alterinfo.net

Twitter

Sion connection  : vol, escroquerie, espionnage et plagiat.

Cide

Le vol, l’escroquerie, l’espionnage et le plagiat sont devenus en Israël un mode de vie. Pourquoi se généra-t-il s’il a pu croire au reste du monde que cette base militaire qui n’a ni constitution, ni tribunal civil, ni citoyenneté et surtout pas de territoire ni capitale reconnus est en réalité une démocratie, la seule de surcroît de tout le Moyen Orient.

De la Palestine, Israël a tout volé. Terre, histoire , folklore, musique, culture et gastronomie, rien en effet n’a été épargné par la machine d’usurpation sioniste.

C’est qu’un ramassis de colons fanatisés à outrance venus des quatre coins du monde ne fait pas un État, beaucoup moins une culture ou une civilisation.

Or, pauvre de tout, l’entité fasciste s’est spécialisée dans le vol, le plagiat, l’espionnage ainsi que les escroqueries tous azimuts.

Cible première de cette machine de piraterie et pillage le peuple palestinien, dans tout ce qu’il a de plus cher et de plus intime. Jusqu’à l’habit de ses femmes, ses arts culinaires et sa musique traditionnelle.
Ce après avoir volé toute sa terre, puis finir, en bon voleur chinois, par sa capitale historique : Jérusalem.

Pourquoi Israël se généra-t-il s’il a pu croire au reste du monde que cette base militaire qui n’a ni constitution, ni tribunal civil, ni citoyenneté et surtout pas territoire ni capitale reconnus est en réalité une démocratie, la seule de surcroît de tout le Moyen Orient.

Puis, l’espionnage, sous tous ses aspects, est devenu sa marque de fabrique.

Politique d’abord, avec ses agents dispersés de par le monde prêts à accourir pour le servir loyalement. Ensuite, l’espionnage industriel contre lequel les grands laboratoires mondiaux ne peuvent s’en défendre au risque de se voir taxés d’antisémitisme, de nazisme ou d’autres sobriquets fallacieux, devenus l’arme suprême d’Israël et ses interminables lobbys de par le monde.

Et, pour finir en apothéose, sont venues les escroqueries  made in Israël : au carbone, du sentier, trading en ligne, au faux président. Bref Israël est devenu pour les escrocs ce qu’est le Brésil aux footballeurs : à la fois leur Mecque et leur source d’inspiration.
Ainsi toutes les supercheries sont mises à contribution. Les grands défenseurs de l’Occident chrétien, sont dès lors, et par enchantement, des partisans d’Israël. Le secret est que cela permet de faire passer les Palestiniens pour des futurs conquérants de l’Europe et donc Israël pour premier rempart contre l’islamisation. C’est un peu gros, certes, seulement marteler matin, midi et soir cela a fini par avoir un certain écho dans les milieux identitaires européens.
Puis l’Eurovision, haut lieu du kitch et son mauvais goût, consacra Israël champion. Et là aussi, la règle fut de mise, car c’est du pur plagiat qu’il s’agit. Ainsi est la Sion connection, en somme. Tant le vol, l’escroquerie, l’espionnage et le plagiat sont devenus en Israël un mode de vie.


Commentaires (3)
1. Ayad le 05/07/2018 01:28
On peut ajouter le vol de brevets et le meurtre d'inventeurs .
2. laurence le 05/07/2018 19:26
Un livre à lire : " israël , destructeur d'empire " de Léon de Poncins
3. bob le 07/07/2018 12:50
Épicentre de la merde sur Terre !
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73