alterinfo.net

Twitter

L’IRAN RESPECTAIT LE DROIT INTERNATIONAL, PAS LES ÉTATS-UNIS

MOHAMED BENALLAL


La révocation illégitime de l’accord sur le nucléaire iranien a déçu les iraniens.

De très dures sanctions sont imposées hors du cadre de la loi Onusienne sur le peuple iranien parce que D. Trump a rejeté l’accord pour faire plaisir à Netanyahu mais aussi par une noire rancune à l’égard de son prédécesseur Obama. Confrontée à ces sanctions, une habitude qui dure depuis 1979, la République islamique refuse catégoriquement de se plier aux diktats des USA.
Pourquoi l’Iran a-t-il décidé de violer l’accord sur le nucléaire iranien .
L’accord sur le nucléaire conclu a vienne en 2015 entre l’Iran et les 5+ 1 (USA-France –Allemagne-Russie-Chine-GB) ; un accord internationale validé par l’ONU. Cet accord prévoyait dans ses dispositions un contrôle total sur le programme nucléaire civil iranien contre une levée progressive des sanctions économiques.
En effet, durant le mois de mais 2018 D.Trump s’est retiré unilatéralement de cet accord tout en accentuant unilatéralement encore plus les sanctions économiques contre l’Iran. L’Europe pour mieux se « larbiniser » s’est empressée de jouer un rôle de médiateur dans une tentative ratée d’atténuer les tensions entre les USA et l’Iran. Les marges de manœuvre Européens contre le président D.Trump sont minimes parce qu’ils sont loin d’être unis, même s’ils sont signataires de l’accord sur le nucléaire iranien, qu’ils sont tenus de le respecter en fin de compte. L’intelligence de l’Iran avait permis de forcer l’Europe à mettre au point un nouveau système de paiement pour contourner les sanctions, INSTEX, bien que mal ce système INSTEX exprime au moins la volonté des Européens à se montrer conciliants envers l’Iran pour l’empêcher de sortir de l’accord. C’est un effort de taille de la part des larbins dont ils ont peur du bâton US .
Le bâton US fait peur à la France et à la GB
Devant cette situation inédite, les USA admettent suite à cette situation économique (sanctions) suivie par une Europe pas trop sure d’elle, croyant mettre l’Iran au bord de l’asphyxie ; seulement la tension politique a montée de plusieurs crans entre les deux pays( USA-Iran), poussant la situation à dégénérer à tout instant. Un an après, l’Iran s’est désengagé en annonçant avoir enrichi de l’uranium au niveau prohibé de 4,5% en réponse aux USA sur les sanctions économiques.
Non seulement les USA, qui se sont retirés de l’accord, et en plus ils ont imposé des sanctions économiques en dehors du droit international, que personne n’a osé porter de petites simples critiques, alors que la France et la GB se sont réservés de coopérer franchement avec l’Iran de peur que les Amériques ne les sanctionnent autrement. Par ailleurs , la stratégie intelligente iranienne vis à vis de l’accord sur le nucléaire à pris une autre tournure, malgré les sanctions subies, l’Iran a quand même continué à respecter l’accord tout en sollicitant les échanges économiques avec l’Europe par une autre voie contournant les sanctions US.
Les Européens peuvent ils encore réagir ?
L’Europe trop hypocrite, et malhonnête croyant à sa mauvaise malice n’avait pas donner de réponse estimant qu’ avec une crise aigu économique de l’Iran, elle mettra cette dernière à genoux et à la merci de D.Trump, et donc en position de faiblesse, l’Iran sollicite l’Europe de respecter toutes les dispositions de l’accord par contre les USA souhaitent une renégociation totale de l’accord au profit bien sur des USA et d’ Israël. Tout en attendant un changement manifeste de rapport de force au profit des USA, la situation avait prit une autre tournure. Il est clair que l’Iran est le seul pays à avoir respecté l’accord depuis sa signature, les Européens le savent pertinemment mais le bâton américain ne leur permet pas de prendre des mesures propres a eux ; c’est la que la vassalité de l’Europe se manifeste sous le bâton américain. L’Europe trop bavarde et insidieuse avec l’Iran, elle avance que des promesses.

Le droit Iranien et l’indu US un choix difficile pour l Europe

Les Européens se sont décidés à jouer peut être avec les USA, leur va-tout pour sauver l’accord 5+1, mais en tant que vassaux, ils sont incapable et dans l’impossibilité de contourner les sanctions américaines, les USA leur laisse peu de chances ; l’accord n’est pas encore mort pour l’Europe et ces derniers veulent donner à l’Iran une possibilité de revenir sur ses mesures en contravention avec ses engagements ce que l’Iran reproche à l’Europe est de faire valoir des actes et cesser de trop parler. En effet, sur le plan international l’Iran est moins isolé que les états unis, vu les alliances solidifiés par l’Iran, car l’Iran avait gagné en crédibilité et de par son engagement sur le respect des règles du droit international que les états unis ne cessent de bafouer de jour en jour.
La France et la GB préfèrent le déni.

