... ... ...
...

alterinfo.net

Twitter
Trump renforce son rôle de super et ultime pion sioniste

Jonas E. Alexis

La très vaste majorité des Coréens n’ont jamais voulu d’une force militaire puissante, essentiellement parce qu’ils savent qu’un tel projet militaire taxerait leurs poches. Même le président Moon Jae-In n’a pas voulu établir un système de défense anti-nucléaire comme le THAAD dans le pays.

Mais depuis, Trump est monté sur le trône sioniste, il a essentiellement rendu les choses beaucoup plus faciles pour les potentats étrangers comme B. Netanyahou. Trump a convaincu Moon Jae-In qu’un système de défense à base de missiles va dissuader Kim Jung-Un, comme si la Corée du Nord était sérieuse pour envahir un autre pays. Moon Jae-In a maintenant déclaré:

“Les têtes pensantes de Corée du Sud et des Etats-Unis ont atteint un accord final sur le retrait de la limite sur la tête militaire d’un missile. Nous avons convenu de commencer immédiatement des négociations sur le développement de la Corée du Sud et pour l’acquisition des systèmes les plus pointus de surveillance et de défense militaires. Il ne doit plus jamais y avoir de guerre sur la péninsule coréenne. Dans ce sens, les Etats-Unis nous ont beaucoup aidé. Notre grande supériorité de puissance fondée sur l’alliance de la Corée du Sud et des Etats-Unis va éventuellement mettre fin aux provocations dangereuses de la Corée du Nord et faire parvenir sur le chemin de la dénucléarisation.”

Ceci n’est bien sûr pas le moyen de stopper les “provocations dangereuses” de la Corée du Nord. Les Etats-Unis et le reste du monde occidental doivent cesser de vivre dans un monde fantasmagorique. Les Etats-Unis en particulier pensent qu’ils peuvent dicter ce que les autres pays doivent ou peuvent faire et en même temps, de refuser de se plier aux mêmes conditions et principes.

Maintenant, supposons qu’il n’y a pas de guerre avec la Corée du Nord. Continuons d’assumer qu’il n’y aura pas de guerre dans les 10 prochaines années ou plus. Qu’adviendra t’il alors de ce système de défense THAAD ? Et si la Corée du Sud a payé des milliards de dollars par an pour avoir ce truc ? Qui va payer les factures ? Moon Jae-In ? Les Etats-Unis ? Le Coréen moyen ?…

Personne n’a été capable de répondre à ces questions dans les médias parce que les réponses par elles-mêmes, détruiraient et ruineraient le projet sioniste. Le Coréen ou l’Américain de base n’ont jamais bénéficié de ces systèmes de défense. Les gens en haut lieu du complexe militaro-industriel sont ceux qui se marrent en allant à la banque. Dans un article intitulé “Les 10 entreprises profitant le plus des guerres”, le journal USA Today rapporta en 2013:

“Le business de la guerre est très rentable. En 2011, les 100 plus gros contractants on vendu pour 410 milliards de dollars en armes et services divers. 10 de ces entreprises ont vendu pour 208 milliards de dollars (NdT: en chiffre histoire de se rendre mieux compte: 208 000 000 000 US$…)… Ces industries ont immensément bénéficié de la croissance des dépenses militaires aux Etats-Unis, qui et de loin, ont le plus gros budget militaire au monde. En 2000, Le budget de la défense américaine (NdT: plutôt le budget de “l’attaque”…) était de 312 milliards de dollars. Arrivés en 2011, ce chiffre est passé à 712 milliards de dollars. Les ventes d’armes internationales ont augmenté en parallèle de la croissance du budget militaire. Entre 2002 et 2011, les ventes d’armes des 100 plus grosses entreprises ont augmenté de 51%.”

[Note de R71]: N’oublions jamais qu’en 241 années d’existence, les Etats-Unis n’ont connu la paix qu’une trentaine d’années… Ils sont la machine de guerre par excellence, ce qui faisait dire au regretté humoriste George Carlin: “Vous savez pourquoi nous aimons la guerre ? Parce qu’on est bon à ça !… On n’est bon qu’à ça du reste. On n’est pas foutu de fabriquer une télé ou un magnétoscope qui marchent, mais on peut bien venir vous bombarder, surtout si votre pays est rempli de bronzés…” ==

Quelles sont ces entreprises qui font des fortunes ? United Techologies (UTX), L-3 Communications, Finmeccanica, EADS, Northtrop Grumman, Raytheon (RTN), General Dynamics (GD), BAE Systems, Boeing (BA) et Lockheed Martin (LMT). [1]

