... ... ...
...

alterinfo.net

Twitter
REFUSONS L'OBLIGATION VACCINALE

JBL1960

UNION + RÉFLEXION + ORGANISATION = ACTIONS COLLECTIVES HORS INSTITUTIONS

Mis à jour le 20/11/2017 par Jo Busta Lally à la demande de l'auteur Doctorix auteur sur Agoravox

Ce sera un bon début !

UNION + RÉFLEXION + ORGANISATION = ACTIONS COLLECTIVES HORS INSTITUTIONS

Contre l’oligarchie et le Nouvel Ordre Mondial EnMarche la solution c’est une grève générale illimitée et expropriatrice et dans le même temps notre organisation au niveau local puis en associations libres et volontaires pour instaurer la société des sociétés.

Demande d’entente préalable pour examens pré-vaccinaux

Doctorix | Vendredi 17 novembre 2017 | Source AGORAVOXhttps://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/demande-d-entente-prealable-pour-198772

Madame Buzyn La maman de l'enfant XYZ me demande de vacciner son enfant contre 11 maladies selon l'obligation légale que vous avez instituée. Afin de m'assurer que l'organisme de cet enfant pourra supporter ces onze vaccinations sans aucun risque, je me propose de lui faire subir les examens suivants, selon les recommandations des autorités de santé et celles du code de déontologie, et conformes au serment d'Hippocrate, et de son corollaire principal : "Primum non nocere, en premier lieu ne pas nuire" : un bilan clinique et biologique complet préalable, à savoir :

1/ un ionogramme complet et un dosage de l'urée

2/ un lipidogramme

3/ un bilan endocrinien

4/ un titrage de tous les anticorps spécifiques aux vaccinations éventuelles déjà subies,

5/ un test de dépistage du SIDA et de toutes les hépatites ( ces maladies sont des CONTRE INDICATIONS FORMELLES A TOUTE VACCINATION, ainsi d'ailleurs que toute personne vivant avec une greffe d'organe )

6/ une électrophorèse et une immunopherèse des protéines sériques, de manière à avoir une image globale des capacités ou incapacités éventuelles de l'organisme de cet enfant à fabriquer des anticorps.

7/ un bilan radiologique, à savoir une radiographie panoramique dentaire et cela dès qu'il y a au moins une dent dévitalisée, et une radiographie pulmonaire pour éliminer toute image de tuberculose pulmonaire.

8/ une analyse d'urines avec recherche de protéinurie.

9/ Une batterie de tests allergologiques (encore que ces tests soient bien insuffisants en regard des nombreux composants d'un vaccin).

10/ Un typage HLA, d'un coût minimum de 600 euros, certains enfants ayant jusqu'à 9 fois plus de risques que d'autres de subir une maladie auto-immune ou démyélinisante, ce qu'on ne peut déterminer à l'avance sans examen, et sans toutefois que cela soit une sécurité absolue pour l'avenir post-vaccinal.

Ces examens représentent une dépense de plusieurs centaines d'euros, qui ne sont pas compatibles avec les revenus de cette Maman, et qui d'ailleurs ne lui incombent pas dans notre système de santé.

Aussi, j'ai fait auprès de ma Caisse Primaire d'Assurance Maladie une demande de prise en charge préalable pour ces examens indispensables, si je veux préserver à la fois la santé de cet enfant que l'on m'a confié en bonne santé, et ma responsabilité pénale. En effet, certains enfants ont pu être handicapés parce qu'on avait négligé ces précautions indispensables, et certains médecins ont pu être poursuivis pour des accidents post-vaccinaux (comme aussi pour des certificats d'aptitude au sport mal étayés, c'est-à-dire sans ECG, radios diverses, épreuve d'effort, et plusieurs autres, tous examens complémentaires indispensables mais trop souvent négligés).

