alterinfo.net

Twitter

Premiers informés sur l’attentat de Strasbourg : des Israéliens

panamza.com








INFO PANAMZA. La photographie du suspect a été divulguée et diffusée massivement par des réseaux israéliens. La preuve en sources.

Le 12.12.2018 à 14h33

"Comme par hasard" : telle est la formule du bon sens populaire dont l'emploi à propos de l'attentat de Strasbourg est interdit expressément par les nouveaux chiens de garde (de tous bords) de l'État, visiblement en rage contre le prétendu "complotisme" et le plus souvent affiliés à la cause judéosioniste.

Premiers informés sur l’attentat de Strasbourg : des Israéliens

Au lendemain de l'attentat, le flou perdure sur les circonstances exactes de la "fusillade" survenue dans divers zones du centre-ville (rues Sainte-Hélène/Grandes Arcades) et sur la fuite du tireur (identifié grâce à un mystérieux chauffeur de taxi…) qui aurait crié "Allah Akbar" et agi seul selon les autorités.

Parmi les 2 ou 3 morts (sans omettre la douzaine de blessés), l'un est un Franco-Turc et l'autre un Thaïlandais.



Les anciens lecteurs de Panamza ne seront pas surpris par la récurrence d'une anomalie systématiquement passée sous silence par les médias traditionnels : encore une fois, des éléments confidentiels relatifs à l'auteur présumé de cet attentat terroriste ont été divulgués -en premier- par des Israéliens et des comptes anonymes engagés pour Israël.

Ainsi, mardi soir, à 22h51 (soit trois heures seulement après les faits et bien avant la presse internationale), Ronen Solomon, prétendu "analyste indepéndant" israélien dans le domaine du renseignement et de l'imagerie satellite (et ancien journaliste salarié par un ami de Netanyahou), fut le premier influenceur de Twitter (basé à Tel Aviv) à diffuser conjointement la photo et l'âge de Cherif Chekatt. Détail troublant : il a depuis supprimé son tweet pourtant massivement repris (et sauvegardé, heure à l'appui, en capture d'écran -visible plus haut- par Panamza).

Neuf minutes plus tard (à 23h), BNL News, pseudo-site d'info américain (mais engagé pour Israël et contre le Hamas) a également repris la photo, partagée en masse sur Twitter.

À 23h03, c'est au tour de l'Israélienne "Rosanna" (oui, oui : celle qui avait annoncé à deux reprises un attentat de Daech contre les Gilets jaunes) de dévoiler la photo.

Dernier exemple : le cas de Jean-Patrick Grumberg, militant judéosioniste et journaliste franco-américano-israélien du site anti-français/anti-arabe Dreuz. Proche de l'agent d'influence franco-israélien Gilles-William Goldnadel, Grumberg a rédigé un article particulièrement détaillé en éléments d'information confidentiels sur Cherif Chekatt dans la nuit de mardi à mercredi.

À souligner, en attendant les suites de la contre-enquête de Panamza : vers 1h du matin, l'homme assis à la droite d'Emmanuel Macron dans la cellule de crise n'était autre que Laurent Nunez, secrétaire d'État à l'Intérieur et ami intime du judéofasciste (basé en Israël) Sam Ghozlan.

SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA !
http://www.panamza.com/page-de-compte/niveaux-dadhesion/



Commentaires (5)
1. karimdz le 12/12/2018 21:49
Personnellement ce n est pas une surprise, je le disais à mes amis, attendons nous à un attentat terroriste pour casser le mouvement des gilets jaunes.

Cet événement à l instar du 11 septembre, est planifié, tout est fait pour faire oublier au peuple ses problèmes, lui faire peur, mettre en place l état d urgence qui annonce la dictature, et bien entendu, justifier l interventionnisme, sur la base d une pseudo lutte contre l islamisme, créé par les sionistes, pour sacrifier des états des peuples musulmans sur l autel des seuls intérêts israéliens et américains.
2. Alan Horus le 13/12/2018 00:02
Chekatt tout comme Merah sont des agents secrets payés par le système (leurs victimes sont complices) voir la photo Paris match du soit disant corps en vrai latex de Merah, il y a un pouvoir secret. Merci Panamza pour tes articles.
3. Duc1950 le 13/12/2018 11:00
Bien sur, le fait qu'il y ait un taxi "providentiel"pour exfiltrer le terroriste est du au hasard, étonnant,non?
4. oh-daz le 13/12/2018 17:00
..Premiers informés........ : des Israéliens....."
et toujours les premiers a se dresser lorsque, pour tout attentat, on apporte des contradictions ou qu'on émet
simplement des doutes à la ver-sion officielle... très, très significatif, mon cher watson.
5. Zaheer le 13/12/2018 17:53
"Premiers informés sur l’attentat de Strasbourg : des Israéliens"

Normal, ils sont à l'avant garde des false flag
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73