... ... ...
...

alterinfo.net

Twitter
Statut de Jérusalem : entre folie et provocation à la guerre

Robert Fisk

Trump espère-t-il un autre accueil chaleureux et une autre danse traditionnelle à l’épée à Riyad ? Est-ce que les Saoudiens achèteront toutes ces milliards d’armes américaines s’il livre Jérusalem aux Israéliens ? On peut en douter.

Au milieu de trois guerres catastrophiques au Moyen-Orient, il serait difficile d’imaginer quelque chose de plus provocateur, dangereux – ou tout simplement délirant – que l’initiative des États-Unis de déplacer leur ambassade de Tel Aviv à Jérusalem. Pourtant, c’est exactement ce que Donald Trump est en train de faire cette semaine. D’une certaine manière, nous aurions dû nous y attendre : des présidents fous font des choses folles.

Mais n’y a-t-il personne à la Maison Blanche qui puisse le retenir ? Pas même Jared Kushner, qui est censé être la main de Trump au Moyen-Orient ? Ou Kushner est-il trop impliqué dans son dernier scandale – tel que révélé par Newsweek : qu’il n’a pas fait connaître sa co-direction d’une fondation finançant des colonies juives illégales en Cisjordanie quand il a déposé ses dossiers financiers au Bureau de l’Éthique gouvernementale cette année – pour oser se faire entendre ?

Car ce n’est pas que l’ambassade elle-même ne soit qu’un geste symbolique. Cela signifie que les États-Unis reconnaîtraient que la ville de Jérusalem, sacrée pour les musulmans, les juifs et les chrétiens, est la capitale de l’État israélien et que les Palestiniens ne pourront jamais la partager. Le moribond « processus de paix » – abandonné par les Israéliens, puis par les Palestiniens puis par les Américains il y a des années, bien que « les hommes d’État » en parlent encore dans le monde virtuel dans lequel ils vivent – n’existerait plus, même dans nos imaginations.

C’est pourquoi tout le monde de Macron à Erdogan, des Saoudiens à l’Union Européenne, et bien sûr les malheureux Palestiniens, ont critiqué et condamné de diverses manières la décision à venir de Trump. S’il ne signe pas de report officiel – qui doit être renouvelé tous les six mois – à la loi américaine pour déplacer l’ambassade, alors il va en effet, pour reprendre les termes des dirigeants palestiniens, prendre le risque d’un conflit « ethnique ».

N’y a-t-il pas assez de guerres au Moyen-Orient pour occuper la Maison blanche même dirigée par un fou ? Trump a depuis longtemps pris le parti sunnite dans le conflit sunnite-chiite – mais maintenant il risque d’augmenter les tensions en les exaspérant tous les deux. Les Arabes savent tous – et beaucoup d’Israéliens sont d’accord – que le président Trump est dingue. Mais les implications de tout déplacement de l’ambassade – ou en d’autres termes l’acceptation par Trump que Jérusalem est en effet la capitale d’Israël – seront énormes. Cela revient à signifier aux Arabes, musulmans et chrétiens, que leur deuxième ville la plus sainte appartient aux Juifs d’Israël et non à eux. Cela dira aux Iraniens la même chose. Cela signifiera la même chose pour tous les pays musulmans du monde.

Trump espère-t-il un autre accueil chaleureux et une autre danse traditionnelle à l’épée à Riyad ? Est-ce que les Saoudiens achèteront toutes ces milliards d’armes américaines s’il livre Jérusalem aux Israéliens ? Les musulmans croient généralement que le Prophète, né en Arabie, est monté de Jérusalem au ciel.

En Occident, cela va pourrir davantage les relations entre Washington et l’Union Européenne, cela nuira aux relations canado-américaines – car Ottawa ne suivra sûrement pas l’initiative de Washington – et l’UE, qui croit encore cruellement au fameux « processus de paix » , ne va certainement pas répondre en déplaçant ses propres ambassades à Jérusalem. Il y a, bien sûr, des consulats européens à Jérusalem – mais pour couvrir Jérusalem-Est et la Cisjordanie, pas Israël.

Bibi Netanyahu et son gouvernement israélien extraordinairement « extrême-droitier » seront certainement heureux, car cela déclenchera une nouvelle et bien plus grande expansion des colonies juives – que nous appelons étrangement des « implantations » – sur les terres arabes, dépouillant encore plus les Palestiniens. Les Israéliens ont volé des terres à leurs propriétaires arabes légaux pendant des années, mais le président Trump enlèverait alors aux Palestiniens l’espoir même d’une capitale à Jérusalem-Est.

Et comment vont réagir les Palestiniens des camps de réfugiés au Liban ? Il n’y a guère d’habitation palestinienne sans une photo de la mosquée Al-Aqsa apposée au mur. Comment le Hezbollah répondra-t-il ? Peuvent-ils simplement se contenter de la rhétorique – ou devront-ils tirer des missiles sur la frontière israélo-libanaise pour exprimer leur colère ?

Et les Russes, le plus grand allié de la Syrie – où Bachar al-Assad déclarera sûrement son régime comme porte-drapeau dans une nouvelle bataille pour une « Jérusalem libérée » – ne peuvent guère laisser passer une telle initiative sans prendre le parti arabe. Et en vendant aux Arabes les navires de guerre, les avions de chasse et les missiles que ceux-ci achetaient jusqu’ici aux Américains.

