alterinfo.net

Twitter

De la censure des médias alternatifs…

JBL1960

…Au muselage progressif de la pensée critique, amérindienne, et autre…
De la censure des médias alternatifs…

...Au muselage progressif de la pensée critique, amérindienne, et autre...


Je partage en tous points l'analyse qu'a publié Résistance 71 hier ; Censure de l’internet et opération psychologique de masse… Et non par suivisme béat, mais parce que notre réflexion intérieure, nous aura conduit à nous retrouver côte à côte et à marcher d'un même pas, sans se connaitre, sinon par nos échanges, nombreux, profonds, denses pour nous permettre, chacun dans son style et dans son domaine de "compétence" s'enrichissant des uns des autres, de vous proposer de très nombreuses versions PDF d'auteurs passés, présents et en devenir [NdJBL : Et pour moi se fut incontestablement le cas avec ZÉNON] qui nous auront particulièrement touchés les uns et les autres et toujours sans se connaitre et alors que nous ne nous verrons sans doute jamais...


Nous avons fait le même constat que ;


Depuis début août 2018 le monde des médias de masse et alternatif est en émoi. Rappelons les faits.

De manière manifestement concerté, des géants d’internet et des réseaux sociaux: Google, Facebook, Apple et autres décident de supprimer les comptes du géant médiatique alternatif : InfoWars d’Alex Jones, site devenu outrageusement pro-Trump depuis 2016. Depuis lors, nous assistons bien évidemment à une levée de bouclier en faveur du muselage du pouvoir des géants de l’internet et dans quelques cas ubuesques, nous voyons des médias alternatifs demander une “intervention gouvernementale” pour réguler les salauds de Silicon Valley qui font ce qu’ils veulent en toute impunité.

Déjà là cela devrait nous interpeler un peu plus, titiller notre instinct de survie.

Donc une figure des médias alternatifs est censurée et la solution demandée serait d’autoriser le gouvernement, tout gouvernement de fait, à “réguler” la toile pour “sauvegarder la liberté d’expression”… vraiment ?… Personne n’a trouvé mieux ?…

Nous avons publié des informations sur InfoWars et Wikileaks récemment et sous cette perspective, nous voudrions soumettre une hypothèse, qui à notre sens, mérite d’être considérée.

Indépendamment de ce que fut InfoWars à ses débuts (de la fin des années 90 jusqu’à environ 2010-11), il est indéniable que sa croissance a nécessité des fonds et que d’une manière ou d’une autre, Jones s’est retrouvé, volontairement ou non, c’est une autre histoire, inféodé à des investisseurs qui l’ont piraté de l’intérieur. Le virage adulateur trumpiste de 2016 ayant été la cerise sur le gâteau. Lorsqu’on sait qui soutient Donnie “mains d’enfant” Trump, il n’est pas idiot d’envisager que les mêmes personnes puissent être derrière les derniers investissements des studios InfoWars. Suivez notre raisonnement.

InfoWars est compromis financièrement, Jones, par conviction ou par chantage, est amené à jouer le jeu de la clique oligarchique. Il est décidé que les géants de l’internet vont le censurer. Il fait le foin habituel dont il a le secret, rameute la sphère alternative, le tout devant amener pas à pas à une demande au “chevalier blanc Trump” d’intervenir et de mettre en œuvre des moyens de contrôle des voyous milliardaires de l’internet qui y font la pluie et le beau temps et censurent ce qui ne les arrange pas. Bien entendu tout le monde est de connivence, la “solution” est déjà au chaud toute prête et prendra la forme de textes législatifs de réglementation de la toile.

Ainsi, l’oligarchie crée une situation de crise, attaquant quelqu’un qu’on “ne peut pas suspecter de ne pas être ce qu’il prétend être” et pousse ceux-là mêmes qui réclament des libertés, à demander une intervention régulatrice des entités gouvernementales, historiquement favorisant la constitution des monopoles. Le peuple qui demande à être enchaîné selon la formule toute préparée et éprouvée de “problème-réaction-solution”, en omettant de dire bien entendu que toutes les étapes de la formule sont pilotées de l’intérieur.

Ainsi, ironie du sort, le géant de la dissidence contrôlée deviendrait le support d’une intervention régulatrice visant à mettre un terme à la neutralité et la liberté d’internet, intervention qui ne manquera pas de donner encore plus de pouvoir aux grands monopoles de la toile et d’éradiquer leur concurrence décentralisée. C’est de fait ce que veulent les Google, Facebook, Apple, Twitter et autres plateformes centralisées d’internet, plus de centralisation régulée pour verrouiller leur monopole et annihiler la concurrence dévastatrice des médias et logiciels libres et décentralisés qui eux SONT L’AVENIR DE LA TOILE… dans leur nébuleuse P2P incontrôlable et constante innovation technologique.