S’il n’y a pas de guerre ou si les Etats-Unis ou autres pays n’utilisent pas les produits de ces entreprises, les gens vont devoir aller trouver un boulot décent, peut-être changer les pneus dans un garage. Il a été rapporté qu’il y a eu au moins 25 entreprises bénéficiant de la guerre en Irak. En d’autres termes, lorsque des milliers de civils irakiens et quelques soldats américains mouraient, des entreprises comme Halliburton (NdT: Dick Cheney), Ventas Capital Fund/DynCorps, Washington Group International, Environmental Chemical, Aegis, International American Products, Erinys, Fluor, Perini, URS Corporation, Parsons, First Kuwaiti General Trading & Contracting, MerchantBridge, Globalrisk Strategies, ControlRisks, CACT, Bechtel, Custer Battles, Nour USA et General Dynamics, engrangeaient des millions voire des milliards de dollars.[2]

En 2013, le “Financial Times” révéla:

“Une analyse du FT révèle l’étendue des bénéfices réalisés par à la fois des entreprises américaines et étrangères dans le conflit, avec les top 10 contractants sécurisant des affaires pour au moins 72 milliards de dollars entre elles (NdT: c’est à dire plus de 7 milliards ou 7 000 000 000 US$ pour chaque entreprise du top 10…). Aucune d’elles n’a bénéficié plus que KBR, connue autrefois sous le nom de Kellogg Brown and Root. Cette succursale très controversive et controversée d’Halliburton, qui fut dirigée par le vice-président de W. Bush Dick Cheney, fut récompensée d’au moins 39,5 milliards de dollars en contrats fédéraux reliés à la guerre d’Irak sur la dernière décennie.

Deux entreprises koweitiennes, Agility Logistics et l’entreprise d’état Kuweit Petroleum Corporation (KPC), sont les second et troisième gagnants, sécurisant des contrats d’une valeur respectivement de 7,2 et 6,3 milliards de dollars. Les Etats-Unis ont loué les services de plus d’entreprises privées en Irak que dans toute autre guerre préalable et à un moment donné, il y a eu plus de personnels sous-traitants (NdT: mercenaires) que de personnels militaires américains dans le pays.”[3]

Ainsi, quand Trump commence à frapper le tambour de guerre, il soutient essentiellement les entreprises qui en fait, profitent grassement de la mort de civils et toutes autres vies précieuses.[4] Jonathan Turley de la George Washington University a montré qu’Eisenhower lui-même avait averti les Américains au sujet du complexe militaro-industriel. Turley écrivit en 2014:

“En janvier 1961, le président Dwight Eisenhower utilisa son discours de départ de la maison blanche pour avertir la nation de ce qu’il voyait comme une des plus grandes menaces: le complexe militaro-industriel composé des contractants du ministère de la défense et des lobbyistes perpétuant la guerre. Eisenhower nous a averti ‘qu’un très grand système militaire et une grosse industrie de l’armement ont émergé comme force obscure et cachée de la politique américaine et que les citoyens américains ne devaient pas échouer d’en comprendre les graves implications.’”

Ce discours fut sans doute le plus courageux d’Eisenhower et aussi son plus prophétique. Quelques cinquante ans plus tard, les Américains se retrouvent dans ce qui semble être une guerre perpétuelle. Dès que nous nous retirons des opérations en Irak, les leaders demandent des interventions en Libye, en Syrie et en Iran. tandis que la guerre perpétuelle veut dire la perte perpétuelle pour les familles et l’accroissement perpétuel des budgets militaires, cela représente aussi des bénéfices perpétuels pour d’anciennes et nouvelles industries et les intérêts du gouvernement. Le nouveau complexe militaro-industriel est alimenté par un ennemi bien utile et invisible: le terroriste.

“L’ancien président W. Bush et ses aides ont insisté pour appeler les efforts de contre-terrorisme une ‘guerre’. Ces efforts concertés par des leaders comme l’ancien VP Cheney (lui-même l’ancien CEO de la firme Halliburton), n’était pas un exercice rhétorique vide de sens. Non seulement une guerre maximiserait les pouvoirs inhérents du président, mais elle maximiserait les budgets pour l’armée et les agences de sécurité de la patrie.”

Pour le dire plus mielleusement, Trump raffermit sa position de pion sioniste à chaque fois qu’il commence à parler de guerres et de rumeurs de guerre.

[1] Samuel Weigley, “10 companies profiting the most from war,” USA Today, March 10, 2013.
[2] “The 25 Most Vicious Iraq War Profiteers,” Business Pundit, July 22, 2008.
[3] “Contractors reap $138 bn from Iraq war,” Financial Times, March 19, 2013.
[4] For scholarly studies on similar issues, see John Tirman, The Deaths of Others: The Fate of Civilians in America’s Wars (New York: Oxford University Press, 2012); Andrew J. Bacevich, The New American Militarism: How Americans Are Seduced by War (New York: Oxford University Press, 2005 and 2008); Breach of Trust: How Americans Failed Their Soldiers and Their Country (New York: Metropolitan Books, 2013).