« L’Iran a pris de mauvaises décisions en réaction à la mauvaise décision des Etats-Unis de se retirer de l’accord et d’imposer des sanctions dont la portée extraterritoriale touche de front les avantages économiques que le pays pouvait retirer de l’accord », a déploré le Français Jean-Yves le Drian sans se prononcer sur les USA. Et il continue de dire : » Nous souhaitons que l’Iran revienne dans l’accord » et respecte ses engagements, Les Européens espèrent convaincre les Iraniens de leur volonté de les aider avec l’utilisation de l’Instex, un mécanisme de troc créé pour contourner les sanctions américaines en évitant d’utiliser le dollar.
Aujourd'hui, la seule chose qui pourrait faire bouger les choses, c’est que les États-Unis annoncent officiellement une levée des sanctions tout en revenant dans l’accord se sont les propos de principes iraniens. A part cela, les Iraniens ne vont pas céder et D.Trump désarmé, reste à ce jour sur la même mauvaise ligne, alors que les rapports de forces se penchent du coté de l Iran ; les USA ne peuvent pas faire la guerre à l’Iran, les hautes technologies représentées dans le drone abattu récemment a fait reculer D.Trump, le jeu est différent de celui de l’Irak après le 11/09 les rapports de forces aussi
La posture de D.Trump rappelle d’autres guerres comme celle d’Irak .Ces deux situations ne sont pas comparables ?
En revanche, certains éléments politiques proches de D.Trump s’effacent de la scène parce qu’ ils sont très inquiétants de part leurs propos aventuristes. Un John Bolton( conseiller à la sécurité nationale) qui a été le 1er a encouragé la guerre contre l Irak en 2003, veut encore rêver d’une attaque contre l’Iran, le Secrétaire d’Etat M.Pompeo un anti iranien de naissance et sa position de va-en –guerre l’efface de la scène internationale.
La stratégie américaine a été toujours dangereuse maniant plus le bâton que la carotte. D.trump et son équipe commence probablement à préparer la guerre sous table et n’importe quel incident pourrait dégénérer et les conséquences seront incalculables.