Cette prise en charge m'a été refusée, pour des raisons de coût. Et je le conçois bien volontiers, sachant que 800.000 enfants supplémentaires devraient logiquement les subir chaque année, dans les deux premières années selon vos recommandations mais aussi avant les revaccinations suivantes, leur état immunologique ayant pu évoluer entretemps. Ce qui représente plusieurs milliards d'euros annuels, et ne concerne que vous, en temps qu'initiatrice de cette mesure, mais ni moi-même, ni cet enfant, ni sa maman.

Au vu de l'obligation vaccinale que vous avez instituée, qui met en cause votre responsabilité comme la mienne, ce refus me parait médicalement injustifié (s'il est justifié financièrement), mais il est irrévocable.

Dans ces conditions, je ne peux me résoudre à un acte médical potentiellement dangereux chez un enfant dont je ne connais pas les aptitudes ou déficiences immunologiques, ni l'état de santé global. La médecine n'est pas, en effet, une pratique divinatoire. Mais la sécurité vaccinale est à mes yeux à ce prix.

Pour le bien de cet enfant, comme pour ma sécurité morale et matérielle, je me vois donc contraint de refuser toute vaccination chez cet enfant en l'absence de ces précautions.

Normalement, tout autre médecin devrait avoir la même attitude, à moins de faire preuve de légèreté, voire d'irresponsabilité.

Je m'étonne par ailleurs d'avoir pu trouver autant de produits toxiques dans des produits recommandés par votre administration, et je me suis laissé dire que les accidents vaccinaux étaient beaucoup plus fréquents que ce qui est signalé (avec une sous-notification de 90 à 99% des cas selon le VAERS). Ce qui n'est pas apparu dans les conclusions du rapport Fischer après la "concertation citoyenne" initiée par Mme Touraine - des conclusions qui me sont au reste apparues bien légères et bien peu conformes au contenu des débats.

Avec la maman, je me pose donc la question suivante :

Comment répondre à la fois à l'obligation vaccinale multiple, à mon devoir déontologique de laisser un enfant en aussi bonne santé que lorsqu'on me l'a confié, et à la nécessité d'un carnet vaccinal complet nécessaire avant toute admission en crèche, si on me refuse les moyens de prendre les précautions préalables indispensables selon le critères actuels de la science, avant tout acte de cette gravité ?

Ne doutant pas que vous m'apporterez une solution à ce dilemme, je vous prie de croire, Mme la Ministre, à l'expression de mes sentiments les plus confraternels.

Doctorix

◄|►

J’ai écrit une autre lettre à l’intention de Mme Buzyn, dont la publication m’a été refusée.

J’essayerai encore, mais je vous la propose ici car elle vaut le déplacement :
Titre : Madame la Ministre de la Santé et chère consoeur.
 
