alterinfo.net

Twitter

Le pédophile sioniste Epstein vivait à Paris : la presse et la justice font profil bas

Panamza.com

INFO PANAMZA. Découvrez l'adresse exacte de la résidence parisienne du prédateur sexuel -engagé pour Israël- Jeffrey Epstein ainsi que les patronymes français figurant dans son carnet secret.

Incroyable mais vrai : dans un pays -la France- qui se targue de combattre les violences sexuelles, le silence relatif aux activités locales du pédocriminel Jeffrey Epstein est assourdissant.

Aucun reportage de la télévision hexagonale auprès de ses voisins d'un quartier cossu de Paris.

Aucune enquête de Mediapart ou d'Envoyé spécial.

Et surtout : silence radio du côté du parquet de Paris. La justice française n'a pas réagi à la spectaculaire arrestation -samedi 6 juillet- et l'inculpation consécutive de Jeffrey Epstein pour "exploitation sexuelle de dizaines de jeunes filles mineures".



L'homme revenait pourtant de Paris, où il séjournait depuis le 14 juin (son jet privé était encore localisé dans la capitale française, fin mars).

Même discrétion (à ce jour) de la part de la police, notamment ceux de "l'Office central pour la répression de la traite des êtres humains" (OCRTEH).

Jeffrey Epstein n'est pas seulement un touriste américain coutumier de la France: le milliardaire de 66 ans, engagé pour Israël (notamment auprès de nombreuses figures du Mossad -connu pour ses traquenards sexuels– et de l'appareil d'État israélien -tel Ehud Barak), y réside une partie de l'année.

Panamza a identifié la rue, le numéro et l'appartement du protégé Epstein : ce faisant, ses connexions françaises -nommément retranscrites dans son carnet secret- ont été également débusquées.

Le pédophile sioniste Epstein vivait à Paris : la presse et la justice font profil bas

Outre les contacts téléphoniques privés du couturier Azzedine Alaïa et de la veuve du puissant Jean-Luc Lagardère (à l'image, ci-dessus), on y trouve les obsessions d'Epstein pour les salons de massage parisiens…

Dimanche, au lendemain de la capture d'Epstein, le rédacteur anonyme du journal Le Parisien s'est contenté, à l'instar de ses confrères paresseux, sionistes (telle Laurence Haïm) ou craintifs quant aux implications de l'affaire, d'évoquer "un pied-à-terre à Paris".

Panamza vous propose de découvrir, ci-dessous et sources officielles à l'appui, l'adresse exacte (numéro de l'appartement compris) ainsi que les croustillantes pages françaises du carnet secret d'Epstein, le prédateur sexuel au service d'Israël…

Voici la…


L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés
http://www.panamza.com/page-de-compte/niveaux-dadhesion/



Commentaires (0)
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73