alterinfo.net

Twitter
«Dividendes record du CAC 40» : le rapport d'Oxfam enflamme les réseaux sociaux

rt.com

«CAC 40, des profits sans partage» : avec un visuel sans détour, l'ONG Oxfam a dévoilé son étude sur les grandes entreprises françaises qui «alimentent la spirale des inégalités». Une étude qui agace de part et d'autre de l'échiquier politique...


Le «système capitaliste» ou l'«économie de marché», selon la sensibilité politique de chacun, est sous le feu des critiques en France alors que l'ONG Oxfam a publié le 14 mai une étude portant sur la répartition des richesses des entreprises appartenant à l'indice du CAC 40, entre dividendes pour les actionnaires, participations des salariés et investissements de l'entreprise. Le document a en effet été largement commenté tant par les «anti» que les «pro» libéraux.

Lire aussi : Selon Oxfam, la France est dernière pour la redistribution des bénéfices aux salariés

En premier lieu, le président du Medef Pierre Gattaz s'est indigné d'un rapport «biaisé» et «politique». «On compare quasiment à toutes les pages des choux et des carottes, et on voit bien l'intention parfaitement politique de ce rapport», a-t-il jugé.

Autre son de cloche du côté de La France insoumise. Sur son compte Twitter officiel, le parti a rappelé l'une de ses revendications pour plus de transparence fiscale : la création d'une liste de paradis fiscaux et l'obligation pour les multinationales de rapporter ce qu’elles gagnent dans chaque pays.




Portant la voix du Parti communiste français (PCF), le député Sébastien Jummel a pour sa part souhaité remettre sur le devant de la scène «la question du pouvoir d’achat et de la rétribution du travail».




La République en marche (LREM), le parti présidentiel, à travers la voix de la députée Olga Givernet, déplore un «rapport au vitriol [qui ne prend] pas en compte les salaires». «A LREM, nous défendons un meilleur partage des bénéfices par l'intéressement», affirme encore Olga Givernet.




De passage sur Sud Radio Laetitia Avia, également députée LREM, a déploré quant à elle qu'«on se focalise toujours sur le CAC40».




Au-delà des réactions des élus de la République, le rapport d'Oxfam n'est pas passé inaperçu chez nombre d'internautes. Certains ont d'ailleurs profité de l'occasion pour commenter les chiffres de l'ONG à travers l'art de la caricature.

Un premier internaute a par exemple expliqué que la répartition des bénéfices des entreprises du CAC40 lui évoquait une petite envie de se soulager.




Un autre a quant à lui joué la carte de l'ironie, commentant : «Incroyable ! Qui aurait pu le prévoir ?»




La répartition des richesses à rappelé à certains la «théorie du ruissellement». Il s'agit d'une théorie tendant à démontrer en quoi les revenus des individus les plus riches sont réinjectés de plusieurs façons dans l'économie. Apparemment peu convaincu par une telle conception des choses, un internaute a publié une caricature qui en fait la parodie.




D'humeur cinéphile, un autre internaute a comparé la distribution de dividendes en France à un «film d'action».




Egalement inspiré par le septième art, cet internaute s'est montré plus perplexe qu'ironique, déplorant «une vision à court terme consistant à mépriser les salariés».





Commentaires (0)
Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73