alterinfo.net

Twitter
Des centaines de victimes protestent contre le vaccin anti-HPV dans les rues de Dublin

Par Brian Shilhavy, Health Impact News 15 août 2018  

450 filles victimes du vaccin Gardasil oubliées, et dont la confiance a désormais été minée

Le 9 juillet 2018, des centaines de victimes du vaccin HPV sont descendues dans la rue et devant le « Leicester House » pour protester, tandis que le professeur Frazier, l’un des co-inventeurs du vaccin a prononcé un discours à proximité du « Royal College of Physicians ».

Au cours de cette manifestation, 3 victimes du vaccin Gardasil sont tombées malades. Deux d’entre elles ont fait des crises et ont dû être transportées à l’hôpital.

Au cours de la vidéo qui suit, on peut voir l’une de ces jeunes-filles pendant sa crise.

Cette manifestation de protestation a été censurée par les médias « grand public » sponsorisés par les entreprises.

Les survivants irlandais du Gardasil ont décidé de s’unir

Le groupe de soutien R.E.G.R.E.T. a été lancé en 2015 en Irlande par des parents d’adolescentes atteintes de maladies chroniques. Ces parents attribuent la maladie de leurs filles à la vaccination qu’elles ont reçue à l’école. Il s’agit du vaccin Gardasil commercialisé en tant que vaccin contre le cancer du col de l’utérus. R.E.G.R.E.T. est un acronyme pour « Réactions et effets du Gardasil entraînant un traumatisme extrême ».

Voir la vidéo : Les survivants du vaccin Gardasil lancent un groupe de soutien
 

Des centaines de victimes protestent contre le vaccin anti-HPV dans les rues de Dublin

            Fiona Kirby avec les manifestants devant la Haute Cour (Irish Examiner)

Fiona Kirby, infirmière de Kilbegan (Comté de Westmeath) a comparu devant la Haute Cour de Dublin en 2016. Elle s’est battue devant la Haute Cour pour demander que l’autorité de réglementation des produits de santé retire de la vente le vaccin contre le HPV en Irlande.

Cette maman d’une fille dont la santé a été endommagée par le vaccin, a juré de ne pas interrompre ses efforts. L’Irlande est, en fait, un des rares pays de l’Union Européenne à ne pas avoir de programme d’indemnisation pour les dommages dus aux vaccins.

Voir : Lutte contre le vaccin HPV en Irlande et pour la défense des droits humains (Haute Cour de Dublin)

Controverse politique en Irlande au sujet du vaccin Gardasil : les parents n’ont pas été informés des risques du vaccin

Les parents irlandais sont notamment en désaccord avec le fait qu’il n’y a pas eu de consentement éclairé depuis l’introduction du vaccin contre le HPV dans le pays. En fait, l’Irsish Health Authority (HSE) a expressément demandé aux prestataires de soins locaux de ne pas transmettre la notice aux patients.

Au lieu de cela c’est une version diluée, dont les éléments avaient été soigneusement sélectionnés qui avait été donnée aux parents. Cette version exagérait les informations en faveur de la vaccination et minimisait les risques d’effets indésirables. Le sénateur irlandais Paschal Mooney a critiqué la forme de consentement illégale qui accompagnait ces vaccins en Irlande.



Commentaires (0)
Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73