Vous avez obtenu, par un judicieux cavalier législatif et sans discussion inutile et superfétatoire au sein du parlement, (ce qui aurait été une gravissime perte de temps dans cette circonstance où l’urgence prime), l’adoption de l’obligation vaccinale de 11 vaccins pour 800.000 enfants qui naissent chaque année en France. Seuls 75 députés se sont prononcés, ce qui restera une curiosité sans précédent s’agissant d’une décision d’une telle gravité, et la preuve que ce gouvernement, dans sa grande détermination, ose tout. C’est d’ailleurs à cela qu’on reconnaîtra ce quinquennat. Vous portez là une très lourde responsabilité face à l’Histoire, et je vous trouve personnellement extrêmement courageuse de prendre le risque, pour le bien et la santé de tous, de rallonger de votre nom la liste des grands bienfaiteurs de l’humanité, à moins que ce ne soit celle des grands criminels contre icelle. Devant l’énormité de l’alternative, ce choix est effectivement la preuve d’un grand courage politique et représente un pari audacieux mais risqué, au moins pour votre avenir judiciaire. L’avenir nous le dira. Ayant pris acte de cette décision du Parlement Français, dont les ignorants, les anarchistes et autres bolchéviques se demanderont longtemps sur quelles bases sérieuses elle a été prise, je vous propose que vous, les parlementaires et les Ministres du gouvernement, montriez que vous assumez pleinement, et chacun pour son compte, la responsabilité de cette décision. La mesure que vous voulez si justement appliquer à d’autres, il vous paraitra élémentaire de vous l’appliquer à vous mêmes et à tous les parlementaires de l’hémicycle, qui sauront naturellement se montrer solidaires, ainsi qu’à tous les Ministres du gouvernement Macron, et évidemment au Président Macron lui-même, que Jupiter l’ait en sa sainte garde. On se demande même comment, dans votre grande sagesse, vous n’avez pas pensé vous-même à prendre cette mesure d’élémentaire équité. Ainsi, vous exigerez de chacun des Ministres du gouvernement, et de chacun des 577 députés, (et maintenant des 348 sénateurs, qui viennent de se rallier à votre camp) qu’il vous présente un certificat de vaccination concernant chacun de ces onze vaccins.
Pour être parfaitement certain que ces actes médicaux ont bien été subis par chacun d’eux, vous ne vous contenterez pas d’un simple certificat médical, qui pourrait être de complaisance : on ne prendra jamais assez de précautions s’agissant d’un acte aussi indispensable. Vous ne vous laisserez pas non plus prendre au mythe des contrindications vaccinales, ces prétextes que certains osent avancer pour se soustraire à ce qui est, à leur insu, leur propre bien, et celui de la communauté. Vous exigerez donc pour chacun de ces représentants du peuple la présentation de onze sérologies correspondant aux onze maladies concernées. Comme c’est le cas par exemple pour le vaccin contre l’hépatite B chez les étudiants en médecine, vous exigerez pour chacune d’elles une sérologie significativement positive, avec, en cas de négativité après deux injections, une troisième, puis une quatrième, puis une cinquième, et enfin une sixième injection, jusqu’à positivité. Ce n’est qu’alors qu’une séronégativité sera considérée comme acceptable, bien que fort peu fraternelle, et c’est ce qu’on demande aux futurs médecins, pas moins. Il en ira de même pour les dix autres vaccinations. On sait qu’une sérologie positive représente 5% d’une immunité normale acquise par la maladie, c’est dire si c’est important. Cette mesure me parait de salubrité et d’intérêt publics pour plusieurs raisons. D’abord, vous connaissez la valeur de l’exemple, et je ne doute pas que cette action civique commune ne donne un réel élan d’enthousiasme au sein de la population pour adhérer à votre projet.. Ensuite, il est parfaitement normal, et même d’élémentaire bon sens, que les décideurs appliquent à eux-mêmes les décisions qu’ils prennent pour les autres. Enfin s’agissant de représentants du peuple qui sont amenés à côtoyer de larges tranches de la population, et au vu du risque de contamination que représentent ces élus pour ces citoyens (et ces citoyens pour ces élus, dont le rôle est tellement essentiel, et dont la santé est de ce fait tellement primordiale au bien de l’État Français), il est nécessaire de s’assurer qu’ils ne présentent aucun risque de contagion, mais aussi de les protéger contre ces onze maladies tellement répandues et tellement mortelles, comme les oreillons, par exemple.
Naturellement, et puisque Paul Offit, le pape américain du vaccin, inventeur du rotavax (dont deux versions, recommandées en 2013, ont été retirées en 2015), nous affirme qu’un nourrisson peut supporter 10.000 doses vaccinales sans inconvénient, je propose que nos députés, sénateurs, ministres et président reçoivent des doses vaccinales proportionnelles à leur poids. C’est-à-dire pour chaque vaccin et chaque rappel, dix injections de chaque vaccin, puisqu’ils sont en moyenne dix fois plus lourds que les enfants qu’ils se proposent de vacciner. MàJ le 20 à la demande de l'auteur [Doctorix ]
 
Ce geste hautement symbolique et civique devrait rassurer complètement toutes les mamans de France et d’ailleurs.
 