Un rêve israélien pourrait devenir réalité si Trump annonce Jérusalem comme étant la capitale d’Israël. Mais ce sera aussi un cauchemar arabe. Au moins, quand Jérusalem restait l’objet de négociations israélo-palestiniennes, les Arabes de Cisjordanie pouvaient s’accrocher au vague espoir de disposer un jour d’une partie de la ville. Mais si Trump va de l’avant, l’Amérique ne pourra plus jamais prétendre mettre en place un autre « processus de paix », même imaginaire. « Une erreur colossale » sera le moins que le monde pourra dire à propos des États-Unis si Trump ne signe pas la dite suspension.



Commentaires (5)
1. Yas le 06/12/2017 15:38
Les vrais juifs sont contre les sionistes qui sont des satanistes. Satan veut narguer Dieu en s''installant sur là terre sainte
2. yukof le 06/12/2017 19:53
"Et en vendant aux Arabes les navires de guerre, les avions de chasse et les missiles que ceux-ci achetaient jusqu’ici aux Américains. "

Les Russes ont refusés de vendre des armes moderne à bachar el waech avant la guerre , ils en vendront surement pas après, Russe chrétien et juifs étant alliée entre eux (parole d'Allah dans le coran ), le taghout Assad ne dispose que de vieille armes pour tuer des musulmans sunnites mais surement pas pour menacer israel , poutine l'a promis au gouvernement Israelien ...

l'exemple le plus frappant étant l'annulation de la vente d'avion MIG31 dans les années 2000 .
3. antisémitesàlapoubelle le 06/12/2017 21:12
Les antisémites sont les vrais satanistes depuis la nuit des temps. Jérusalem appartient au peuple juif. Cette ville a été fondée par le roi David. Elle revient au peuple juif de plein droit.
4. Philistine le 07/12/2017 07:06
antisémitesàlapoubelle =

JERUSALEM a été fondée par les JEBUSIENS CANANEENS et PHILISTINS il y a des milliers d'années Elle s'appelaient OUR SALEM qui sont Les ancêtres des palestiniens actuels, Dont les descendants aujourdhui sont majoritairement les palestiniens actuels
Pas la peine de nous faire croire qu'une bande de cavalier arabe partant d'arabie a pu remplacer et effacer 100 millions de chamito-sémites de la perse jusqu'en Espagne ( ce qui est mathématiquement et temporellement impossible ) l'arabie à l'époque du prophète ne renfermait que 2 ou 3 millions d'habitantset qui n'ont quasiment jamais bouger d'arabie.
Donc oui lesPhilistins palestiniens sont les véritables autochtones de cette terre et éxistaient avant même Abraham
Les Hebreux sont aussi palestiniens personne ne dit le contraire, Simplement que les philistins cananéens y sont établis depuis plus longtemps, Quand Les enfants d'israel ont quitté l'Egypte ils n'ont pas trouvé une terre vide en arrivant en palestine

Les palestiniens ne sont pas semites , ce sont des chamites, comme les berberes et les Egyptiens, les sabéens ( peuple de la reine de sabah dont les bijoux ressemblent aux berberes ainsi que leur écriture) le peuple de sodom et ghomore ainsi que tous les meditéraneens ( surtout côtiers )

. Pour savoir à quoi ressemblaient les philistins cananéens il faut regarder l'acteur palestinien Tawfeek barhom descendant des philistins, il n'a pas le type semitique mais plutot hamite ( les traits large, plus large que les semites, les yeux en amande ,le regard perçant. (ils sont comme ça d'origine c'est leur type humain ) contrairement aux sémites qui eux ont les traits plus fins, le crane cours et oblivial, le nez long et aquilin ect...

Tawfeek Barhom
https://www.google.fr/search?biw=1440&bih=773&tbm=isch&sa=1&q=tawfeek+barhom&oq=tawfeek+barhom&gs_l=psy-ab.3...87992.94929.0.95533.15.15.0.0.0.0.1089.1089.7-1.1.0....0...1.1.64.psy-ab..14.0.0.0.7vOLOnAJ1YY

http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-694001/photos/detail/?cmediafile=21173139


C'est à ça que" ressemblaient les philistins On dirait meme un egyptien il n'a clairement pas le type semitique,

D'ailleurs il ressemble etrangement à l'actrice algerienne sofia boutella qui a joué recemment dans la momie ( elle aussi qui a le type hamite-cananéen /Egyptien)

https://www.google.fr/search?biw=1440&bih=773&tbm=isch&sa=1&q=sofia+butella&oq=sofia+butella&gs_l=psy-ab.3...373670.379226.0.379860.27.15.0.0.0.0.0.0..0.0....0...1.1.64.psy-ab..27.0.0.0.tLUcr-kROm4
5. Ahmed le 07/12/2017 15:24
antisémitesàlapoubelle,

De quels juifs au juste tu parles ?

Des khazars qui n'ont pas un goutte de sang sémite ? Des talmudistes qui ont remplacé la Torah par un grimoire magique ? Des 80% de juifs athées qui peuple la Palestine ? De tout un peuple qui attend l'antéchrist machiakh ?

Non David (as) n'a rien à avoir avec tout ça et encore moins Jérusalem. Il y'a le peuple juif et le peuple du veau d'or et ceci depuis Moise (as)...
Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73