alterinfo.net

Twitter
Sionisme : né de l’antisémitisme, il mourra de l'islamophobie.

Cide

Après Wilders, Modi, Orban, Trump et Salvini, aujourd’hui Netanyahou est heureux d’accueillir un nouvel ami dans son club : Bolsonaro. Or, cette alliance des extrêmes est en fait le faisceau de feu qui brûlera les ailes de l’Icare sioniste, avant de tomber et périr dans le désert de la Palestine comme tous les envahisseurs qui l’ont précédé.

Sionisme :  né de l’antisémitisme, il mourra de  l'islamophobie.
Ça y est le beaujolais-nouveau fasciste est arrivé. Il est brésilien, cette fois et il s’appelle Bolsonaro. Comme quoi, le phénomène est mondial. Et, sans surprise aucune, il adore Israël.

Il l’adore tellement même qu’il est prêt à braver le Droit international, les Nations Unies et toute l’Amérique latine pour transférer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem.

C’est dire qu’il se sent en parfaite emphase avec ce mouvement sioniste qui, filiation certifiée, est le fils unique de toutes les mouvances fascistes et nazillonnes et ce, qu’elles soient européennes ou Américaines.

Après donc Ben Zayed, Wilders, Modi, Orban, Sissi, Trump, Ben Selman et Salvini, aujourd’hui Netanyahou est heureux d’accueillir un nouvel ami dans son club : Bolsonaro. Et tout le monde est content.

Ce que Netanyahou ne sait pas, en revanche, c’est que ce plaisir est mortel. Car cette bande n’annonce rien de bon ni pour Israël, ni pour le sionisme qui montre la réalité de son vrai visage hideux et haineux.

Cette réalité que ses colossaux moyens de propagande et ses nombreux lobbys à travers le monde ont en effet tout fait pour cacher ou altére : à savoir qu’il est un mouvement fasciste, fils unique du nazisme et qu’il se maintient encore uniquement par le racisme le plus éhonté. Ce même racisme qu’il n’hésite plus désormais à codifier, à constitutionnaliser à l’intérieur et à promouvoir à l’extérieur partout de par le monde.

Ce sont après tout ses suppôts locaux qui, dans chaque pays, s’activent sans cesse, non sans succès, pour extrémiser les sociétés européennes ou américaines afin d’en faire un supplétif de combat dans cette guerre raciale vers laquelle il compte travestir une lutte idéologique et politique motivée par la juste cause d’un peuple bafoué dans ses droits les plus élémentaires.

Ainsi ce sionisme bercé, jadis, par le nazisme et l’antisémitisme en Europe est menacé aujourd’hui dans son existence même par ses démons racistes et islamophobes qui le trahissent de jour en jour aux yeux du monde entier.

Car cette alliance des extrêmes est en fait le faisceau de feu qui brûlera les ailes de l’Icare sioniste avant de s’échouer et périr dans le désert de la Palestine comme tous les envahisseurs qui l’ont précédé.






Commentaires (0)
Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73