alterinfo.net

Twitter

Trump suit « aveuglément » son chien-guide nommé « Bibi »…

JBL1960

Trump suit « aveuglément » son chien-guide nommé « Bibi »…

Bibi le chien-guide d'aveugle que Donnie "Mains d'Enfant" Trump suivra aveuglément...


Jusqu'à la fin des temps... (qui ne saurait plus tarder)


Comme on suit l'Étoile du Berger ? Qui n'est autre que Vénus, d'ailleurs !



Dessin “antisémite” dans le New York Times : les choses bougent aux USA ?


Leila Mazboudi - Rédactrice en chef, Al Manar - 28 avril 2019 - Source de l'article en français ► http://french.almanar.com.lb/1343663 - Publié initialement sur Résistance 71


La publication par le quotidien américain The New York Times du dessin montrant le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en chien-guide portant un collier avec une étoile de David et menant un Trump aveugle et coiffé d’une kippa n’a rien d’anodin.

Un journal comme lui ne peut qu’être parfaitement conscient qu’il lui attirera la taxation d’antisémite, et donc les foudres du lobby pro israélien, d’une puissance inégalable au pays de l’Oncle Sam, et qu’il va en conséquent être obligé de présenter ses excuses.

C’est d’ailleurs déjà fait. Le dessin « comprenait des clichés antisémites…L’image était offensante, et c’était une erreur de jugement de la publier », a regretté la section Opinion du NYT. Ses excuses publiées sur Twitter seront reprises dans l’édition de lundi du journal.

Mais « le mal » est déjà fait… Si «mal » est. Avec l’effet inverse qui va avec. Une gaffe médiatique suivie d’une excuse contribue à la propager davantage.

Et le dessin passé inaperçu jusque-là a fait le tour du monde avec les excuses qui l’ont suivi.

Ces regrets ne sauraient toutefois cacher que la publication d’une caricature pareille relève d’un acte volontaire de la part de sa rédaction. Il va de soi de s’interroger quelles sont les réelles intentions qui la motivent.

D’autant qu’aux États-Unis les choses bougent. Concernant justement cette mainmise pro sioniste sur la politique américaine sur le traitement du conflit arabo-israélien et qui s’est accrue avec le président actuel.

La preuve en est la montée de l’étoile de la sénatrice musulmane Elhane Omar, qui s’est fait remarquer avec son discours qui brave les interdits de la politique américaine en matière de conflit arabo-israélien. Au cœur du Congrès.

Sans oublier non plus la rhétorique hostile à la politique israélienne du sénateur Bernie Sanders, dont la judaïté devrait en principe débarrasser le traitement de ce conflit politique des projections religieuses aux effets hypocrites.

Avec ce dessin, il faut croire que le NYT rejoint à son tour cette tendance… Affaire à suivre…

Netrumpyahu.

Alors que depuis des années, ici en tous cas, on démonte "Le fondement biblique de la loi et de la politique fédérales indiennes" démontrant ainsi que la source biblique qui est à l'origine du colonialisme occidental est un mytho dont Steven Newcomb d'ailleurs, a cracké le code secret nous permettant à TOUS ainsi de décoder la Doctrine chrétienne de la découverte !

Il y en a eu encore pour prétendre que Trump était le "seul" capable, contre l'État profond/Deep State, de drainer le marais et de couper la tête du Serpent que tous savaient être le régime israélien, et pire, il y en a eu, nombreux, pour l'en croire seul capable... ICI

Alors que tout le monde savait que ; George W. Bush demanda un jour à son père de définir le néo-conservatisme : “Qu’est-ce qu’un nouveau con ?”, “Veux-tu des noms ou une description ?”, répliqua le plus vieux des Bush. “Une description”. “Bon alors, je vais te répondre en un mot : Israël”, dit alors Bush père...

Et alors que nous démontrons, années après années preuves à l'appui, que les récits bibliques décrits dans le Livre de la Genèse, l’Ancien Testament et tout récit mythologique y afférent sont des mythos, comme dernièrement avec l'essentiel de traduction de La Bible 'déterrée' d'Israel Finkelstein et Neil A. Silberman et avant cela avec les travaux de recherche du Dr. Ashraf EzzatTraductions de la Bible & Falsifications historiques, version PDF N° 3 de 68 pages dans sa dernière mise à jour, en français.

