alterinfo.net

Twitter

CONSTRUCTION DU TEMPLE

David Sidman

L’ambassadeur de Donald Trump en Israël a-t-il appelé à la construction du troisième temple en 2019 ?

« Des peuples s’y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. » (Ésaïe 2:3)

Bien que le 4 juillet soit demain, l’ambassade américaine en Israël a célébré à titre préventif le 243e jour de l’indépendance des États-Unis, mardi. Le gala a été organisé par l’ambassade américaine à Jérusalem. Lors de son discours, l’ambassadeur, David Friedman, a déclaré : « Leshanah Hazeh BiYerushalayim » (cette année à Jérusalem).

À première vue, dire une phrase comme « cette année à Jérusalem » peut sembler une déclaration plutôt insignifiante. Mais, ceux qui comprennent le contexte plus large de la phrase ont tendance à interpréter ces mots différemment. C’est parce qu’il existe une phrase que les juifs réclament lors de leurs prières à la fin de Yom Kippour et lors de la fête de la Pâque : « lshanah habah biyirushalayim habnuyah » (l’année prochaine dans la reconstruction de Jérusalem). La phrase a été initialement inventée par le rabbin espagnol du 11ème siècle, Isaac Ibn Ghiyatt, qui a écrit un poème appelé Yedidekha me-Emesh qui contient la phrase. L’année dernière, lors de la célébration du 242ème anniversaire de l’Indépendance à Tel-Aviv, Benjamin Netanyahu a transmis le passage à Friedman : « lshanah habah » (l’année prochaine à Jérusalem).

La partie reconstruite de Jérusalem fait référence à la reconstruction du temple. Cependant, Friedman a fait un jeu de mots intelligent en remplaçant les mots « leshanah habah » (l’année prochaine) par « leshanah hazeh » (cette année). Et, même s’il s’est abstenu de dire « la partie reconstruite de Jérusalem », les habitués de la phrase peuvent laisser entendre que la suite naturelle de la phrase est « dans une Jérusalem reconstruite ». C’est parce qu’il n’y a pas d’autre contexte en hébreu où l’expression « cette année à Jérusalem » ou « l’année prochaine à Jérusalem » soit utilisée en dehors de la continuation de l’expression qui évoque la construction du Temple.

Il est donc tout à fait plausible que l’ambassadeur de Donald Trump en Israël, David Friedman, ait laissé entendre que le Troisième Temple serait reconstruit cette année à Jérusalem. Et, juste après qu’il l’ait dit, il a fait la bénédiction juive sur un verre de vin et l’a bu.

À peine deux jours après avoir utilisé un marteau de 10 livres pour inaugurer le site archéologique de la Route des Pèlerinages, Friedman ne présentait aucun signe de fatigue. Au cours de son discours, l’ambassadeur a établi un lien convaincant entre les pères fondateurs des États-Unis et Jérusalem.

L’ambassadeur a déclaré : « La Déclaration d’Indépendance prévoyait que chaque être humain était créé sur un pied d’égalité et doté par son créateur de certains droits inaliénables, notamment la vie, la liberté et la recherche du bonheur ».

« L’idée que les droits essentiels de l’homme venaient de Dieu et non de l’homme était un concept révolutionnaire. Elle a rendu ces droits permanents, indéniables et à l’abri des caprices de la politique, non seulement aux États-Unis, mais, dans le monde entier. Comment nos pères fondateurs ont-ils su quels droits Dieu considérait comme inaliénables ? Rappelez-vous que la Déclaration d’Indépendance ne dit pas simplement que ces droits sont importants, mais qu’ils sont divins. Eh bien, je suis sûr que beaucoup de nos pères fondateurs ont lu John Locke et Thomas Hobbs et d’autres grands penseurs. Mais, je suis encore plus certain qu’ils lisaient la Bible. Surtout parce que tous les droits inaliénables identifiés dans la Déclaration d’Indépendance trouvent leur place dans la Bible elle-même. Beaucoup pensent, et certainement aussi nos pères fondateurs, que la parole de notre créateur est exprimée dans la Bible et que, comme l’a reconnu le prophète Isaïe, cette parole est issue de la ville de Jérusalem. Comme l’a dit Ésaïe, « Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel, », a déclaré Friedman.

