alterinfo.net

Twitter
Retrait des Etats-Unis du Conseil des droits de l’homme : bon débarras !

Rai Al Youm

Pourquoi nous considérons que le retrait des Etats-Unis du Conseil des droits de l’homme de l’ONU est une bonne nouvelle, attendue depuis longtemps ? La prochaine étape sera peut-être un retrait des Nations-Unies pour récompenser Israël ?

Quel bonheur de voir les Etats-Unis enfin se retirer du Conseil des droits de l’homme de l’ONU car ils ne méritent pas d’y être : ils font partie des Etats qui violent le plus les droits de l’homme et soutiennent des Etats coupables de crimes de guerre, en premier lieu l’Etat israélien d’occupation.

Cette décision est une « récompense » pour Israël et un encouragement à poursuivre ses massacres dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie, sans oublier le Liban.

Un Etat qui sépare les enfants mineurs de leurs parents émigrés irréguliers demandant l’asile et les met dans des camps comme les nazis après avoir expulsé leurs parents ; un Etat qui pratique les pires formes de racisme contre les musulmans et les empêche d’entrer sur son territoire à cause de leur religion ; un Etat qui est entré dans l’histoire en utilisant la bombe atomique contre les civils à Hiroshima et Nagasaki ; un tel Etat n’a aucun droit à siéger dans ce Conseil ni même aux Nations-Unies, dont il viole les lois et la charte, sans oublier les valeurs liées à la justice et la démocratie.

« L’hypocrite » n’est pas celui qui défend l’humanité et la « partialité » doit toujours être en faveur des victimes. On renvoie donc ces accusations à ceux qui les profèrent, d’autant qu’elles leur correspondent bien mieux qu’à ce Conseil, ses membres et ses dirigeants.

Tout ce qui importe à l’administration Trump actuelle est la défense des crimes israéliens. Pour cela, elle utilise toute sa force militaire et économique ainsi que son prestige international. Elle s’est donc retirée de l’UNESCO et se retire aujourd’hui du Conseil des droits de l’homme, car il a décidé en mai dernier de former une commission pour enquêter sur les massacres commis par les snipers israéliens à la frontière avec Gaza contre des civils non-armés participant aux marches du retour. Ils ont fait plus de 120 martyrs, dont des enfants et des handicapés en chaise roulante.

Nous ne regrettons pas cette décision des Etats-Unis car leur présence dans ce Conseil des droits de l’homme de l’ONU était une « honte ». On n’aurait jamais dû les laisser y adhérer en 2009 car leur place est avec les Etats hors la loi… Les Etats-Unis se retrouvent aux côtés d’Israël et de ses crimes pour lesquels le monde libre le rejette. Les deux font la paire !



Commentaires (1)
1. bob le 22/06/2018 10:50
Il y bien longtemps qu'il ne sont plus des hommes...Un premier pas vers la guérison ?
Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73