N’oublions pas que des lois liberticides de contrôle du net, partout dans le monde occidental, sont prêtes à être votées par les sbires autocrates élus du système de contrôle, il ne leur manque que le prétexte. Les hackers en furent un, ça n’a pas marché, seconde tentative : l’attaque et la censure organisée d’un grand média alternatif pour rallier la “dissidence” derrière un effort de régulation qui serait ACCEPTÉ de tous !

L’objectif de cette clique de contrôleurs oligarques est un contrôle de la toile à la chinoise. Ironie du sort c’est le même Alex Jones, auteur du remarquable documentaire “EndGames, Blueprint for Global Enslavement” [VIDÉO COMPLÈTE EN VOSTFR ►ICI Qui démarre par ce message "Gardez un esprit critique - Vérifiez par vous-mêmes"] en 2007 où il expliquait avec brillance, que le modèle de contrôle chinois était celui envisagé pour la grille de contrôle planétaire du Nouvel Ordre Mondial, qui est en train de servir (à l’insu de son plein gré ?…) de leurre pour ce qui pourrait bien être une escroquerie et arnaque organisées afin de nous emmener toutes et tous, de notre plein gré, là où les ingénieurs sociaux ont toujours voulu nous emmener : en cage puis à l’abattoir. La différence ? Cela ne nous sera pas imposé, mais nous, la masse décérébrée, à grand renfort de gadgets électroniques, le demanderons. L’oligarchie n’aura alors plus qu’à satisfaire notre “désir” d’être enchaînés, car c’est bien connu, il n’y a pas meilleur esclave que celui qui veut l’être. [NdJBL : C'est l'idée que je développe dans ce billet : NON ! Il ne faut pas adopter un Assistant Personnel ! mais également dans celui-ci = NON AU PARCOURSUP ! que j'ai rédigé le 25/08/18] ► Pour lire l'intégralité de leur analyse ► https://resistance71.wordpress.com/2018/08/31/censure-de-linternet-et-operation-psychologique-de-masse/

►◄


Le problème majeur, concernant Jones, mais pas que, et d'une grande partie de la dissidence contrôlée, c'est qu'ils œuvrent pour le maintien, ad vitam æternam, du présupposé raciste, eugéniste sur lequel s'est construit l'Empire -que je nomme anglo-américano-christo-sioniste- à savoir ; qu’aucune personne indigène traditionnelle ou nation ne devaient être autorisées à survivre en dehors de la chrétienté et de sa nation « blanche » qui légitima le génocide de ± 100 millions d'amérindiens et de tout indigène/aborigène puisqu'il fut admis qu'il fallait "TUER L'INDIEN POUR SAUVER L'HOMME" blanc et de surcroit chrétien...

C'est cela que tout l'empire messianique, et le nouveau peuple élu du nouveau monde célèbrent chaque 1er et 4 juillet, chaque Columbus Day ou Jour de la Race, chaque Thanksgiving, chaque 11 novembre et chaque 26 janvier en Australie...

Quand assez est-il assez ???


Car dans le même temps, on a pu constater, les uns et les autres, pour les traduire et/ou les relayer chacun dans son style, du muselage progressif de la pensée critique amérindienne et autre...


Le muselage progressif de la pensée critique amérindienne… entr’autre


Résistance 71 | 1er septembre 2018


Nous pensons devoir exprimer notre point de vue sur ce qu’il se passe dans les médias au sujet de la voix dissidente et organique des penseurs/acteurs des peuples amérindiens, du moins de celle s’élevant en Amérique du Nord. [...]

Comme vous l’avez compris, il semble qu’une campagne assez effective de mise au silence des voix radicales amérindiennes soit en cours, ce qui explique aussi pourquoi nous n’avons pas beaucoup traduit ni publié dans ce registre depuis quelques temps.

Ceci n’est en rien dû à une baisse d’intérêt, mais au résultat d’une campagne de muselage débutée il y a quelques années déjà et qui croît en intensité au fil du temps, car l’oligarchie est terrifiée à la simple idée que les peuples autochtones opprimés s’allient aux peuples colons eux-même opprimés pour éradiquer le fléau du colonialisme dont la structure tentaculaire s’est mise en place depuis la fin du XVe siècle, ce qu’ont démontré Alfred, d’Errico et Newcomb au fil de leurs recherches. En ce sens, nous l’avions déjà dit en mai 2013 et ne le répèterons jamais assez: “Nous sommes tous des colonisés !” Tout n’est qu’une question de degré et de perspective. Pompez l’écran de fumée et comprenez la cruelle réalité de l’oppression structurée et institutionnalisée qui nous affecte toutes et tous, nous la merdasse des 99,9% des peuples de cette planète que l’oligarchie veut en grande partie éliminer pour mieux contrôler le reste réduit en esclavage perpétuel.