« Comprendre ce lien entre la naissance de notre nation et la ville de Jérusalem, c’est comprendre tout ce qui s’est passé depuis entre Israël et les États-Unis. Il faut comprendre pourquoi les pèlerins ont risqué leur vie au 17ème siècle pour atteindre un nouveau monde et établir ce que beaucoup d’entre eux ont appelé une « nouvelle Jérusalem » », a-t-il ajouté.

Comme à l’accoutumée, l’événement s’est terminé par un feu d’artifice.

Source: Breaking Israël News

Traduit par PLEINSFEUX.ORG


Commentaires (1)
1. YYY le 07/07/2019 20:04
Des-trucs-tion pour la destruction de Al Masjid Al Aqsa

As-sana haza / leshanah hazeh / l'année là

Ils ont tué Yahya / Jean Batiste (as) fils de Zacharia (as), une année historique, Madina Al Aqsa dit ''le temple'' fut détruite.
Ils y ont tué l'héritier de la Maison de Ya'cob (as) aussi le Roi Hérode Macchabées et ses meneurs suiveurs ont tués des prophètes.
Le surnom de « Maccabée » est celui de Judas, troisième fils du prêtre Mattathias Macchabées / Makhaba-him

https://fr.wikipedia.org/wiki/Zacharie_(p%C3%A8re_de_Jean_le_Baptiste)%C3%A8re_de_Jean_le_Baptiste)
Pendant qu'il (Zacharia (as)) s'acquittait de ses fonctions au temple??? de Jérusalem un ange lui apparut.
( Noter que c'est dans un sanctuaire car Hérode Macchabées était Roi au '' Temple '' )

Ces deux récits se passent au début du 1er siècle et époque de JC
Qui occupait le trône de Ur-Salem/Yerusalem/Jerusalem qui donc était installé a Al Aqsa / le ''Temple'' ?
Les Macchabées Talmudites donc le sanctuaire de Zacharie (as) était ailleurs et Maryama la Sainte a grandie au sanctuaire protégée par Zacharie (as).
PM: Hérode Macchabées a fait couper la tête de Zacharie (as) et on lui a apportée sur un plateau...cela durant des festoiement au '' Temple '' à Madina Al Aqsa ''... détruite pour cause.
Après cela / ba'da haza , la capitale Al Aqsa dit ''Temple'' est détruite au 1er siècle ap JC. Après que trois Prophètes dont Al Massih ont été envoyé à des goys/impies mais en vain

Al Massihou 'Isae abnou Maryama est venu puis il mort en douceur aussi il est purifié des goys/kaifirine et élevé chez Al-Lah.
Ils ont maltraité et rejeté le Messie, excepté ceux qui avaient la foi, ce sont des Sauvés / min naçaraa.

Ils insultent Al Massih et sa mère immaculée et ils ont décapité Zacharia (as) et Jean-Baptiste/Yahya (as).

David (as) et Jésus/'Isae (as) les ont maudits et Al-Lah wafi l Qor-an

Salomon (as) avait entre autres, un Palais de Cristal dont une tour en cristal, construit par les shayatin, des Jinn bâtisseurs qui exécutaient ses ordres. ils étaient sous surveillance de par la puissance d'Al-Lah. Saydina Soulaymane (as) avait plusieurs Palais et des sanctuaires et autres...,...

Au Palais de Cristal à la tour en Cristal où Saba s'est soumise à Al-Lah, Les sols en cristal paraissaient comme de l'eau. (On est loin de la vulgaire maquette sur la photo de l'article)

Le rapport de l'oiseau à la Houppe fait à Salomon (as), nous fait savoir que Salomon (as) avait annoncé a quasi le monde entier de se soumettre à Al-Lah chose faite et que les Sabéen / Al Sabaine non averti adorait encore le soleil...( il n'y avait donc pas un peuple juif dans le monde entier mais des peuples du monde entier ''soumis / muslim'' )

Masjid Al Aqsa n'est pas ''le temple'' de Salomon (as), les diables se moquent et ceux qui suivent ce que les diables prêchent '' / sur le gouvernement de Salomon (as) / 'ala moulki Souleyman '' s'égarent.
Salomon (as) est un Envoyé/Rasoul et Prophète/Nabi , Saydina.