La guerre des mots risque de faire tonner la region
Aujourd’hui, malgré la bataille existentielle entre l’Iran et les USA, l’Iran a le soutien total de la population iranienne, les iraniens ont une attitude hostile de l’arrogance des USA. L’annulation déraisonnable de l’accord sur le nucléaire iranien a bien déçu le peuple iranien et a renforcé la cohésion interne.
De dures sanctions sont imposées sur le peuple iranien parce qu’un certain D. Trump a rejeté l’accord pour les beaux yeux de Netanyahu et par rancune à l’égard de son prédécesseur Obama de souche noir dont il vient de dévoiler son racisme extrême sur les 4 jeunes femmes américaines mais aussi pour soutirer le maximum de rente en pétro dollars des roitelets minables du golfe. Confrontée à ces sanctions, l’Iran refuse de se plier aux diktats des Amériques trop arrogants.
Contrairement à d’autres pays larbins du Moyen-Orient qui se soumettent volontiers à l’intimidation, pressions, bluff et au chantage de D Trump, l’Iran dit haut et fort « Basta »( non) à l’arrogance des USA.
La force de l’Iran repose sur sa force, sa capacité de fabrication de ses propres chars, avions ,drones, missiles balistiques et même des sous-marins et autres technologie et nanotechnologie en plus d’être membre du club des pays du monde qui s’y connaissent très bien en science nucléaire.
La résistance fait peur aux Américains
Par ailleurs ,l’Iran a des alliés consistants qui ont montré leurs preuves sur le terrains comme au Liban le HizbAllah, en Syrie, en Irak, en Palestine, en Afghanistan et au Yémen, une force de combat a qui elle peut compter pour combattre sur un géographie très importantes contre toute guerre imposée sur Téhéran, même par les USA auront des difficultés d’assurer la sécurité de leurs intérêts sur place.
Quoique l’on dise l Iran en dehors de la propagande des meddias à sous et a ordre, l’ Iran est un pays ou la démocratie a fait ses preuves les élections sont transparentes et légitimes même le président n’a droit que de deux mandats contrairement aux pays du golfe à monarchie héréditaire et des autres pays arabes qui ont des présidents à vie. Il ne faut pas oublier que l’Iran subit des sanctions US depuis 40 ans sans avoir pour autant cédé aux demandes de l’oncle Sam arrogant
L’Iran s’en est pris aux USA sur de multiples scènes au Moyen-Orient( otages américains comme exemple) et a récemment abattu un drone super sophistiqué pour lancer un message clair et net que l’Iran est prêt à affronter la guerre et ses conséquences s’il le faut allant jusqu’à arraisonner des bateaux de la GB. L’Iran est prêt à payer le prix pour défendre son ciel, ses eaux et son territoire. L’Iran ne fera aucun compromis en cas de violation de sa souveraineté, même s’il s’agit des USA considérée comme une superpuissance. L’Iran averti les USA, Israël et à tous les pays du Moyen-Orient : qu’ en cas d’agression, la riposte sera terrible et foudroyante à la fois
L’Iran est sous embargo US depuis 40 ans
Pour que les ennemis, il est clair qu’ils devront comprendre qu’aucune voix en Iran n’appelle à la chute du régime en place malgré la «pression maximale » vaines des USA. Le président iranien a fait preuve d’une « patience extrême » en attendant plus d’un an, avant de faire un premier pas légitime en vue de se retirer partiellement de l’accord sur le nucléaire. Rohani s’est ensuite tourné vers une « stratégie de confrontation », puis a adopté une stratégie de « riposte équivalente» contre toute attaque.
Le Corps des gardiens de la Révolution iranienne entré en action n’aura pas besoin de slogans religieux cette fois-ci, parce que tous les Iraniens, peu importe leur ethnicité, sont très unis derrière leurs dirigeants contre l’arrogance des USA.
L’Iran n’abandonnera jamais ses alliés et pour cause, parce qu’ils forment la première ligne de sa sécurité nationale et défendent ses valeurs, sa morale et de son existence. Les dures sanctions contre l’Iran frappent ses alliés aussi, sans toutefois réussir à détériorer ou même à affecter leurs capacités militaires et existentielles.
L’Iran n’abandonnera pas également ses capacités de missiles, parce que c’est son seul mécanisme de défense. L’Iran étant prêt à aller en guerre, il n’abandonnera pas sa production et sa mise au point de missiles et autres matériel de guerre. Il en a d’ailleurs livré beaucoup à ses alliés en Palestine, au Liban, en Syrie, en Irak et au Yémen et peut être même au Venezuela.
Iran pays à parole et à principe
L’Iran ne se soumettra jamais au chantage de D.Trump, ce dernier ne fait qu’extorquer des centaines de milliards de dollars des pays du golfe en les obligeant à acheter des armes et des pièces de rechange des USA.
Des pays comme l’Arabie saoudite, les Émirats et le Qatar paient d’immenses rançons pour limiter les dommages causés par l’intimidation de D.Trump.
Si tous ces pays du Moyen-Orient se levaient contre le harceleur du voisinage, comme l’Iran le fait, et investissaient une fraction de ce qu’ils paient à D. Trump dans le développement et la prospérité de la région, les USA seraient alors incapables d’escroquer l’Arabie saoudite, le Qatar et les Émirats et son existence serait non avenue dans la région.
Le deal du siècle mort avant de voir le jour
Dernier point d’actualité, mais pas le moindre, l’Iran rejette catégoriquement le plan que D.Trump veut imposer aux Palestiniens, soit vendre leurs territoires pour une poignée de dollars. Bien des pays des roitelets larbins ont adopté le plan enfantin d’un petit amateur, Jared Kushner, qui détient un pouvoir via la famille seulement parce qu’il est le beau-fils de D Trump et qui croit pouvoir arriver là où maints présidents et diplomates expérimentés et chevronnés ont échoué depuis des décennies. L’Iran, à l’instar de l’Irak, du Liban et du Koweït, a rejeté l’accord du siècle.
L’argent est plus fort que la parole, que la force, que les principes, et que le droit.
D. Trump en chef d’entreprise reconnaît ne comprendre que le langage des chiffres et de l’argent et ignore les principes, le droitet le ban sens …. La réponse de l’Iran au chantage US incarne la perception que ce monde ne respecte que la force, le refus de se contraindre à la coercition et la puissance morale de la résistance.
Mohamed Benallal

*https://www.lemonde.fr/.../2015/.../tout-ce-que-vous-devez-savoir-sur-l-accord-conclu-a...14 juil. 2015 - Donald Trump a annoncé le 8 mai que les Etats-Unis se retiraient de cet accord signé en 2015 entre l'Iran et la communauté internationale.‎

*Ce que dit l'accord sur le nucléaire iranien de 2015 menacé par ...https://www.france24.com › Accueil France 24 › Moyen-Orient

* - L'accord sur le nucléaire iranien prévoit une levée progressive et conditionnelle des sanctions internationales imposées à la République

*Accord sur le nucléaire iranien : 10 conséquences de la (folle) - L'Obs

*https://www.nouvelobs.com › Monde

* - Accord sur le nucléaire iranien : 10 conséquences de la (folle) décision ... il retire les Etats-Unis de l'accord nucléaire signé le 14 juillet 2015.

*Trump est sorti de l'accord sur le nucléaire iranien pour contrarier ...

*https://www.lemonde.fr › International › Royaume-Uni

*14 juil. 2019 - Pour l'ancien ambassadeur britannique aux Etats-Unis, le président américain Donald Trump est sorti de l'accord sur le nucléaire iranien parce .
*https://fr.sputniknews.com/international/201907201041730057-iran-petrolier-navire-guerre-uk/
*Zarif dénonce l' »unilatéralisme » et le « terrorisme économique » des Etats-Unis (AFP) Al Manar
* 2Pétroliers saisi par l’Iran: Londres dit souhaiter un « apaisement » des tensions (Hunt-AFP)


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73