Maintenant, il est bien possible que, tout comme au sein de la population, il se trouve une frange de députés, de sénateurs ou de ministres, sans aucun doute marginale, comprenant des adeptes des sectes, ou des conspirationnistes, victimes de mauvaises fréquentations, ou des personnes mal informées par des sites douteux qui regorgent sur le net, qui trouvent à redire à cette proposition, l’estimant contraire à l’intérêt public et à une foule de lois non abrogées, Françaises ou Européennes, et même aux droits de l’Homme, montrant ainsi leur manque de connaissances et de civisme (on les trouvera probablement sur les bancs de l’extrême droite ou de l’extrême gauche, car les députés EMLR sauteront certainement de joie et d’enthousiasme, eux, à l’idée de cette proposition, ils nous ont déjà montré maintes fois leur volonté de n’avoir pour idéal que la pensée du chef).
C’est alors qu’il faudra montrer une nouvelle fois votre force de caractère (que de fort mauvaises langues appellent bien à tort, bien injustement et bien méchamment, tyrannie), et vous montrer extrêmement ferme sur vos principes. C’est ainsi que vous refuserez l’entrée au Palais Bourbon, au Palais du Luxembourg ou au Conseil des Ministres à tous les réfractaires, comme ces malheureux enfants de parents dénaturés sont interdits de crèche. Vous les condamnerez bien sûr à 30.000 euros d’amende s’ils persistent, comme les autres mauvais Français, éventuellement à quelques années de prison et à la privation de leurs droits civiques. Une mesure de destitution me parait d’ailleurs tout à fait nécessaire devant de tels mouvements de rébellion, inacceptables dans un État de droit. Les forces de l’Ordre seront dépêchées au domicile de ces mauvais élus, protégeant un pharmacien chargé de procédé à l’indispensable exécution vaccinale. Devant la mauvaise volonté et l’ignorance, la force est hélas, parfois nécessaire. Au cas où certains voudraient fuir à l’étranger pour échapper à leur devoir et à leur juste châtiment, en Belgique par exemple, des demandes d’extradition seront immédiatement adressées aux pays concernés. Mais l’immense majorité des élus applaudira cette décision, avec un sentiment de pure liesse générale, cela ne fait pas le moindre doute, et se prêtera à cette grande kermesse collective. Cet ensemble de mesures, cet enthousiasme communicatif de nos brillantes élites nationales pour donner l’exemple du Bien à tous, cette ferveur collective à montrer ainsi du doigt l’obscurantisme, devrait grandement renforcer la confiance que les Français accordent si justement aux membres du gouvernement dont vous faites partie, n’en doutons pas.
Dans l’attente que vous fassiez passer, de toute urgence, ce projet à sa phase de réalisation, je vous prie de croire, Mme la Ministre, à l’expression de mes sentiments les plus confraternels. Vive la République, Vive la France. Et surtout, surtout... Vive la Liberté. Doctorix

◄|►

Vaccins, rétrovirus, ADN et la découverte qui a détruit la carrière de Judy Mikovits