Al Baqara / La Vache 2 A102 (un sens proche)
بِسْمِ اللَّـهِ الرَّحْمَـٰنِ الرَّحِيمِ
وَاتَّبَعُوا مَا تَتْلُو الشَّيَاطِينُ عَلَىٰ مُلْكِ سُلَيْمَانَ
''Wa / Et'' ils suivent ce que ''psalmodient-racontent-prêchent / ma tate-lou'' les diables, sur / 'alae la gouverne-le règne de Solayman.
وَمَا كَفَرَ سُلَيْمَانُا
''wa-ma / Et non '' Solaymanou '' a fait de rejet- de la mécréance ''
/wa-ma kaifaira Soulayman
وَلَـٰكِنَّ الشَّيَاطِينَ كَفَرُوا يُعَلِّمُونَ النَّاسَ السِّحْرَ
''walakinna / et il en est de fait que '' les diables ''ont fait '' le rejet-la mécréance / kaifairou-a '' (la 'a' marque un ''état'') ils enseignent aux gens la '' sorcellerie/as-sihr ''
وَمَا أُنزِلَ عَلَى الْمَلَكَيْنِ بِبَابِلَ هَارُوتَ وَمَارُوتَ
''wama / et de ce qui '' descend '' sur / 'ala '' le deux Anges '' par le biais de la porte jusqu'à / bi-bab-ila'' Harout et Marout


وَمَا يُعَلِّمَانِ مِنْ أَحَدٍ حَتَّىٰ يَقُولَا إِنَّمَا نَحْنُ فِتْنَةٌ فَلَا تَكْفُرْ
'' wama / et de ce qu'ils n'apprennent à personne '' hattae / la modalité accomplie ''
ils (les deux Harout et Marout) disent / YaqoulA
إِنَّمَا نَحْنُ فِتْنَةٌ فَلَا تَكْفُرْ
'' inna-ma / y en ai qu'avec / en cela avec ça '' nous sommes des obstacles-entraves / nahnou fitna-toun ''
'' fala / aussi non'' impie mécréance – aussi ne sois pas mécréant

فَيَتَعَلَّمُونَ مِنْهُمَا مَا يُفَرِّقُونَ بِهِ بَيْنَ الْمَرْءِ وَزَوْجِهِ
'' fa / ainsi '' ils apprennent '' d'eux des deux / min-houmA '' comment dissocier/séparer avec ceci (la sorcellerie) entre '' l´homme / al mar-i / la raison '' et '' son mariage / zawjih-i / ses épouses ''

وَمَا هُم بِضَارِّينَ بِهِ مِنْ أَحَدٍ إِلَّا بِإِذْنِ اللَّـهِ
'' wama / et de ce que'' eux avec ils font du mal à personne '' illa / sauf '' avec le Vouloir-Pouvoir d´Allah / bi-izani Lah.

وَيَتَعَلَّمُونَ مَا يَضُرُّهُمْ وَلَا يَنفَعُهُمْ
'' wa /et '' ils apprennent '' ma / ce qui '' nuit pour eux et non bienfaisant pour eux.

وَلَقَدْ عَلِمُوا لَمَنِ اشْتَرَاهُ
''wa-laqqad / et certes ce peut / et subséquemment, ils(les diables) l'ont enseigné à qui l'a acheté lui même ( al siher/ la sorcellerie '' )
مَا لَهُ فِي الْآخِرَةِ مِنْ خَلَاقٍ
'' ma lahou / non pour lui '' dans l´Au-Delà de chose créé.
Quoi pour lui dans l' Autre Monde '' min / qui '' Crée
Que sera t' il dans l' Autre Monde '' à cause de ça '' comme créature

وَلَبِئْسَ مَا شَرَوْا بِهِ أَنفُسَهُمْ
Et au combien est mauvais ce avec quoi ils se sont troqués '' de par avec ceci '' leur Être eux-mêmes.
Et la avec est mauvais d'avec ils ont commercé avec ceci ''anfousa-houm / l'Être eux-mêmes''
لَوْ كَانُوا يَعْلَمُونَ
'' laouw / là est / pourtant'' ils ont été informés ''
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73