alterinfo.net

Twitter

Israel perd une bataille importante sur l’étiquetage des produits des colonies !

europalestine.com














Des colons israéliens avaient saisi la Cour européenne de Justice de l’Union Européenne pour contester la législation française qui rend obligatoire l’étiquetage des produits des colonies en tant que tels, ce qu’Israel se refuse à faire. Ils ont perdu.

La même Cour vient de juger ce mardi que "les denrées alimentaires originaires des territoires occupés par Israël doivent porter la mention de leur territoire d’origine, et le cas échéant préciser qu’elles proviennent d’une colonie israélienne", validant ainsi le Journal Officiel du 24 novembre 2016, contesté par israel et son lobby.

Israel perd une bataille importante sur l’étiquetage des produits des colonies !

Pour rappel, ce journal officiel fait suite à une directive dans le même sens de l’Union européenne.

- Conclusion : Les commerçants ne peuvent pas se contenter d’un affichage ou étiquetage avec la mention "provenance Israël" ou "Origine Israel". Ils sont obligés d’écrire en toutes lettres si les produits alimentaires qu’ils mettent en vente et qui sont exportés par Israël viennent ou pas des colonies totalement illégales, puisqu’il "est interdit à une puissance occupante d’exploiter à son bénéfice les ressources de la puissance occupée".

CES PRODUITS NE SONT PAS "ISRAÉLIENS" ET NE PAS LES BOYCOTTER, C’EST SE LIVRER A DU RECEL.

ATTENTION ÉGALEMENT AUX TROMPERIES SUR LA MARCHANDISE DE LA PART DE CERTAINS COMMERÇANTS, ET DEMANDER A AVOIR UNE PREUVE DE L’ORIGINE EXACTE DES DENRÉES ALIMENTAIRES TELLES QUE LES AVOCATS, CLEMENTINES, ORANGES, PAMPLEMOUSSES ET PATATES DOUCES.

LE COMMUNQUE DE L’UNION EUROPEEENNE:

Israel perd une bataille importante sur l’étiquetage des produits des colonies !

CAPJPO-EuroPalestine

http://europalestine.com/spip.php?article635


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73