Judy Mikovits, Ph.D., biochimiste, spécialiste en biologie moléculaire avec plus de 33 ans d’expérience. Connue internationalement comme une véritable « Rock Star » du monde scientifique, elle a été directrice, à l’Institut National du Cancer, du laboratoire qui étudie les mécanismes des médicaments antiviraux avant de prendre la direction du programme de la biologie du cancer à l’ « EpiGenX Pharmaceuticals ». C’est elle qui a fondé le premier institut de neuroimmunologie. Ses premiers travaux se sont centrés sur le cancer et le HIV. Ensuite, elle a étudié le Syndrome de Fatigue Chronique et l’autisme. Elle a publié plus de 50 articles évalués par les pairs. En 2011, elle a fait une découverte qui a détruit sa carrière. Elle a découvert que 30% au moins de nos vaccins sont contaminés par des gammarétrovirus. Cette contamination est, non seulement associée à l’autisme et au syndrome de fatigue chronique, mais également à la maladie de Parkinson, la maladie de Lou Gehring et à la maladie d’Alzheimer. Source Initiative Citoyenne via SOTT et que j'ai traitée par ce billet le premier qui dit la vérité. Suivons notre intuition qui est de refuser l'obligation vaccinale. Rappelez-vous que l'OMS cherche à criminaliser l'hésitation à vacciner, qui est la plus forte en France ! L'OMS a posé la question en ces termes : « L’hésitation à vacciner » serait-elle une nouvelle maladie mentale qui pourrait être « soignée » ? Source Initiative Citoyenne et que j'ai traitée par ce billet Comme un ouragan au ralenti... Que les époux Larère ont été condamnés pour avoir refusé de vacciner leur enfant : les époux Larère, viennent d’être condamnés par la Justice française à de la prison avec sursis alors que le vaccin contre les maladies DTP uniquement, qui ne contient pas les autres valences, notamment la coqueluche, n’est plus disponible sur le marché depuis 2008 ► Vaccination Obligatoire. N'attendez pas que la grille totalitaire du N.O.M. se referme sur nos tronches et remplaçons l’antagonisme à l’œuvre depuis des millénaires qui, appliqué à différents niveaux de la société empêche l’humanité d’embrasser sa tendance naturelle à la complémentarité, facteur d’unification de la diversité dans un grand Tout socio-politique organique : La société des sociétés.

JBL1960

Article relayé conjointement avec Voltigeur sur le site Les Moutons Enragés pour enfoncer le clou !



Commentaires (6)
1. Nicolas le 25/11/2017 22:42
Quelques faits concrets et vérifiables sur les vaccins

https://fr.prepareforchange.net/2017/11/12/quelques-faits-concrets-et-verifiables-sur-les-vaccins/

2. JBL1960 le 26/11/2017 10:45
Je me permets de préciser qu'Agoravox a tout simplement supprimé l'article initial de Doctorix intitulé Demande d’entente préalable pour examens pré-vaccinaux
C'est pourquoi si vous cliquez sur le lien source de l'article il vous renverra vers le néant.
Je suis la seule, à ma connaissance, à avoir intégré la seconde lettre de Doctorix, et modifié selon ses instructions et publié.
Merci à Alter Info, pour avoir relayé mon billet dans son entier.
JBL
3. Doctorix le 26/11/2017 20:29
J'ai proposé sur Agoravox un troisième volet aux deux écrits que vous avez publiés sur l'obligation vaccinale..
Je pense que je serai à nouveau censuré, et qu'Agoravox a perdu son indépendance.
Aussi je vous propose de le publier sur votre site. Libre de droits bien entendu.
J'utilise toujours l'humour et la dérision, qui sont des armes formidables.

Titre:
Un médecin français candidat au prix Nobel de Médecine.

Peu connu du grand public, jamais médiatisé, ne bénéficiant d'aucune subvention de l'industrie pharmaceutique, honni par nombre de ses pairs, ce médecin a pourtant découvert un procédé révolutionnaire simple et peu coûteux pour éliminer, par exemple, 87,11% des asthmes de l'enfant.
On sait que ce mal, qui naguère n'affectait que 1 à 2% de nos enfants, en touche aujourd'hui 10%, ce qui en fait un des plus grands fléaux du siècle.
Sa quasi élimination devrait donc valoir à ce chercheur solitaire les plus grands hommages de l'humanité.
Et cela d'autant plus que son procédé présente de nombreux autres avantages, proprement inespérés.

