alterinfo.net

Twitter
Néo-libéralisme et Nouvel Ordre Mondial: Petit coup d’œil sur le dernier projet en date: le traité Mercosur

Après le CETA signé le 21 septembre 2017, après le JEFTA signé le 8 décembre 2017, voilà le MERCOSUR, que l’UE veut signer le 2 mars 2018

On est étonné de voir qu’il n’y a aucune mobilisation contre le Mercosur qui est en cours.

C’est un nouveau traité de libre échange qui est en train d’avoir lieu entre l’Union Européenne et le quatuor d’Etats d’Amérique Latine Brésil, Paraguay, Uruguay, Argentine. http://www.rfi.fr/economie/20170205-accord-entre-ue-le-mercosur-merkel-appelle-reprise-négociations

On sait déjà que cela va être catastrophique avec le Brésil, qui utilise tous les pesticides interdits http://www.liste-hygiene.org/arcpesticbresil.html http://alimentation-generale.fr/nature/bio/au-bresil-champion-du-monde-des-pesticides-le-bio-progresse-a-vue-doei, et un insecticide contre les moustiques super dangereux qui est la vraie cause de la déformation des fœtus injustement reporté sur le virus zika https://www.lexpress.fr/actualite/societe/virus-zika-le-role-trouble-d-un-insecticide-dans-les-cas-de-microcephalie_1763407.html, qui est lui même une fabrication breveté par Rockefeller https://www.naturalnews.com/052896_Zika_virus_Rockefeller_Foundation_purchased_online.html, et introduit par les moustiques génétiquement modifiés d’oxitec, entreprise britannique, financé par Bill gates, université d’oxford et racheté par intrexon lui même dirigé par l’ex pdg de Monsanto.

En 2014, le Brésil et l’Argentine sont les 2 plus gros producteurs d’OGM au monde après les Etats Unis.Les 10 pays ayant le plus produit d’OGM en 2014 sont les États-Unis (40,3 %), le Brésil (23,3 %), l’Argentine(13,4 %), l’Inde (6,4 %), le Canada (6,4 %), la Chine (2,1 %), le Paraguay, l’Afrique du Sud, le Pakistan et l’Uruguay. Les Philippines arrivent en 12e position, avec 688 218 hectares de maïs transgénique en 2014 7. Les OGM sont cultivés à plus de 86 % sur le continent américain.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Surfaces_cultiv%C3%A9es_en_OGM

A notre avis, avec les traités de libre échange avec le Mercosur, il y a de fortes chances que des moustiques OGM d’Oxitec s’invitent dans la cargaison des avions vers l’Europe. N’oublions pas que ces moustiques OGM se nourrissent de tétracycline, la tétracycline tue le gène tueur, et leur permettent de se reproduire dans la nature, remplaçant les autres moustiques, et créant le virus zika. Bref, comme, justement l’échange qui se discute c’est la viande, Mercosur et UE discutent de l’export de la viande, et comme justement Oxitec donnait de la tétracycline en laboratoire à ses moustiques pour qu’ils survivent https://neveragainkw.wordpress.com/2016/09/05/leaked-oxitec-document-confirms-15-survival-rate-of-sterile-gmo-mosquitoes/, et que tous les animaux de bétail au Brésil sont nourris avec des antibiotiques de tétracycline, présents aussi dans les eaux sales, et utilisé chez McDdonald, bref, les moustiques pourront se nourrir dans la cargaison des avions et arriver en Europe. Oxitec a toujours voulu imposer ses insectes OGM en europe, il a déjà voulu pour les tomates, dont un insecte parasite de tomate était aussi arrivé du Brésil en Europe en 2006 https://www.corsematin.com/article/corse/un-papillon-ravageur-de-tomates-sabat-sur-la-corse-du-sud, là ce sera le passager clandestin.

Syngenta a fait un partenariat avec Oxitec au Brésil pour créer des insectes OGM soit disant pour l’agriculture.Donc tout le monde va bouffer des insectes OGM (présents dans les fruits et légumes exportés) à ses dépends à défaut de moustiques OGM.https://www.swissaid.ch/fr/insectes-OGM

En ce moment, il n’y a que les agriculteurs qui combattent contre le Mercosur,

Ce matin, les agriculteurs manifesteront une fois de plus. Et une fois de plus, ils auront raison. Après la suppression unilatérale des aides accordées par l’État aux zones les plus défavorisées, ils défileront pour la protection de nos territoires et contre la politique libre-échangiste d’Emmanuel Macron.

