alterinfo.net

Twitter

Transition Énergétique ? Non = Pompe à Fric Climatique !

JBL1960

Les Gilets Jaunes dénoncent l'arnaque de la Transition Énergétique au N.O.M. du Réchauffement Climatique Anthropique


George Carlin - Save The Planet (en VOSTFR)


https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=JA5ftCNunRE

Et c'est juste car la fumeuse Transition Énergétique à l'initiative du Champion de la Terre = Transhu1er est un enfumage de plus, pour nous pomper un max de fric, à nous les gueux et les gueuses, et surtout nous soumettre pour mieux nous la mettre !

Car le but est d'obtenir notre consentement à l'impôt par exemple aussi bien par la votation suprême que territoriale.

Et au travers d'un message mondial que pour sauver la planète, nous devons payer une taxe carbone et toutes nouvelles taxes que l'État décidera d'imposer (pour notre bien). Comme la taxe inondation GEMAPI, sans jamais remettre en question le remembrement, par exemple, ici en France !

Enfin pas vraiment pour tout le monde mais juste ceux qui n'ont d'autre choix que de prendre leur voiture pour aller travailler, mais pas que...

Dossier sur l'escroquerie du RCA sur ce blog



AU N.O.M. DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE !





Escroquerie Réchauffement Climatique Anthropique : la décrépitude du processus de révision des articles scientifiques publiés (Dr Roy Spencer)


Traduit de l'anglais par Résistance 71


L’état déplorable du processus de révision (peer review) de la science climatique et félicitations à Nic Lewis


Dr. Roy Spencer, Ph.D climatologie (ex-NASA) | 14 novembre 2018 | URL de l’article original ► http://www.drroyspencer.com/2018/11/the-sorry-state-of-climate-science-peer-review-and-kudos-to-nic-lewis/


Depuis maintenant quelques décennies, ceux d’entre nous essayant de faire publier des articles scientifiques non alignés avec le narratif apocalyptique officiel sur le climat, ont remarqué une nette tendance à la révision approximative et partiale dans le domaine des articles de recherche soumis à publication dans des journaux et/ou revues scientifiques.

Une partie du problème est l’augmentation de la spécialisation de la science climatique (et des autres sciences de manière plus générale), de façon à ce qu’il y ait relativement très peu de pairs ayant suffisamment de connaissance du sujet qu’ils révisent et corrigent avant publication, pour donner un avis d’expert compétent sur le sujet présenté. En lieu et place, ils donnent simplement au(x) rédacteur(s) de l’article le bénéfice du doute. Je me suis retrouvé moi-même dans cette situation à plusieurs reprises alors que je lisais et révisais un article pour sa publication. Ceci mène à la pensée de groupe, alors que le nombre d’experts dans les sous-discplines fond comme beurre au soleil.


Pompe à fric climatique

Si les conclusions d’un article de recherche soutiennent un narratif plus alarmiste sur le sérieux du réchauffement climatique anthropique (RCA), sa révision par les pairs sera bien moins stricte. Je suis maintenant totalement convaincu de ce fait. Si l’article a un ton plus sceptique, il endure des niveaux de critiques que les articles alarmistes ne voient jamais. J’ai eu au moins un de mes articles rejeté, sur la base d’un simple analyste qui manifestement n’avait pas lu l’article et critiquait des affirmations qui n’étaient aucunement dans celui-ci.

Un article récent (NdT : lien vers l’article en anglais dans l’article original de Spencer) publié dans la revue “Nature”, qui est possiblement la meilleure revue scientifique au monde, a affirmé que les océans se sont considérablement réchauffés et de manière plus rapide que les estimations faites par les actuels relevés de températures par thermomètres, qui demeurent toujours très rares même dans la zone de bouée Argo.

Entre en lice Nic Lewis, qui avec Judith Curry a publié parmi les plus strictes estimations de la sensibilité du climat basées sur des données d’observation empiriques et les forçages climatiques anthropiques assumés (essentiellement l’augmentation de CO2). Malgré le fait que Mr Lewis ne soit pas un scientifique du climat agréé, il a immédiatement identifié une erreur signifiante dans l’article publié, erreur qui altère de manière substantielle les conclusions, ce que les auteurs de l’article reconnaissent maintenant (NdT : lien dans l’article original en anglais)

La bonne nouvelle réside dans le fait que ceci est en fait une erreur qui a été identifiée et finalement reconnue comme telle.

