alterinfo.net

Twitter

LE PEN sort du congélateur et veut ramasser la mise

Djeha

LE PEN sort du congélateur et veut ramasser la mise

Ce dimanche, lors d'une convention de son parti sur les municipales, madame tente de monter dans un train parti depuis longtemps sans elle et son parti. Le wagon dans lequel elle est monté est à l’arrêt dans une gare vide, sans voyageurs et sans conducteurs : tout le monde est en grève.

« Le fonds (de la réforme) est odieux, la forme est une manipulation de bout en bout: abandon d'un système social que le monde entier nous envie, baisse annoncée massive des pensions, sans évidemment savoir l'étendue de la catastrophe que sera pour vous cette réforme des retraites par points », a-t-elle développé estimant que « rien dans cette réforme n'est à garder ».

« L'âge pivot était un élément de négociation grossier et un écran de fumée destiné à être sacrifié et à focaliser l'attention pour faire accepter l'essentiel du texte induisant une inadmissible baisse des pensions de retraite pour l'ensemble des professions », a insisté la présidente du RN.

Tous ces arguments ont été répétés à satiété par les manifestants et ceux qui les soutiennent depuis des semaines.

Drapée dans ses majuscules nationalistes, elle les emballe à la sauce lepéniste avec une rasade de xénophobie : et comme de bien entendu « si les caisses sociales sont en déficit, c’est à cause de tous les miséreux de la planète qui viennent siphonner leurs économies, produit de la sueur des descendants d’Astérix ».

Alors qu’elle n’a participé à aucune manifestation, alors qu’elle n’a pas dit un mot depuis le début des grèves, ni contre le pouvoir en place, ni pour ses victimes et que son parti s’est contenté d’observer et de compter les coups, la voilà qui sort de son hibernation pour se préparer à régner sur les municipalité avant de régner sur le royaume de France.

On peut ajouter à ce retour l’extraordinaire comédie à laquelle nos voisins ont assisté : des dirigeants syndicaux qui ne représentent RIEN sur le terrain des luttes sociales, abandonnés par leurs troupes à la base, n’ont RIEN obtenu de la part d’un gouvernement qui les tient pour ce qu’ils sont.

En foi de quoi on les voit bomber le torse en signe de victoire et le Premier ministre se congratuler pour avoir été si magnanime et si conciliant.

Par charité, je m'abstiendrai de vous parler de la porte-parole du gouvernement...

Et tout ce RIEN a rempli tous les bulletins d’information, la UNE des journaux et l’essentiel des commentaires des doctes experts des plateaux.

C’est fou ce qu’on faire comme plein avec du vide !

Tout cela naturellement avec la collaboration des médias macronistes qui dominent le paysage politico-audio-visuel français qui ne souhaitent qu’une chose : qu’elle parvienne au second tour en 2022 pour offrir sur un plateau -espèrent-ils- un deuxième mandat à Macron 1er.

Les historiens du IIIème Millénaire (après Trump et Macron) auront assez de travail pour justifier qu'on repousse leur âge de départ à la retraite....

Les ennuis de nos voisins septentrionaux ne devraient pas nous faire oublier nos propres travers et le chantier considérable qui s’offre à nos yeux. Et ce n’est pas peu dire...

Djeha,
D. 12 janvier 2020



Commentaires (1)
1. jehaislescookies le 13/01/2020 22:21
Démagogie pure et simple !

Asselineau lui a participé à 2 manifestations, a rendu visite à un piquet de grévistes de la RATP le 24décembre, a produit des analyses sérieuses et montrant que cette réforme n'est que l'application des gopés édictées par la Commission, d'ailleurs ça fait plusieurs années qu'il disait que Macron allait devoir faire ça vu que c'était exigé par l'UE et ses maîtres.

la SARL Le Pen (en quasi faillite et qui dépend du bon vouloir fiscal de Macron !) n'est là que pour permettre à n'importe qui d'être élu au 2ème tour, ce sont en réalité des agents du système, ils servent de "mauvais objet", comme dans une manipulation psychologique et afin de neutraliser les français mécontents en les envoyant dans un cul de sac.
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73