Dans leur série de hashtag « L’Addition Macron » lancés à grandes bottes sur les réseaux sociaux, afin de détourner l’attention des propos grossiers de son président, les Républicains auraient été bien inspirés d’attaquer le gouvernement sur ce terrain-là et de rappeler à Emmanuel Macron ces deux mots qu’il n’ose plus lire, et qui pourtant ont fait le tour de nos campagnes : CETA, MERCOSUR.

C’est peu dire que les promesses pieuses du nouveau Président, adressées au secteur lors de ses vœux à Saint-Genès-Champanelle, paraissent bien loin pour les agriculteurs français, aujourd’hui plongés dans une situation plus que jamais exsangue.

Et pour cause : malgré les engagements d’Emmanuel Macron, force est de constater que les négociations de l’UE et du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay) avancent à marche forcée. Les deux parties se sont retrouvées mardi 20 février à Asunción et un accord politique pourrait être annoncé, avec l’accord implicite du gouvernement français, le 2 mars, avant le début de la campagne pour les élections générales au Brésil.

En plein Salon International de l’Agriculture, cet accord qui porterait à 99 000 tonnes le contingent d’importation tarifaire de bœuf, constituerait un véritable scandale pour notre filière bovine, aujourd’hui à bout de souffle.

Il viendrait s’ajouter aux 240 000 tonnes de bœuf que l’UE importe déjà du Mercosur et aux 60 000 tonnes de bœufs prévu dans le cadre du CETA signé en grandes pompes par Emmanuel Macron au lendemain de son élection. Au total, ces importations du Canada et du Mercosur représenteront plus de la moitié de la production européenne.

Le tout venant d’animaux à la traçabilité quasi inexistante, élevés en batterie dans des feedlots, nourries aux OGM et aux farines animales, et, bourrés aux antibiotiques.

Dire oui au Mercosur, ce serait remettre en cause un modèle de société, que nous voulons ouverte, certes, mais aussi respectueuse des attentes des citoyens en matière sécurité alimentaire, de protection de l’environnement et de bien-être des animaux.

Dire oui au Mercosur, c’est favoriser un modèle agricole intensif, responsable à 80 % de la destruction de la forêt amazonienne.

Dire oui au Mercosur, c’est signer à coup sûr l’arrêt de mort de nos contrées les plus reculées, avec la disparition à moyen terme de nos modèles d’élevages, ces contrées dans lesquelles le Ministre de l’Agriculture ne va plus et qui participent pourtant à la cohésion et aux équilibres sociaux-économiques de nos territoires.

Le silence assourdissant du Président de la République, hier sur le CETA, aujourd’hui sur le Mercosur, sont symptomatiques de l’inconstance d’Emmanuel Macron sur les questions agricoles et environnementales.

Le jour où l’on importera tout ce que l’on consomme, on aura perdu tout contrôle sur nos modes de vie. C’est un choix qui n’est pas le mien !

A l’heure où il s’apprête à enfiler pour la première fois son costume de Président pour se rendre à la grande messe de l’agriculture française, et où l’Europe se prépare à aborder la réforme de la PAC, dans laquelle la France a toujours joué un rôle prépondérant, il serait temps qu’Emmanuel Macron habille sa politique d’une vision claire sur l’avenir de l’agriculture.

https://blogs.mediapart.fr/eric-andrieu-depute-europeen/blog/210218/ceta-mercosur-emmanuel-macron-doit-arreter-de-livrer-nos-agriculteurs-en-pature-2

Depuis plusieurs semaines, les agriculteurs se mobilisent un peu partout en France. Ils manifestent notamment contre le projet de réforme de la carte des zones défavorisées qui doit être présentée prochainement par le ministère de l’Agriculture. Dans ce contexte tendu, le président de la République recevra les Jeunes Agriculteurs pour une réception à l’Elysée à l’heure du déjeuner jeudi 22 février. Ce sont plus de 1000 exploitants âgés de moins de 35 ans et s’étant installés en 2017 qui ont été conviés.

Une génération d’agriculteurs qui, selon l’Elysée, va opérer la bascule et le changement souhaité par le président de la République lors de ses vœux aux agriculteurs, ce sont eux qui représentent l’avenir de l’agriculture.