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

url de l’article original:

url de l’article original:

https://www.veteranstoday.com/2017/11/20/trump-is-reasserting-his-role-as-the-ultimate-zionist-pawn/


Commentaires (2)
1. YYY le 22/11/2017 13:30
L’éléphant à l' instar de Karoun et Firoun kafiroun ka dabat

Sourate 6 - Al-An'am : Le bétail (na'im min Al-Lah)

بِسْمِ ٱللَّهِ ٱلرَّحْمَـٰنِ ٱلرَّحِيمِ

وَلَوْ أَنَّنَا نَزَّلْنَآ إِلَيْهِمُ ٱلْمَلَـٰٓئِكَةَ وَكَلَّمَهُمُ ٱلْمَوْتَىٰ وَحَشَرْنَا عَلَيْهِمْ كُلَّ شَىْءٍۢ قُبُلًۭا مَّا كَانُوا۟ لِيُؤْمِنُوٓا۟ إِلَّآ أَن يَشَآءَ ٱللَّهُ وَلَـٰكِنَّ أَكْثَرَهُمْ يَجْهَلُونَ ﴿١١١
وَكَذَ ٰلِكَ جَعَلْنَا لِكُلِّ نَبِىٍّ عَدُوًّۭا شَيَـٰطِينَ ٱلْإِنسِ وَٱلْجِنِّ يُوحِى بَعْضُهُمْ إِلَىٰ بَعْضٍۢ زُخْرُفَ ٱلْقَوْلِ غُرُورًۭا ۚ وَلَوْ شَآءَ رَبُّكَ مَا فَعَلُوهُ ۖ فَذَرْهُمْ وَمَا يَفْتَرُونَ ﴿١١٢

Wa law an-nana nazzal-na ilay-himou al-malaikata wa-kallama-houmou al-mawta wa hashar-na 'Aalay-him koullam shay-im qouboulam mma kanou liyuminou illa an yashaa Allahou wa-lakinna akthara-houm yajhalou-na (111) Waka-thalika ja'alna li-koulli nabi-yin 'adou-wan shayati-nam Insi wa l Jinni youhii ba'dzu-houm ila ba'dzin zukhrufam al-qawli rourrourram walaw shaa-a rabbou-ka ma fa'alou-hou fa-dzar houm wa ma yaftaroun (112)

Traduction Zainab Abdelaziz

111) Même si Nous Faisions Descendre les Anges vers eux, et que les morts leur parlaient, et que Nous leur Rassemblions toute chose devant eux, ils n'auraient jamais eu foi, sauf si Allah le Voulait. Mais la plupart d'entre eux ignorent.
112) De même, Nous Fîmes à chaque Prophète un ennemi : les démons des humains et des djinns, les uns inspirant aux autres, par orgueil, des enjolivures de paroles. Si ton Seigneur l'Avait Voulu, ils ne l'auraient pas fait. Délaisse-les donc et ce qu'ils controuvent.

Il y a donc bien des humains-diables et non pas que des humains endiablés.
2. JBL1960 le 22/11/2017 17:33
Jonas Alexis semble avoir compris, en moins d'un an, que Trump avait été mis en place par la mafia khazare et ses marionnettes pour diriger le monde ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/01/01/le-dernier-jour-du-nouveau-monde/ pas pour drainer le marais et encore moins pour couper la tête du serpent que 'tous' savaient être le gouvernement israélien !
Parce qu'il y a cru, à un moment, il lui avait laissé le bénéfice du doute !
Alors qu'on sait comment et pourquoi Donald Trump est devenu la marionnette de la mafia russe ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/11/04/ses-meilleurs-amis-lappelaient-donnie-mains-denfant-trump/

Voilà bien pourquoi, lorsqu'on lit T. Meyssan, affirmant, sans rire, que : Force est de constater que si le président Trump tente de solder la politique impérialiste de ses prédécesseurs, les fonctionnaires internationaux pro-US de l’Onu sont inaptes à s’adapter au réel.
On se pince en tombant de sa chaise non ?
Parce que demain, notamment, la Nation Exceptionnelle et indispensable va rendre grâce à dieu de lui avoir donné force et courage d'avoir tué l'indien pour sauver l'homme blanc, c'est vous dire si Donnie a l'intention de solder la politique impérialiste de ses prédécesseurs...
Demain c'est jeudi noir de Thanksgiving, et y'a pas que les "dindes" qui vont se cacher pour mourir ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/28/ni-australia-day-ni-thanksgiving/
Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73