Il est bien évident que les activistes des nations autochtones et leurs alliés continuent fort heureusement la lutte quotidienne de terrain sur tous les fronts des projets d’oléoducs et de gazoducs coloniaux devant traverser leurs territoires, ainsi que pour tout ce qui est lié à la terre et la souveraineté. Cet aspect est bien couvert fort heureusement dans les médias alternatifs spécialisés dans le domaine, parfois trop… ignorant ou minimisant les fondamentaux anthropologico-historiques de la situation actuelle, qui est une situation induite, forcée et dont il est important de comprendre les origines et les rouages pour pouvoir y mettre fin. Ce n’est pas avec les « conseils de bandes ou de tribus » issus des lois coloniales, faisant élire des « chefs », contre-maîtres du pouvoir pour mieux exploiter sous couvert de « démocratie », que les choses changeront pour le mieux.

Ce que nous déplorons et voulons mettre au grand jour ici, est la campagne incessante, qui prouve avoir un certain succès du moins temporaire, de réduire au silence les voix de la pensée radicale amérindienne analysant en profondeur les tenants et aboutissants de toute cette affaire coloniale, qui n’est en aucun cas du domaine du passé et qui est toujours bien présente et opprimante aujourd’hui en 2018.

Par extension, la campagne pour réduire au silence TOUTE voix dissidente profondément radicale, bat son plein et la récente croissance de la censure sur la toile, censure qui ira en s’accentuant jusqu’au point de rupture, ne peut nous contredire.

Nous sommes de plain-pied dans une période charnière qu’il nous (les peuples) faudra bien aborder si nous voulons sortir de l’impasse politico-sociale dans laquelle nous avons été menés depuis quelques milliers d’années contre notre gré, puis par défaut. Rien n’est inéluctable, nous ne faisons que subir des phénomènes induits, forcés, anti-naturels, dont nous devons nous débarrasser pour pouvoir mettre en place la société de remplacement émancipée, la société des sociétés dont nous trouvons des éléments fragmentaires au sein des sociétés ancestrales des peuples natifs de tous les continents, dont nous ne pouvons plus ignorer les enseignements, tout en y ajoutant l’élément clef faisant défaut : la compréhension et la mise en pratique de la complémentarité en remplacement des antagonismes, condition sine qua non pour fouler enfin le chemin de l’harmonie sociale organique telle que la Nature l’a fait pour nous. Pour lire l'intégralité de l'article ► https://resistance71.wordpress.com/2018/09/01/le-muselage-progressif-de-la-pensee-critique-amerindienne-et-autre/

▼▼▼


Nous essayons d'appliquer nos propres axiomes puisque nous avons le même sentiment que l'avenir de l'humanité passe par les peuples occidentaux émancipés de l'idéologie et de l'action coloniales, se tenant debout et aux côtés des peuples autochtones de tous les continents pour instaurer l'harmonie de la société des sociétés sur terre ; La majorité n’étant pas à convaincre, la solution à 10 voire 15% de la population mondiale existe aussi organisons la résistance dans le réel et surtout pas sur les rézosociaux...

Soyons créatifs et agissons comme des petits détonateurs supplémentaires.


JBL1960




Commentaires (1)
1. JBL1960 le 02/09/2018 09:54
Je rajoute, pour ma part, à la longue liste du muselage progressif que nous avons pu constater avec R71, le Dr. Ashraf Ezzat qui n’a plus rien publié depuis 12/2017 (et alors qu'il m'avait assuré avoir du lourd en prépa) faut dire que sa toute dernière publication était déjà du très lourd ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/12/10/non-m-trump-jerusalem-nest-pas-la-capitale-de-lisrael-biblique-par-le-dr-ashraf-ezzat/ Et sans doute les pressions auront été trop fortes...

Le Dr. Ashraf Ezzat, qui ne dit jamais, dans aucune de ses publications, livre, vidéos ou travaux de recherche que l’histoire de la bible est une invention. Mais prouve juste que la location GÉOGRAPHIQUE de cette histoire n’est pas la bonne. Et qu’il ne faut pas chercher en Égypte ou en Palestine des traces de l’ Exode ou du Palais de Salomon mais dans le Sud de l’Arabie Saoudite et au Yémen, on comprend bien, ainsi, que la guerre au Yémen, guerre qui implique l’Arabie Saoudite aux côtés d’Israël et vice versa, n’est nullement menée par hasard. Puisqu’Ezzat traite de plus la question des « Racines juives de la culture takfirie » et je rajoute pour appuyer son propos, le dossier sur l’Opération « Tapis Volant » qui a consisté à rapatrier, de 1949 à 2016, tous les juifs du Sud Yémen, en Israël… Ce qui démontre bien que le Yémen est un point stratégique (contrôle de ce qui entre et sort du Golfe persique) et est aussi le berceau historique réel de la tribu sioniste, cela Ezzat le démontre de manière argumentée à la page 10 et suivantes du PDF N° 3 de 64 pages, dans sa dernière version complète ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/12/traductiondelabibleescroqueriehistorique.pdf

Bien entendu tous les gens cités diabolisés afin de discréditer la portée de leur propos, et nous qui les relayons par ricochet, aussi… Aussi petit que nous soyons, croyez-le bien...
Jo Busta Lally
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73