Il élimine en effet la quasi totalité des autismes, ce mal qui touche aujourd'hui un enfant américain sur 50.
Il élimine aussi 95% des sinusites, 53,71% des allergies, 74,18% des hyperactivités de l'enfant, 65% des diabètes de type 1, 94,12% des affections thyroïdiennes, 90,84% des épilepsies de l'enfance, 90,75% des scolioses, 94,72% des maladies auto-immunes, 82,6% des otites, 97,9% des herpes, 70,5% des rhumes des foins, 56,4% des migraines chez l"enfant. Et bien d'autres fléaux modernes encore, cette liste n'étant pas exhaustive.
Non seulement ce procédé très simple fera donc faire un immense bond en avant à l'humanité, dans sa santé et son bien-être, mais il apportera une solution définitive au financement de tous les organismes de sécurité sociale du monde entier.
Certains esprits chagrins feront remarquer que ce la risque de vider les salles d'attente des médecins. Mais ceux-ci sont par essence des personnes désintéressées, qui se réjouiront plutôt de voir disparaître toutes ces maladies qui font leur quotidien, au profit de la joie de voir s'épanouir les enfants qu'on leur confie en parfaite santé.
D'autres diront que cela finira par ruiner les caisses de retraite, par l'allongement de nombreuses vies, mais on peut les rassurer: l'argent économisé sur la santé sera utilement replacé pour épauler les cotisations.
D'autres enfin diront que cela va ruiner des pans entiers de l'industrie pharmaceutique: c'est en effet un sérieux problème, auquel le nobelisable n'a pas pu trouver de solution. Lors de son interview, il ne semblait d'ailleurs pas particulièrement affecté par ce dégât collatéral.
Mais quel est donc ce mystérieux et extraordinaire procédé? Il le résume en deux mots: l'abstinence vaccinale.
Et il appelle les maladies décrites comme "Maladies évitables par la non-vaccination", en une parodie des célèbres et soi-disant "maladies évitables par la vaccination".
Ce chercheur a en effet pu comparer des populations d'enfants vaccinés et non vaccinés, et ce sont les chiffres qu'il a observés. Les différences étaient tout à fait considérables.
Mais alors, direz-vous, pourquoi ce procédé si simple n'a pas été révélé plus tôt au grand public?
De nombreux chercheurs dans le monde entier avaient bien découvert cette propriété de l'abstinence vaccinale depuis de nombreuses années, mais il semble que des industriels mal intentionnés on fait tout ce qu'ils pouvaient pour falsifier leurs données (qu'ils avaient en fait en mains depuis toujours) manipuler les peurs irraisonnées, circonvenir le corps médical et corrompre les élus afin de pérenniser un procédé qui date du moyen âge et n'a jamais prouvé son efficacité.
Leur technique consistait à subventionner des études trafiquées soi-disant effectuées par des chercheurs de renom, qui publiaient leurs écrits (la plupart du temps rédigés par les laboratoires eux-mêmes) dans de grandes revues médicales. Ceux-ci usaient de leur aura médiatique pour pérenniser le mythe, quasi érigé au rang de religion vaccinale au long des décennies. On usait aussi de la peur des médecins de perdre leur diplôme s'ils dérogeaient à l'Omerta sue ce sujet, par l'intermédiaire du Conseil de l'Ordre des Médecins.
La peur, toujours la peur... La peur et le mensonge.
Cette technique consistait aussi et surtout à jouer sur les peurs d'un public crédule, facilement influençable par des media financés par les mêmes promoteurs, et tout acquis aux progrès d'une science sacralisée. Cette peur irraisonnée est en train d'ailleurs de quitter la pensée d'un grand nombre de Français, au profit d'une meilleure connaissance des maladies, de la médecine, et des vaccins en particulier, au grand dam des autorités de santé, et de leurs sponsors, j'ai nommé les industriels de la pharmacie, mieux connus sous le nom de Big Pharma.
Nous allons maintenant entrer dans une nouvelle ère, où les coupables de cette intoxication massive, que ce soit le corps médical, les industriels de la pharmacie ou les responsables politiques, qui ont agi en parfaite connaissance de cause pour un grand nombre, devront répondre de leurs crimes contre l'humanité, en un nouveau procès de Nuremberg, qui fera date dans l'Histoire.