La mauvaise nouvelle est que le processus de révision de l’article scientifiques par les “pairs”, qui impliqua de manière présumée des scientifiques du climat accrédités, aurait dû intercepter cette erreur avant publication.

◄|►


L'action des Gilets Jaunes peut conduire à dire NON en masse, et à s'y tenir et être le point de départ d'une prise de conscience collective qu'il n'y a pas de solutions au sein du Système, qu'il n'y en a jamais eu et qu'il n'y en aura jamais. Aussi, démontrons que sur cette base de réflexion nous pouvons nous mutualiser en associations libres, volontaires et auto-gérées hors État et ses institutions qui sont le problème et non la solution !

La preuve par la Transition Énergétique fer de lance de l'escroquerie du Réchauffement Climatique Anthropique dont nous seuls, les pauvres, les riens, les gueux et les gueuses serions responsables car il faut absolument relever certains points qui démontrent de la manipulation mentale pour nous soumettre par la peur ;

La taxe carbone est, pour le GIEC et les États, la seule façon de lutter contre le RCA c'est pourquoi il est urgent de vous/nous faire payer plus cher toutes les énergies fossiles qui seraient responsables du RCA ; Lire ► https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat/au-giec-les-economistes-prennent-le-pouvoir_30882

D'ailleurs le Darmanin n'a pas hésité à dire que le "diesel était un scandale sanitaire similaire à celui de l'amiante" bigre, tudieu ! Ceux qui roulent en diesel, la clope au bec vont devenir de dangereux terroristes vous allez voir...

Notons que les plus gros pollueurs ne sont pas concernés ; le secteur de l'aviation avec le kérosène, et le secteur maritime avec le fioul ► Source Le Figaro

Comment qu'il avait dit notre Zident déjà, ceux qui ne sont rien prendront le train ?

Nan : «Une gare, c'est un lieu où on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien. Parce que c'est un lieu où on passe. Parce que c'est un lieu qu'on partage». ICI

▼▼▼


Bon, outre que la Théorie du RCA n'est que cela, une théorie, sujette à caution comme le prouve l'article plus haut, rappelez-vous qui a été à l'initiative de cette escroquerie organisée = Un certain Al Gore que bizarrement on retrouve à la manœuvre au Forum économique mondial (WEF) l’une des organisations d’élites les plus puissantes au monde qui a récemment discutée de l’émergence de la technologie de contrôle de l’esprit à distance. Et il admet qu’il pourrait être utilisé pour transformer les humains en esclaves contrôlés par leur esprit.

Le Forum économique mondial (WEF) est l’une des organisations d’élites les plus influentes, avec le Council on Foreign Relations, le groupe Bilderberg et la Commission trilatérale. Chaque année, le forum réunit quelque 2500 chefs d’entreprise, dirigeants politiques internationaux, économistes, célébrités et journalistes pour discuter des enjeux mondiaux.

Le Conseil d’administration du WEF est composé de certaines des personnes les plus puissantes du monde. En voici quelques-unes.

  • Mark Carney, gouverneur, Banque d’Angleterre

  • Al Gore, vice-président des États-Unis (1993-2001) ; président et cofondateur, Generation Investment Management LLP

  • Jim Yong Kim, président, Banque mondiale

  • Christine Lagarde, Directrice générale, Fonds monétaire international (FMI)

  • Peter Maurer, Président, Comité international de la Croix-Rouge (CICR)

  • Indra Nooyi, présidente, PepsiCo

  • L. Rafael Reif, président, Massachusetts Institute of Technology (MIT)

  • Ursula von der Leyen, Ministre fédérale de la Défense, Ministère fédéral de la Défense de l’Allemagne

