alterinfo.net

Twitter

Derrière l'histoire d'al-Baghdadi

Serge Charbonneau

En lien avec l'histoire hollywoodienne de l'assassinat du fameux al-Baghdadi, il est, à mon sens, bon de rappeler pourquoi le fameux "État" (sic) islamique a été créé le 9 avril 2013 et de qui il est composé.
 
Le fameux EI avait un nom à coucher dehors lors de sa création.  Oui, un nom vraiment "anti-marketing" : EIIL : l'État islamique en Irak et au Levant !  Qui donc pouvait se rappeler de ce nom ?  Un nom vraiment improductif pour s'incruster dans l'imaginaire des gens !   Un nom qui ne pognait pas et ne se retenait pas.   En anglais ISIS : Islamic State of Iraq and Sham !   Ouf !
 
Le fameux "État", qui n'en fut jamais un, a été créé pour tenter de parvenir à contrer à l'ONU les vétos répétitifs de la Chine et de la Russie qui bloquaient la bénédiction onusienne.    
 
Alors qu'il était impossible aux envahisseurs occidentaux de refaire le coup de la Libye, puisque le prétexte du dictateur sanguinaire qui tue son peuple ne prenait plus, on espérait, par cette nouvelle création de l'EI, mettre en place une meilleure stratégie pour pouvoir enfin aller bombarder la Syrie avec la bénédiction d'une résolution onusienne semblable à celle qu'on avait obtenue pour aller sauvagement bombarder la Libye.
 
Mais peine perdue, la Chine et la Russie ont persisté à dire un NON solide à toute résolution permettant le bombardement sauvage de la Syrie.
 
Il était donc impossible de déclencher une guerre "juste" et "bien vu" au niveau international.  L'ONU ne parvenait pas à donner le feu vert aux tueurs de l'OTAN parce que la Chine et la Russie s'opposaient FERMEMENT.
 
Il fallait donc bonifier le prétexte à une invasion "humanitaire" (sic).
On a donc fait le coup des égorgements aux micros-cravates.
 
Et ce fut  - La découverte « soudaine » de l’atrocité ! – [1]
 
 
C'était pourtant depuis la Libye (début 2011) que l'on voyait sur internet les vidéos des atrocités commises par des fous qui filmaient fièrement leurs exploits et les mettaient en ligne (vidéos aujourd'hui totalement disparus de YouTube et d'internet).
 
On voyait qu'en Libye des fous dangereux pendaient par les pieds des citoyens aux fenêtres des édifices ou aux arbres et ces fous égorgeaient ces pauvres gens devant la caméra avec de longs couteaux de cuisine.
 
On voyait des têtes se faire « littéralement » trancher au couteau de cuisine et jeter dans des égouts.
On voyait des ATROCITÉS innommables, incroyables qui nous sidéraient littéralement devant notre écran.
Et aucun de nos médias ne dénonçait ces abominations.
Par leur silence, nos ordures médiatiques se rendaient complices de ces sordides crimes contre l'humanité.
 
Les tueurs gueulaient du « allah wakbar » et maniaient le couteau.  Nos hypocrites occidentaux se sont servis de ces fous pour assassiner le guide Mouammar Kadhafi et saccager la Libye qui est devenue aujourd'hui une honte pour l'humanité.
Nos tueurs aériens ont bombardé en ne se salissant pas trop les mains.  Ils appuyaient des airs ces bêtes sauvages qui égorgeaient les gens ou les jetaient vivants du haut des édifices.   Nos ordures médiatiques et politiques ont chaleureusement félicité le commandant québécois de l'OTAN [2] pour l'assassinat de tout un peuple et la destruction du Pays le plus florissant d'Afrique.
 
Puis…
Nos ordures médiatiques et politiques qui cachaient les atrocités commises par leurs complices de terrain ont eu l'idée d'utiliser ces atrocités cachées.   En révélant celles-ci, la tâche de les cacher n'était plus nécessaire.  De plus, ces atrocités pouvaient permettre une nouvelle stratégie médiatique afin d'obtenir le consentement à la guerre de Syrie.
 
Donc, tout à coup, pour contrer les vétos chinois et russes, les grands médias au service de la promotion de la guerre en Syrie nous ont fait «"découvrir"» l'atrocité.
 
Mais on nous a fait découvrir une atrocité artificielle, jouée avec micro-cravate et haute définition [1].
 
Pour nous expliquer la HD et le scénario recherché, on nous "informait" des talents de communicateur du service des Communications d'un nouvel "État" (sic) médiatiquement émergent ! [3]
 
On mettait le paquet sur l'atrocité du couteau sur la gorge, mais sans le sang et sans la tête qui roule, seule, indépendante du corps sur lequel elle reposait.  Le nouveau ministère des communications de l'État émergent nous ménageait (!).
 
On utilisait la HD et le micro-cravate, mais on laissait tomber le sang et la tête qui tombe, lorsqu'enfin bien coupée.  Une attention bien particulière pour préserver notre sensibilité.  Mais bon…  la dose d'atrocité se complétait par notre imagination en ébullition.
C'était atroce !  Il fallait « agir » contre ces sanguinaires mis à la Une, partout, sur tous les journaux et dans toutes les télés.
 
On allait ainsi chercher le consentement populaire à la guerre contre la Syrie en montrant de l'atrocité.   Et on découvrait aussi une brave nouvelle coalition que l'on insinuait distincte des fameux "amis de la Syrie" qui eux n'avaient qu'un but : déloger Assad ( AVANT la création médiatique du fameux État (sic) islamique, il y avait "Les Zamis de la Syrie" [4] ).
 