Quant à notre chercheur, il ne demande rien en échange de sa découverte. Il l'offre à toute l'humanité, et en particulier aux enfants du monde entier, pour le simple plaisir de les voir sourire.
Il aimerait d'ailleurs rester dans l'anonymat, pour des raisons de sécurité.
Il reconnait volontiers n'être jamais entré dans un laboratoire depuis la fin de ses études, n'avoir jamais fait la moindre expérience, jamais manipulé une éprouvette, se contentant de compiler tout ce que d'autres médecins et chercheurs avaient abondamment décrit avant lui au travers de centaines de livres, qui sont à la portée de tout un chacun qui voudrait vérifier ses dires.
Ce que j'engage les lecteurs à faire dès maintenant.
Certains objecteront que les quelques maladies résiduelles qui échapperont aux bienfaits de ce procédé n'auront plus de bouclier. Il s'agit du tétanos, de la polio, de la diphtérie, de la coqueluche, de l'hépatite B, de la pneumonie, de la rougeole, des oreillons, de la rubéole, de la méningite C, de la grippe. Je crois que ça fait 11. Qu'on se rassure: les bénéfices des vaccins à cet égard, tout comme la gravité de ces affections, ont toujours été largement surévalués à des fins mercantiles. La plupart de ces maladies ont pratiquement disparu, non pas grâce aux vaccins, mais parce que c'était leur destinée naturelle, les vaccins n'ayant fait que s'insinuer vers la fin de leur décroissance pour s'attribuer des mérites qu'ils n'ont jamais eus. De nombreuses épidémies ont ainsi disparu au cours des siècles, suette, peste, scarlatine, sans le moindre vaccin. En revanche, il devient évident que certaines vaccinations de masse, comme la rougeole et la polio, ont largement contribué à l'expansion de ces maladies, et à l'aggravation des dégâts qu'elles provoquent.
Les vaccins devraient dorénavant être réservés à des cas tout à fait particuliers, comme par exemple la rubéole chez des jeunes femmes après avoir vérifié par une sérologie qu'elles n'étaient pas immunisées, ou l'hépatite chez des personnes à risque, tout en sachant que pour certains elles ne seront pas sans danger. Donc, non plus une panacée, mais un "faute de mieux".
Non plus une règle, mais une exception.
https://web.archive.org/web/20150323123915im_/http://www.vaccineinjury.info/images/stories/comparison%20vaccinated-unvaccinated.jpg
Pour terminer, je recommande cette lecture, qui, après le graphique précédent, résume parfaitement la pensée du chercheur:
https://revolutionvibratoire.fr/quelques-faits-concrets-et-verifiables-sur-les-vaccins/
4. Doctorix le 27/11/2017 13:20
J'ai enfin reçu la raison de la censure de mon article sur agoravox (le premier texte ci-dessus) sous la forme de cette lettre de la rédaction (dont je regrette qu'elle ait cédé aux pressions d'un anonyme):
Bonjour,

Nous avons reçu plusieurs signalements à propos de votre article "Demande d’entente préalable pour examens pré-vaccinaux".

Notamment des signalements qui soulevaient les problèmes suivants :
"Les raisons du signalement sont les suivantes :
- Mise en danger de la vie d'autrui
La personne ayant écrit cet article n'est visiblement pas un médecin puisque ni les autorités de santé ni le code de déontologie ni le bon sens ne recommande de faire ces examens qui sont parfaitement inutile avant vaccination. Par ailleurs, ni le VIH, ni les hépatites ne sont des contre-indications à tous les vaccins, ni d'ailleurs les greffes d'organes bien au contraire.
En tant que médecin et vu la crédulité des gens qui vous lisent (à voir les commentaires...) j'estime que cet article est un danger pour la santé publique et pour la vie d'autrui.
Je transmets donc le lien au conseil de l'ordre afin d'envisager des poursuites judiciaires à l'encontre d'AgoraVox qui héberge ce texte.
Cordialement
Dr B. (un vrai médecin généraliste !) "


