alterinfo.net

Twitter
Al-Batch au monde: "Que dites-vous de l'assassinat d'une secouriste ?"

Razan al-Najjar, infirmière palestinienne de 21 ans, a été tuée par un soldat israélien alors qu'elle portait l'uniforme des personnels de santé. Tandis qu'Israël promet une enquête, des milliers de Palestiniens ont assisté à ses funérailles.

Le chef de la Commission suprême pour les marches du Retour et briser le siège, et chef du mouvement du Jihad islamique, Khaled al-Batsh, a confirmé que les rassemblements de masse continueront avec leurs outils pacifiques d'une part, en parallèle avec la voie de la protection du projet national par la résistance armée et de dissuader l'occupation d'autre part.

Al-Batch a déclaré samedi lors des funérailles de la martyre Razan al-Najjar à Khozaah, que le ciblage prémédité par un tireur d'élite d'occupation contre la secouriste Najjar, et le silence du monde à ce sujet, montre l'absence de valeurs dans le système international et chez les défenseurs de la paix et du droit international , se demandant: " Que pouvez-vous dire sur le meurtre d'une secouriste palestinienne par un tir de l'occupation?"

"Nous continuerons les deux voies, le chemin des marches du retour et le siège, avec ses moyens pacifiques, et la voix des foules face à Trump et la liquidation de la question palestinienne", a-t-il assuré.

La Société palestinienne de secours médical a affirmé que la jeune fille avait été tuée «alors qu'elle tentait d'apporter des soins de premier secours aux manifestants».

Dans un communiqué, l'organisation a souligné que le fait de tirer sur du personnel médical constituait un «crime de guerre» selon les Conventions de Genève

Le Président de la Commission suprême pour les marches du retour a salué les sacrifices du peuple palestinien confirmant que la femme palestinienne a transmis un message fort au monde entier que l'ennemi occupant israélien n'est qu'un Etat terroriste basé sur les crimes et la violence excessive et viole systématiquement les conventions et les droits humanitaires et internationaux.


https://french.palinfo.com/39643
@Copyright Le Centre Palestinien D'Information


Commentaires (1)
1. Karim le 04/06/2018 03:50

Je mets ici un commentaire qui n'a pas été accepté sur oumma.com sous l'article consacré à l'icône posthume palestinienne Razan Najjar, lucidement et lâchement assassiné au nom d'une morale dont seul l'état sioniste à le secret, et qui est l'antithèse de la morale universelle, mais qui pourtant est en train de s'imposer au monde occidental en tant que morale canonique.

Il faut voir aussi l'affaire TR à la lueur de cette morale qui a de plus en plus droit de cité dans le monde capitalo-occidental, en particulier en France, et où l'islamophobie n'est en que la manifestation la plus visible.

Cet ignoble assassinat émanant de l'application zélée de la doctrine de l'armée "la plus morale au monde" nous pousse sensiblement à nous poser la question de la nature même de cette morale (de toute évidence inhumaine) dont a pu s'inspirer le soldat qui selon toute vraisemblance a délibérément visé le thorax d'une blouse blanche pour tuer en plein cœur, de telle façon à faire aligner cet acte terroriste inspiré avec la quiétude de sa conscience humaine.
Puisque de toute évidence, il s'agit d'un assassinat ciblé, programmé, approuvé au moins par la conscience de celui qui appuie sur la gâchette et qui connaît la trajectoire de la balle.

En quoi une telle morale est-elle donc la plus morale au monde ?
Elle l'es dans le sens ou sa doctrine subsume toutes les autres morales, ou nulle part ailleurs dans le monde dominant occidentalo-capitaliste, elle n'est remise en question directement ou indirectement.
Nous assistons donc à une éviction brutale de la morale universelle par une morale qui ne relève pas de l'impératif catégorique chrétien, musulman ou kantien mais seulement d'un impératif catégorique sioniste, qui constitue de ce fait le nouveau couronnement de la philosophie occidentale, à visée pourtant universelle.
Une morale archaïque prend donc hélas le pas sur la morale universelle des Hommes et s'en revêt des oripeaux de son caractère éminemment universel. L' Humanité court inévitablement à sa perte avec une telle morale imposé aux Hommes, qui va à l'encontre même du cours du progrès humain.

Ainsi il est rendu assez claire la façon dont tout être humain qui ne se trouverait pas du bon coté de la barrière de séparation serait traité s'il devait se retrouver dans des circonstances équivalentes à défendre les principes même d'une Humanité partagé et aimante, si même une créature humaine dédié entièrement à la célébration de la vie humaine, tel une infirmière accourant pour soigner un blessé ou un enfant jouant sur une plage à Gaza ne peut échapper à la condamnation ultime de cette morale pourtant criminelle et toute honte bue se veut comme la meilleure au monde.
Cette morale, qu'on présente donc aux Hommes comme la meilleure pour eux, du haut de son récent couronnement, usurpé, n'est pourtant pas une morale commune, car tout le monde ne peut s'en prévaloir, mais elle s'applique cependant à tout le monde qui ne peut s'en prévaloir.
De cette façon nul ne doit malheureusement s'étonner que notre bien-aimé Razan Najjar au cœur si angélique ait pu succomber à la balle que lui vaut l'application de cette morale supérieure.
Une morale qui autorise qu'on ressortisse au meurtre des meilleurs représentants sur Terre de la morale des Hommes (à la fois d'inspiration divine et humaine) est une morale contre laquelle s'élève avec la puissance de l’âme et la force de la raison, le cœur sensible des hommes et des femmes, qui n'a pu leur être imposé que par la force des armes .
Un tel crime est, nous croyons l'avoir démontré, un crime contre l'Humanité, entendu au sens moral noble du terme.
Il es plus que temps que cette morale, décrite par certains cercles anti-humanistes comme "la meilleure au monde" , précisément usurpatrice et illégitime, de part justement sa prétention à une hypothétique supériorité comme s'il existait une hiérarchie des morales (sur laquelle elle régnerait) et qui s'arroge donc théoriquement et pratiquement le Droit de tuer, impunément donc, contre le reste du monde, soit défaite.

Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73