... ... ...
...

alterinfo.net

Twitter
Journée de ball-trap humain à Gaza

georges zeter

Le 30 mars 2018, trente milles manifestants palestiniens convergeaient en plusieurs points de rassemblement le long de la barrière qui sépare Gaza à Israël, pour "la grande marche du retour", un mouvement de protestation devant durer six semaines pour exiger le "droit au retour" des réfugiés palestiniens et dénoncer le strict blocus contre les Gazaouis par I'état hébreux. François Dubuisson Professeur de droit international à l'Université libre de Bruxelles, tient à préciser la zone où se déroulaient les évènements. « Les faits qui se produisirent, se déroulèrent en réalité au sein de Gaza. C’est-à-dire que les soldats israéliens étaient postés au sein d’une zone de no man's land établie unilatéralement au pourtour de Gaza, sur la zone frontalière avec Israël. En réalité, la manifestation se déroula juste à l’extérieur de cette zone du no man's land. Donc, tous les événements se passèrent sur le territoire de Gaza, donc palestinien. Il ne s’agissait pas de protéger le territoire d’Israël des infiltrations. C’est bien une manifestation qui a eu lieu à Gaza et qui fut réprimée à Gaza par le gouvernement israélien".
La gestion coté israélien avant la manif:
- Une bonne campagne de désinformation sur son compte Twitter d'Avigdor Lieberman ministre de la défense: "La direction du Hamas joue avec votre vie", écrit-il en arabe en s'adressant aux Gazaouis. "Tous ceux qui s'approcheront de la barrière (de sécurité) se mettront en danger. Je vous suggère de continuer votre vie quotidienne et de ne pas participer à une provocation".
- Encore d'Avigdor Lieberman, qui prévint que des centaines de tireurs d'élites seraient déployés à "la frontière".
La gestion coté israélien pendant la manif:

- la police envoya des drones asperger de gazes lacrymogènes la foule des manifestants.
- Les tireurs d'élites entrèrent en action, pour un résultats de 16 morts à 0.
La gestion coté israélien après la manif:
- Pour Avigdor Lieberman: "Il n'y aura pas d'enquête sur Gaza", car le ministre israélien de la Défense refuse d'enquêter sur les tirs de l'armée.
- Netanyahu a félicité les soldats israéliens d'avoir "protégé les frontières du pays".
... Er l'ONU ET LA COMMUNAUTE EUROPEENNE?
Tu parles qu'ils se marrent les deux affreux que sont Netanyahu et Lieberman. La représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé samedi 31 mars à une « enquête indépendante » sur l'usage de munitions réelles par l'armée israélienne à Gaza au cours d'affrontements qui ont fait 16 morts et 1400 blessés vendredi 30 mars. Une "enquête" est également réclamée par le secrétaire général de l‘ONU. Waouh! doivent être pétrie de peur les deux acolytes assassins que sont le premier ministre et son ministre de la défense. Pourtant il serait vraiment facile de leur rabattre la caquet à ces deux là. De vraies sanctions contre cet état colonisateur ou règne l'apartheid, le racisme, le meurtre, les emprisonnements sans procès, les arrestations arbitraires, la colonisation rampante, et tant d'abus; le mur de séparation, le camps d'emprisonnement de 1,5 million d'êtres de Gaza. Il faudrait envoyer les casques bleus, foutre en taule pour crime de guerre le "bibi" et toute sa bande de grands malades, et rétablir un vrai état de droit dans cette partie du monde en ébullition.
Il y a peut être, une infime chance que ces nouvelles saloperies faites par ce gouvernement d'extrême droite soient portées devant la justice internationale pour ce qui s'est passé à Gaza. Un dossier qui pourrait tomber sous le coup du droit international et déclencher une enquête de la CPI, selon certains experts. L'un d'eux, le Professeur de droit international, François Dubuisson qui estime que: "Depuis maintenant trois ans, la Palestine est devenue membre de la Cour pénale internationale, ce qui veut dire que les faits qui se déroulent actuellement à Gaza pourraient relever de la juridiction de la Cour pénale internationale, et ça c’est un élément nouveau, puisque ce n’était pas le cas lors des précédentes guerres, la guerre Plomb durci ou Bordure protectrice à Gaza. Donc là, il y aurait une possibilité d’enquête par le bureau du procureur de la Cour pénale internationale." François Dubuisson souligne de plus que compte tenu de ce que l’on sait pour le moment, il pourrait même s’agir potentiellement de « crime de guerre ». « En l’espèce, d’après les informations qu’on a, c’est que les tirs se font sur des manifestants qui, soit, n’utilisent que des pierres, soit, ne sont pas armés. C’est-à-dire que ça pourrait effectivement relever la qualification de crime de guerre, puisque Gaza est encore considérée comme étant sous occupation israélienne. Et donc tout le droit de l’occupation s’applique à la situation qui existe pour le moment ».
En attendant, "la seule démocratie" du moyen orient, défendue par "l'armée la plus morale du monde" se comporte de la même manière en tirant sur des manifestants comme récemment en novembre dernier en Erythrée, où le régime a fait tirer sur la foule et tuant 28 personne ou encore pas si loin des tirs à balles réelles sur une foule des manifestants au Burundi.
Que les représentants de la France aillent se trainer aux pieds de ces criminels me rends suspicieux: quels sont les intérêts cachés derrière tout cela pour que les "démocraties" laissent faire? Je ne parlerai même pas des U.S qui une fois de plus ont bloqués le vote de sanction à l'ONU en défendant des crimes de sang froid perpétrés par l'armée d'un pays contre des manifestants.
Cette fois ci il n'y aura pas l'excuse des roquettes lancées sur Israël depuis Gaza, car c'est toujours le bon motif invoqué pour massacrer les civils d'en face à coups de canon et de F16, cette fois ci, ce sont ces même civils qui périrent, tout en manifestant sur leur "territoire" et en demandant simplement justice.
Je prends les paris que ces tristes événements seront tournés de telles manières dans nos merdias subventionnés que une fois de plus l'agresseur forcené se retrouvera en une victime "qui ne cherchait qu'à protéger son territoire"....Le gouvernement israélien peut dormir tranquille, les moutons veillent.

Georges Zeter/avril 2018



Commentaires (0)
Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73