Je passerai sur le fait qu'il s'agit d'une délation, procédé habituel aux lâches, qui leur évite de m'affronter directement. J'ai déjà eu affaire à ce genre de "vrai médecin" (il y en aurait donc des faux?) qui ont voulu se faire plaisir en me traînant devant le Conseil de l'Ordre, pour des raisons semblables. J'avais eu à cet occasion un entretien d'une heure avec le président de mon CDO, qu'il avait conclu en me disant, textuellement
"Vous avez raison; on vaccine trop, et trop tôt, mais soyez plus modéré".
A quoi j'avais répondu que je n'en ferai rien, et j'ai tenu parole.
Aucune sanction donc. Et pourtant, c'était un "vrai médecin", lui aussi.
Preuve que la profession ne compte pas que des imbéciles.
Pour celui qui m'agresse ici, il semble qu'il n'y ait pas vraiment de contrindications aux vaccinations, pas même un sidéen aux défenses complètement affaiblies, et qui prend de plus des traitements débilitants, pas même un greffé qui prend des produits anti-rejet, c'est-à-dire qui affaiblissent encore son immunité. Ce vrai médecin semble administrer les vaccins comme s'il s'agissait de sucettes.
Ca le regarde et c'est son point de vue. On notera qu'il a trouvé à redire au point n°5, mais rien en ce qui concerne les 9 autres points exposés, que j'ai d'ailleurs volontairement poussés à l'outrance pour mieux asseoir ma démonstration.
Je sais par expérience que l'immense majorité des médecins ne pratique aucun examen préalable avant de pousser la seringue, pas même une analyse d'urines, et je ne suis donc nullement étonné.
Maintenant, s'il me faut affronter une nouvelle fois le Conseil de l'Ordre, je le ferai encore.
Je n'ai jamais écrit une ligne sans songer au préalable que je risquais de l'affronter une nouvelle fois, et tout ce que j'écris est donc parfaitement documenté.
Certains médecins sont d'accord pour vacciner à tour de bras 800.000 enfants pour éviter un mort par an de la rougeole (un mort sur lequel on a fort peu de détails), mais ça ne les gêne pas de provoquer la cohorte des effets secondaires tels que je les ai décrits dans mon dernier article ci-dessus.
Heureusement, nombreux sont ceux qui sont en train de prendre conscience du problème et de leur immense responsabilité.
Pour mémoire:
https://web.archive.org/web/20150323123915im_/http://www.vaccineinjury.info/images/stories/comparison%20vaccinated-unvaccinated.jpg
En fait de mise en danger de la vie d'autrui, je crois que je suis bien mieux placé pour l'éviter que ce "vrai médecin" qui ne signe même pas ses délations. Et qui, en passant, parvient à faire deux fautes d'orthographe en huit lignes, ce qui indique son niveau. Mais il est bien rare que les corbeaux soient bien fûtés.
5. JBL1960 le 27/11/2017 22:36
@ doctorix = Pourquoi ne pas m'avoir contacté directement sur mon blog ?
Bien entendu je la publierai je suis seule maitre à bord de mon blog et je travaille gratos.
Je sauvegarde votre texte et le publierai demain.
Au plaisir ;
JBL
6. JBL1960 le 28/11/2017 10:35
@ Doctorix = Voici la publication de votre article + la lettre à AVX en préambule ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/11/28/un-medecin-francais-candidat-au-prix-nobel-de-medecine-par-doctorix/

Je l'adresse à la rédaction d'Alter Info pour publication, et je l'ai transmis à Volti du site Les Moutons Enragés.
Au plaisir ; JBL
Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73