C'est cela leur PLAN depuis toujours, il est dévoilé, là, sous nos yeux une fois de plus. Grâce à Newcomb qui en décodant la doctrine chrétienne de la découverte, a cracké le code secret de la domination mis en œuvre par les croyants de tout poils et la réactivation de ce Plan avec la théorie de la dévolution que professent les Créationnistes dont les disciples et ardents défenseurs sont placés à des points les plus stratégiques (voir Kabbalistiques) comme les Bush (De Prescott à Junior) et dans l’administration Trump avec Pence en tête mais Pruitt, Puzder, Bannon, et en France avec l’avènement du demi-dieu autoproclamé ; Jupiter 1er (Macron, ou le Maitre des Horloges, d'où la référence à Machiavel, plus haut, puisque Macron fit un mémoire sur lui).

Et avec le créationnisme : Théorie qui trouve ses origines dans le livre de la Genèse et qui s’oppose à l’évolutionnisme, concept créé aux USA par des fondamentalistes religieux qui voudraient voir la Bible prendre place au cœur de l’enseignement. Les méthodes du créationnisme s’affinent, jouent sur les ambiguïtés et sur le langage, et avancent sans heurt majeur, avec l’aval d’un président Bush aux USA comme on a pu le documenter très précisément lorsqu’en 2003 ; Bush confiait à Chirac : « il faut envahir l’Irak pour stopper les hordes de Gog et Magog » qu’un Jacques Chirac découvrait un poil effaré quand même, qu’il questionnât rien moins que le spécialiste de l’Ancien Testament ; Thomas Römer, expert à l’UNIL ► À lire absolument ICI avec le PDF en lien édifiant dont le titre est sans équivoque : Georges W. Bush et le Code Ézéchiel. Ézéchiel facilite le soutien américain à Israël. Plus largement, ce texte d’Ézéchiel explique les liens très forts qui se sont tissés entre les États-Unis et l’État d’Israël. «Pour George W. Bush, ce texte a des conséquences politiques, poursuit Thomas Römer. Comme de nombreux chrétiens américains, il croit que Dieu sera auprès d’Israël lors de la confrontation finale, donc que les ennemis de ce pays seront dans le camp de l’Antéchrist. Il soutiendra donc Israël sans faiblir, parce qu’il est intimement persuadé que, quand la fin des temps arrivera, il faudra être du côté d’Israël.»

On comprend le lien indéfectible entre les Zunies et Israël, sans cesse resserré par tous les Potus et Trump ne pouvait y faire exception, si ce n’était lui-même, c'était par l’entremise de son Vice-Président : Mike Pence et de tous les Néo-con comme dernièrement avec l’Ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman, qui a révélé trois éléments clés du plan de paix soutenu par l’administration américaine connu sous le nom de « Deal du Siècle » et alors que nombreux nous pouvons démonter le nouveau mytho qui ferait de tout antisioniste un antisémite !

Et pire, il a été établi que le chien-guide, Bibi, de l'aveugle, Donnie Mains d'Enfant Trump, est lui-même "un raciste et un suprémaciste juif, à l’image d’Israël"...

Nous disposons pourtant d'une arme, non létale, pour éradiquer cette malfaisance régnante et à effet immédiat = le BOYCOTT...


Qu'attendons-nous pour nous en servir ?


Qu'il soit trop tard ?


"La meilleure forteresse des tyrans, c'est l'inertie des peuples" disait Machiavel


Aussi, unissons-nous, avec ou sans gilet jaune, pour déconstruire, pierre par pierre, cette pyramide du pouvoir de l’ombre, hantée par des psychos en liberté, de l’azimuté de tous les instants et des psycho/sociopathes d’une « élite » eugéniste dégénérée et en fin de course ; Bref la galerie des allumés du 33ème dessus-dessous...

JBL1960



Commentaires (1)
1. mourad le 30/04/2019 10:56
Cataloguer Trump de chien, c’est lui faire trop d’honneur.
Maltraitez votre chien et vous verrez qu’il finira par fuir vous mordre, vous éviter ou tout simplement vous quitter.
Toujours est-il que votre chien aura une réaction.
Ce chien spécial nommé Trump, ni les autres chiens américains qui l’ont précédés ils n’ont aucune réaction.
Ils baissent caquet et se taisent.
Celui que nous avons eut l’occasion de voir en direct fut le vise président d’Obama Joe Biden.
Jamais personnalité ou dirigeant américain n’a reçu autant de vexation d’affront par les israéliens que ce monsieur.
Il a atteint le fond avec toutes les désobligeances et mots acerbes qui lui ont été lancés.
Les voleurs de terres se sont fait une réputation et sont devenus puissance dans la région grâce aux larbins des Etats-unis, il faut le dire.
Le gain de l’argent rend la personne comme une serpillère, on le constate avec certains américains qui perdent tout dignité, et n’ont aucune retenue tant leurs yeux sont fixés que sur le gain.
Et c’est justement cette avidité et cette avarice et voracité d’amasser des richesses même d’une façon illégale qui va les mener à leur perte.
Des empires se sont écroulés de la sorte.
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73