alterinfo.net

Twitter

TOUT EST ENCORE POSSIBLE, VOUS AVEZ LE POUVOIR DE CHANGER LES CHOSES , AGISSEZ, MAINTENANT

Qanon Québec


LEELAND – THE GREAT AWAKENING 16.09.2011

🎶 Un homme se réveille, réveille un autre 🎵
Le deuxième réveille son frère d’à côté
Trois éveillés peuvent réveiller une ville
Et bouleverser tout l’endroit

TOUT EST ENCORE POSSIBLE

VOUS AVEZ LE POUVOIR DE CHANGER LES CHOSES

AGISSEZ, MAINTENANT


Commentaires (1)
1. denise le 21/04/2020 07:40
tant que vous n'aurez pas fait le lien entre climat, eau et biodiversité on court à la destruction de l'humanité , la planète se relèvera sans nous ...
Ce sont bien les activités humaines qui dérèglent le climat mais ça n'a strictement rien à voir avec le taux de CO2 dans l'atmosphère mais uniquement le taux de vapeur d'eau ! il devrait être à 100% l'été et sur les continents il descend en dessous de 20% et c'est ça qui provoque des canicules !
Les zones tempérées de la planète sont caractérisées par la présence d'eau ou de végétation, et c'est justement quand les continents se "dévégétalisent" l'été que la désertification s'installe ! Avant de perdre ses arbres le Sahara était une forêt !
Dans un écosystème forestier (notre référence en matière de climat) 70% des précipitations sont consacrées à l'entretien du cycle de l'eau (évapotranspiration) par rétention dans les sols, ce qui laisse 30% de retour en mer. Quand les retour en mer d'un bassin versant dépasse les 30% c'est que la végétation n'aura pas assez d'eau, ce qui va entrainer un manque d'évaporation (donc un stockage de chaleur dans les sols = canicule) un manque de pluie, un assèchement des sols et une destruction de la biodiversité, un sol sec c'est un sol mort !
Toute la régulation thermique des basses couches de l'atmosphère se fait par l'évaporation (chaleur latente) ! Il faut végétaliser massivement (villes et campagnes) au rythme des forets de feuillus . Contrairement aux idées reçues, la pluie ne vient pas uniquement de la mer : 70% des précipitations continentales proviennent de l’évapotranspiration (végétation) et seulement 30% de l’évaporation en mer ... Autrement dit , il ne pleut pas sur des sols secs !

En climatologie on part du principe que c'est la végétation qui apporte les pluies, donc l' irrigation n'est pas un problème mais LA solution , à condition d'avoir fait des réserves l'hiver ! Le bilan hydrique de la végétation est toujours positif dans un rapport 2/3 1/3 : 2 litres d'eau évaporée = 3 litres de pluies ! Si tout le monde avait le bon sens de faire comme les agriculteurs, des réserves d'eau l'hiver (particuliers, villes, industriels, etc ...) pour végétaliser en épargnant les nappes phréatiques l'été on ne parlerait jamais de sécheresse ! Oui la végétation utilise 70% des pluies mais c'est quand elle ne le fait pas que le climat se dérègle !

En France les forets brulent parce que depuis 30 ans on plante des conifères qui consomment deux fois moins d'eau ... donc apportent deux fois moins de pluies ! D'ailleurs on ne plante de conifère en Afrique !

Les vrais spécialistes du climat nous disent bien que quand la température monte il y a plus d'évaporation et donc plus de pluie, donc il n'y aura pas moins d'eau mais une dégradation de la répartition annuelle des précipitations avec des accidents climatiques : inondations l'hiver et sécheresses l'été !

Les villes commencent à comprendre qu'il faut végétaliser pour "climatiser" mais tous les étés on laisse, dans nos campagnes, des millions d'hectares sans végétation; un champ bien vert l'été aura le même impact sur le climat qu'une foret ! Il y a 20°c d'écart entre un champ vert et un champ sec l'été , sur 4 millions d'hectares de Surface Agricole Utile l'impact sur le climat est énorme ! Si on reboisait dès aujourd'hui l'ensemble de la région il faudrait attendre 30 ans avant de commencer à voir les effets sur le climat ... C'est bien de replanter des haies dans les champs mais c'est une goutte d'eau dans l'océan !
https://www.mediaterre.org/france/actu,20200211092626.html
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73