  • David M. Rubenstein, cofondateur et coprésident exécutif, Carlyle Group

À bien des égards, le WEF est similaire au Groupe Bilderberg. Fait intéressant : Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du WEF est un ancien membre du comité directeur du groupe Bilderberg. Source Exoportail URL de l'article ► https://exoportail.com/le-forum-economique-mondial-discute-du-controle-de-lesprit-par-les-ondes-sonores/

►◄


C'est pourquoi, on décrédibilise, systématiquement toutes celles et ceux (celleux) qui critiquent le GIEC et remettent en cause la théorie du RCA, même de manière argumentée et documentée ;

- Le manuel du sceptique de JoAnn Nova, journaliste scientifique australienne qui démonte le dogme pour nous dans ses deux versions complémentaires :
- L'Organisme international indépendant et compétent en la matière : le NIPCC (par opposition au IPCC=GIEC)

  • Rapport PDF de 24 pages en français : Le NIPCC contre l’IPCC (le GIEC) – Analyse des désaccords entre les modèles du climats et les observations : test des hypothèses du réchauffement climatique anthropique (RCA) et pour permettre à chacun de se faire sa propre opinion. Source fp4earth


Et pourquoi on diabolise celles et ceux qui proposent d'étudier une autre théorie russo-ukrainienne, celle de l'origine abiotique profonde du pétrole ;


Théorie Russo Ukrainienne de l'Origine Abiotique Profonde du Pétrole, version PDF N° 26 de 68 pages sur ce blog



Cette théorie élaboré en 1951 a été soumise au feu ouvert de la science en Russie et en Ukraine et n’est plus contestée depuis le milieu des années 1980… Elle fait véritable consensus. Et il y a eu des milliers d’articles scientifiques publiées (en russe et ukrainien) à ce sujet. L'ingénieur Kenney en dédicace des articles qu'il publie sur son site internet a précisé ceci à Résistance 71 qui le traduit ;


« Ces articles sont dédiés en première instance à la mémoire de Nikolaï Alexandrovitch Koudriatsev, qui a le premier énoncé en 1951 ce qui est devenu la théorie moderne russo-ukrainienne des origines abiotiques profondes du pétrole et des hydrocarbures. Après Koudriatsev, tout le reste a suivi.
Ces articles sont aussi dédiés plus généralement au nombre de géologues, de géochimistes, de géophysiciens et d’ingénieurs pétroliers de l’ancienne URSS, qui, durant le dernier demi-siècle, ont développé la science pétrolière moderne. Ce faisant, ils ont sorti leur nation de ce qu’elle était en 1946, une nation pauvre en matière de production énergétique pétrolière pour l’amener à la plus grande nation productrice et exportatrice de ces produits dans le monde d’aujourd’hui.
Ces articles sont aussi spécifiquement dédiés à feu l’académicien des sciences Emmanuil Bogdanovitch Chekaliouk, le plus grand statisticien thermodynamiste qui ait jamais tourné son formidable intellect vers le problème de la genèse pétrolière et gazière. Durant l’été 1976, des profondeurs de la guerre froide entre l’Est et l’Ouest et au prix d’un danger incommensurable, l’académicien Chekaliouk a choisi de répondre, au travers d’un gouffre hostile, à une lettre non sollicitée d’un PDG américain d’une petite entreprise pétrolière basée à Houston au Texas. Depuis et pour maintenant près de 15 années, l’académicien Chekaliouk a été mon professeur, mon mentor, mon collaborateur et mon ami ► J.F. Kenney (http://www.gasresources.net)

DOSSIER PÉTROLE ABIOTIQUE sur ce blog


▼▼


Comme on tente de discréditer tous les travaux de recherches qui ne vont pas dans le sens de la Doxa car cela n’arrange pas du tout les affaires de l’oligarchie pour qui l’invention de la théorie (encore une) de « l’homme est un loup pour l’homme » justifiait et justifie toujours les pratiques prédatrices et criminelles du petit nombre au pouvoir ; Et par ricochet, nous qui les relayons dans nos blogs, comme mézigue ;

Voilà où nous mènera la contestation ► POUR la formation d'un Réseau de Résistance et de Rébellion International CONTRE la société marchande ◄► le système capitaliste !


JBL1960



Commentaires (0)
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73