La nouvelle coalition du "bien" n'avait donc pas pour objectif de déloger Assad, mais de vaincre ces brutes "nouvelles" (sic) qui égorgeaient.  Les "bons" oubliaient Assad et voulaient maintenant aller en Syrie pour combattre ces nouveaux (sic) monstres !
 
Dès que la coalition contre l'EI fut acceptée par l'opinion mondiale, les vidéos nécessaires pour la convaincre (l'opinion mondiale) ont totalement disparu !   Le talentueux service des communications de l'EI qui brillait pour dégouter et effrayer la communauté mondiale cessa ses activités !   C'est drôle, n'est-ce pas !   Ces communicateurs qui avaient tant de talent pour mettre en ligne ces images de qualités qui nous faisaient vomir l'émotion !   En vacances !  Disparus !
Eh !  Ben !
 
Et ce fut la poursuite de la longue et surtout toujours infructueuse fabrication du consentement pour faire la guerre à la Syrie [5].
 
 
Une "nouvelle" coalition fut formée par tous les Pays dits "démocratiques" et qui ne sont pas sanguinaires comme les dictatures religieuses du Golfe persique, Qatar et Arabie saoudite en tête !   Ces pays AMIS qui décapitent pourtant allègrement et publiquement ! [6]
 
C'était donc devenu la guerre non pas contre Assad, mais contre ces monstres de l'EI.   Cependant, étrangement, suite aux interventions de cette nouvelle coalition du "bien" en Syrie pour lutter contre le nouvel EI, on constatait que les égorgeurs avaient le chemin de plus en plus libre vers Damas [7].   Leurs méfaits, au lieu de s'atténuer, s'accentuaient.
 
En septembre 2015, à la demande du gouvernement syrien, la Russie décide de s'impliquer [8].
 
En quelques mois, la progression des égorgeurs fut stoppée net.
Puis peu à peu, les Russes avec l'armée syrienne et des alliés iraniens et du Hezbollah libanais reprirent un a un tous les territoires syriens.   On concentra les égorgeurs à Idlib [9] et au nord de la Syrie et on gagna lentement cette sale guerre déclenchée et menée par des hypocrites de la pire espèce.
 
Eh ! Oui !
Nous en sommes à peu près là.
Il y aurait encore bien plus à dire concernant l'actualité syrienne.
Il y a, récemment, le retrait des troupes US (sauf pour la région pétrolière) fait par Trump qui scelle ainsi la victoire russo-syrienne.  Et finalement ce récit hollywoodien de la mort de Al-Bagdhadi qui élimine l'un des prétextes majeurs à ladite guerre contre "le terrorisme".
 
Mais regardons encore le passé pour éclairer le présent.
Je vous invite à lire la description faite en 2014 de la composition du fameux EI tant promu par nos ordures médiatiques.
 
«  Qui sont les égorgeurs qui nous amènent à consentir à ce qu’on déclenche la guerre contre Assad ?  [10]»
 
 
Je crois que le temps nous permet d'encore mieux savourer ce texte.
 
 
Merci de réfléchir, vous questionner et participer à éclairer la réalité et à dénoncer la propagande et les réelles atrocités.
 
Salutations,
 
Serge Charbonneau
Québec
 
P.S.:  Eh ! Oui !  Le discours d'Hassan Nasrallah a été effacé du web !
Cela fait partie de l'histoire.
Les manipulateurs d'opinion effacent tout ce qui détruit leur propagande.
 
 
 
Liste des liens:
 
[1]  James Foley - La découverte « soudaine » de l’atrocité !
https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/james-foley-la-decouverte-soudaine-156223
 
[2] Aujourd’hui, c’est le bal des assassins !
https://www.legrandsoir.info/aujourd-hui-c-est-le-bal-des-assassins.html
 
[3] Décapitations, exécutions de masse: la terreur façon Etat islamique
https://www.bfmtv.com/international/decapitations-executions-de-masse-la-terreur-facon-etat-islamique-829247.html
 
[4] Réunion des Amis de la Syrie
https://www.journaldemontreal.com/2013/10/22/reunion-des-amis-de-la-syrie
 
[5] La fabrication du consentement pour les bombardements en Syrie
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-fabrication-du-consentement-156587
 
[6] L'Arabie saoudite décapite en masse
Le royaume sunnite a exécuté 37 personnes accusées de « terrorisme », dont 33 chiites. L'une d'entre elles a même été crucifiée post-mortem.
https://www.lepoint.fr/monde/l-arabie-saoudite-decapite-en-masse-24-04-2019-2309365_24.php
 
[7]  Comment l'État islamique a progressé depuis six mois
La zone contrôlée par les jihadistes, à cheval sur l'Irak et la Syrie, s'est agrandie entre mars et septembre 2015. Et ce malgré les bombardements de la coalition internationale.
https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/carte-comment-a-evolue-le-territoire-de-l-etat-islamique-en-six-mois_1086381.html
 
[8]  Intervention militaire de la Russie en Syrie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Intervention_militaire_de_la_Russie_en_Syrie
 
[9]  Syrie: des centaines de djihadistes de l'EI transférés à Idlib
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/09/24/97001-20180924FILWWW00382-syrie-des-centaines-de-djihadistes-de-l-ei-transferes-a-idlib.php
 
[10]  Qui sont les égorgeurs qui nous amènent à consentir à ce qu’on déclenche la guerre contre Assad ?
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/qui-sont-les-egorgeurs-qui-nous-156735


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73