alterinfo.net

Twitter

LA COREE DU NORD VEUT UNE PLACE HONORABLE DANS LA COUR DES GRANDS

mohamed BENALLAL

« La civilisation est quelque chose d’imposé à une majorité récalcitrante par une minorité ayant compris comment s’approprier les moyens de puissance et de coercition »
Sigmund Freud

LA COREE DU NORD VEUT UNE  PLACE HONORABLE DANS LA COUR DES GRANDS


Une visite non attendue de Kim Jong-un président de la Corée du Nord en chine, Il a été reçu en grande pompe de son homologue chinois Xi-Jinping, le lundi 26 mars2018, cette rencontre représente un sens lourd concernant le poids militaire politique et économique de la Corée du Nord. Il a été également prévue une rencontre historique avec son frère homologue du sud suivi ensuite par toute la planète avec le président de la grande puissance D.Trump c’est une rencontre très importante puisque Kim Jong-Un a affirmé sans donner trop de précisions qu'il était prêt à « stopper » son programme nucléaire et a confirmé la future rencontre..
A vrai dire, au vu de sa situation économique, politique et militaire la Corée du Nord est en train de se placer dans le concert des grandes nations pour y jouer un rôle politique, économique et culturel qui lui revient grâce à sa nouvelle capacité de puissance militaire.
C’est une nouvelle romance politique qui se dessine par une nouvelle imagination de puissance qui sous entend que la chine va probablement mener le nouvel jeu politique de la région sinon …...
La Corée du Nord ne va certainement pas renoncer sinon stopper aussi facilement qu’ il a été dit à son arsenal nucléaire qui représente son nom et sa puissance , tirer des conclusions aussi hâtivement c’est aller vite en besogne, d’autant plus que D .Trump n’est pas aussi naïf que l’on ne pense, les enjeux sont immenses et les manigances sont nombreuses .Le profil de l’indépendance de la Corée du Nord mise sur une autonomie économique , militaire et politique que les Amériques et ses vassaux soutenus par les « mainstream » empêchent la Corée du Nord d’avancer dans le bon chemin de la véritable indépendance .Qualifier le président KimJong Un de dictateur, la Corée du Nord de système totalitariste, l’important dans tout cela ,elle se fait écouter quand même par les grands contrairement aux pays qui se prétendent grands mais avec leur vassalité aux Amériques, ils ne sont que petits .
L’objectif de la Corée du Nord est ce rêve tant attendu de la réunification des deux Corées.
Les essais nucléaires et balistiques de la Corée du Nord avaient irrité l’occident et leur chef de file US, ils ont mis tout le poids politique économique, diplomatique, médiatique, et culturel pour mettre à genoux la Corée du Nord et de l’autre coté éloigné toute idée de réunification et même de rapprochement devant cet état de fait

Le nouveau réchauffement de la péninsule a prit acte par l’effet des jeux olympiques d’hivers cela s’est traduit par une nouvelle agitation des esprits des deux Corées pour une éventuelle réunification bien ancrée , l’unique passage serait fait par une réconciliation, suivit par un dialogue constructif et fraternel entre les deux frères « ennemis » en avançant tout d abord une échange entre les deux pays pour les personnes afin de résoudre le problème crucial de la séparation des familles pour se retrouver et ce depuis la guerre, pour cela il faut des gestes fraternels amicaux prometteurs lourds de sens de valeur et de morale
Washington ayant longtemps considéré une rencontre avec la Corée du Nord comme etant inenvisageable:
Le bras de fer à venir entre Kim Jong-un et Donald Trump
la Corée du Nord a toujours espéré une telle rencontre d’égal à égal et cela n’est pas donner ni permis à tous les pays , c’est la capacité de la force qui le permet ou l’oblige. Des exigences et des garantis feront le décor du menu de cette rencontre face à une dénucléarisation, des avances gratuites ne seront pas mises sur la table de discussion.
Devant un D Trump ou la stratégie de cette rencontre n’est pas du tout éclairée, cette rencontre n’a jamais fait l’objet de formulation dans l’agenda US, surtout avec une personne comme Kim Jung Un traité de tous les mots grossiers et de dictateur. Cet état de fait laisse les Amériques un peu très perplexes et desorientées. Les lourdes sanctions internationales que subit depuis bien longtemps la Corée du Nord représentent le sésame de négociation entre les deux dirigeants D.Trump et KimJong-Un car la confiance( mur de béton ) de l’un comme de l’autre va peser très lourd et fort sur la conversation.il est clair que la vision et les attitudes des Amériques surtout vis-à-vis de la Corée du Nord est modelé selon la grandeur de la puissance et l’arrogance US qui ne réclame que la dénucléarisation en contre partie d’une vassalité suivit d’une ouverture économique pour sa satisfaction ce que la Corée du Nord n’acceptera jamais le « nif » coréen représente un principe de vie que les vassaux utilisent pour mieux s’essuyer leur morve
Un petit pays qui veut que la cour des grands soit aussi son endroit pour jouer à qui perd gagne face à des roitelets du golfe qui veulent se faire aussi gros que les Amériques.
BENALLAL MOHAMED
.



Commentaires (0)
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73