... ... ...
...

alterinfo.net

Twitter
La « guerre à la terreur » coûte 250 millions de dollars par jour depuis 16 ans aux contribuables étasuniens

Tyler Durden


[Depuis 16 ans, pour que son oligarchie militaire terrorise le monde et eux avec, les contribuables étasuniens dépensent beaucoup plus que 250 millions de dollars par jour – NdT]


    Selon le rapport périodique Cost of War du Département de la Défense, depuis le 11 septembre 2001, le gouvernement étasunien a dépensé 1460 milliards de dollars pour guerroyer à l'étranger. D’après le rapport d’International Business Times, cela représente 250 millions de dollars par jour pendant 16 ans consécutifs.


    Publiée par le blog Secrecy News de la Fédération des scientifiques étasuniens, la nouvelle version du rapport couvre les activités liées à la guerre depuis les attentats terroristes du 11 septembre jusqu'à mi-2017.


    Selon le rapport, bien que la guerre contre le terrorisme soit toujours rondement menée, l'opération Iraqi Freedom (2003-2011) et l'opération Enduring Freedom (2001-2014) expliquent la plus grande partie du coût, soit plus de 1,3 billion de dollars.


IMAGE

    Il faut noter que cette analyse ne couvrant que les dépenses directes liées à la guerre, elle n’indique certainement que l’aspect inférieur de l’estimation du coût des guerres étasuniennes jusqu’ici. Par exemple, en 2014, un rapport de la branche de recherche non partisane du Congrès, a révélé que le gouvernement avait déjà déboursé plus de 1,6 billion de dollars dans la guerre au terrorisme. L’estimation des dépenses de guerre se monterait donc à environ 337 millions de dollars par jour pendant 13 ans [de 2001 à 2014].


    L'année dernière, un rapport publié par le Dr Neta Crawford, professeur de science politique à l'université Brown, a révélé que les dépenses étatiques, pour la sécurité intérieure et pour les anciens combattants, des ministères de la Défense, étaient encore plus élevées. Elles atteignaient presque 5 billions de dollars.


    Cela dit, le dernier rapport du Département de la Défense couvre principalement les coûts des opérations militaires, le soutien aux troupes déployées et le transport et l'équipement du personnel. Il ne compte pas le coût des indemnités accordées aux anciens combattants des troupes ayant servi dans ces guerres. Le coût des indemnités des anciens combattants se chiffrerait à lui seul entre 600 milliards et un billion de dollars. Le total n'inclut pas non plus les « programmes secrets autres que ceux du Département de la Défense », comme ceux de la Central Intelligence Agency, qui dispose, comme nous le savons, d'un important budget.


    En outre, les zones de guerre où l'armée étasunienne a été diligemment engagée ces dernières années, comme la Libye et la Somalie, n'ont même reçu de mention particulière dans le rapport. Si 250 millions de dollars par jour pour une période de 16 ans semble déjà beaucoup trop pour des dépenses de tueries et de destructions, on peut être assuré que le véritable coût financier de la guerre au terrorisme est bien plus élevé.


    Comme l'a expliqué International Business Times, la guerre contre le terrorisme est devenue la guerre la plus coûteuse des États-Unis depuis la Seconde Guerre mondiale :

    Selon Congressional Research Service, dans l'histoire des États-Unis, la seule guerre ayant coûté plus que la guerre mondiale au terrorisme est la Seconde Guerre mondiale, soit plus de 4,1 billions de dollars en dollars d'aujourd'hui. Les dépenses directes liées à la guerre du Viêt-nam se sont montées à 738 milliards de dollars en dollars d'aujourd'hui.


    D’après le rapport de StockBoardAsset.com, si on jette un coup d'œil sur l'empire étasunien, on voit qu’il y a près de 800 bases militaires dans plus de 70 pays et territoires étrangers.


IMAGE

    Afin de maintenir cette armée dans le monde, le sénat a approuvé cette année une facture militaire de 700 milliards de dollars. Cette somme éclipse le plafond des dépenses militaires de 549 milliards de dollars, établi par la Loi de 2011 sur le contrôle budgétaire. Il y a d’autres signes montrant que la débauche de fonds va s’amplifier, car le discours se durcit avec le prochain ennemi des États-Unis dans le collimateur.


Zero Hedge, Tyler Durden, 4 novembre 2017

Original : www.zerohedge.com/news/2017-11-04/war-terror-costs-american-taxpayers-250-million-day
Traduction Petrus Lombard




Commentaires (0)
Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73