Une rencontre dont le timing n’a rien d’anodin, puisque ce rendez-vous intervient deux jours avant l’inauguration du salon de l’Agriculture auquel le Président se rendra le samedi 24 février. C’est une façon d’anticiper une potentielle grogne qui pourrait s’exprimer dans les allées du Salon. Une subtilité d’agenda qui n’est pas sans rappeler la réception organisée pour les édiles au Palais le 22 novembre dernier, remontés par la suppression des contrats aidés, quelques jours seulement avant le Congrès des Maires de France.

https://www.quotidien-libre.fr/agriculteurs-elysee-macron/

ils vont aller voir Macron à l’Elysée qui a promis d’en rencontrer 1000, il veut calmer tout le monde, pour signer le traité de libre échange, tranquillos. A part les agriculteurs, les français ne font rien, ils ne s’intéressent plus à l’agriculture depuis que la population est à 80% citadine et concentrée dans les smart city, et que le pourcentage de paysans diminue sans cesse, les préoccupations environnementales sont de moins en moins. Les citadins préfèrent s’embourber dans des histoires de religions ou de couleur de peau plutôt que de s’occuper d’environnement. C’est plus simple pour eux. cela fait moins réfléchir.

Ah dur, d’ici quelques générations, la race humaine sera complètement génétiquement modifié, déformé avec tous les pesticides, OGM qu’elle sera obligée de bouffer à son insu, et tous les virus répandus par les moustiques génétiquement modifiés. Toutes les espèces naturelles, l’homme inclus, seront tous remplacés par des êtres vivants génétiquement modifiés.

Le saumon génétiquement modifié est fait par la même société Intrexon qui a acheté Aquabunty et Oxitec qui produit les insectes génétiquement modifiés avec Syngenta. Il y a aussi les huitres génétiquement modifiés, ces huitres génétiquement modifiés à Noel, car normalement la saison des huitres c’est au printemps pas à Noel, mais pour hausser le commerce, l’Ifremer institut public français a créé des huitres génétiquement modifiés pour toutes les saisons même à Noel http://www.lepoint.fr/societe/un-plateau-d-huitres-modifiees-pour-noel-08-12-2012-1547258_23.php, mais que les ostréiculteurs ont accusé ces huitres OGM d’être la cause d’un herpès ravageur détruisant les huitres naturelles.[ https://reporterre.net/Les-huitres-sont-malades-l-Ifremer]url: https://reporterre.net/Les-huitres-sont-malades-l-Ifremer Ces huitres OGM représentent 1/3 du marché français, mais n’ont aucun étiquetage

http://www.journaldelenvironnement.net/article/la-discretion-des-huitres-triploides,58666

3 individus sont morts après avoir mangé ces huitres OGM, mais la France refuse de reconnaître le lien dans le dernier cas, ici, on voit qu’il y a une mutation http://lechodelaboucle.fr/2014/12/31/huitre-tueuse-jurassien-parmi-les-premieres-victimes/

http://www.leparisien.fr/societe/huitres-d-arcachon-deces-suspect-de-deux-consommateurs-07-09-2006-2007307809.php

https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/les-huitres-a-noel-combien-de-chromosomes-dans-vos-assiettes_1971286.html

Evidemment, il n’y a aucune étude scientifique là, dessus, la majorité des étudiants font des thèses sur l’intelligence artificielle, ou autres qui rapportent aux entreprises, ils vont pas se risquer à faire des études, qui peut entrainer des poursuites de multinationales. Parce qu’il faut du courage pour dénoncer toutes ces choses. Voilà, pourquoi, il faut que tous les Français se mettent à l’université, abolir la sélection, pour qu’un groupe de chercheurs mobilisés avertisse de tous les dangers présents dans nos assiettes et soit assez fort et nombreux pour résister aux menaces.

« Les entreprises n’hésitent plus à attaquer les chercheurs en justice. Après les ONG et les lanceurs d’alerte, c’est au tour de la communauté scientifique de faire l’objet de procédures abusives en diffamation. Une instrumentalisation de la justice qui met à mal la liberté d’expression » https://www.franceculture.fr/droit-justice/procedures-baillons-les-chercheurs-vises-par-lintimidation-judiciaire

Avec la loi sur le secret des affaires, on a vu luxleaks, bon, bah imaginez qu’un chercheur scientifique dénonce oxitec, le problème c’est qu’il achète les chercheurs pour qu’ils soutiennent son commerce, donc voilà, abolir la sélection c’est vraiment important pour lutter contre ce NVO. Sinon on restera dans ce système pyramidal, et on aura ça! des robots et des humains artificiels génétiquement modifiés en partie cyborg.

L’empathie est ce qui sauvera l’humanité; voilà pourquoi ils commencent tous par nous rendre autistes par les pesticides et vaccins obligatoires à l’aluminium et les survivants, deviendront des haineux fascistes.



Commentaires (0)
Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73