alterinfo.net

Twitter
Un Mois Missionnaire Extraordinaire… Quelle Honte !

Zeinab Abdelaziz

Un Mois Missionnaire Extraordinaire…
Quelle Honte !


Oui, Bergoglio, quelle honte ! Car instituer tout un mois missionnaire extraordinaire pour octobre prochain, dans les situations politiques et sociales actuelles, ressemble un peu à une solution finale.

« Évangéliser ce n’est pas du prosélytisme, c’est un acte d’amour », déclarez-vous en instituant ce mois provocateur, en prenant soin d’affirmer que : « la mission est le paradigme de chaque action de l’Église », donc le but est bien clair ! Le thème choisi pour ce moi de guerre déclarée contre l’Islam et les musulmans n’est autre que : « Baptisés et envoyés. L’Église du Christ en mission dans le monde », en continuité avec les textes de Vatican II, qui déclarent grossièrement et sans gêne dans Lumen Gentium, n° 16 : « Mais le dessein de salut enveloppe également ceux qui reconnaissent le Créateur, en tout premier lieu LES MUSULMANS qui, professant avoir la foi d’Abraham, ADORENT AVEC NOUS LE DIEU UNIQUE, MISERICORDIEUX, FUTUR JUGE DES HOMMES AU DERNIER JOUR » (sic dans le texte). Là il faut le déclarer tout de suite, haut et fort : Non monsieur, les musulmans n’adorent point le même Dieu que vous, puisque Jésus est un homme, un prophète, déifié par l’Eglise au premier concile de Nicée en 325, alors que pour les musulmans Dieu est d’une Transcendance Absolue, RIEN ne lui ressemble. Il n’y a donc aucun commun rapport entre les deux.

Instaurer un mois missionnaire extraordinaire en octobre 2019, afin de commémorer le centenaire de la promulgation de l’Encyclique Maximum illud de Benoît XV, publiée le 30 novembre 1919, sur la propagation de la foi dans le monde entier, et promouvoir l’engagement missionnaire de l’Église, conformément à l’exhortation apostolique Evangelii Gaudium, sur l’annonce de l’Évangile dans le monde entier est une provocation inadmissible. Benoît XV insistait déjà sur le fait que la mission universelle n'est pas réservée à certains, mais qu'elle concerne tous les chrétiens du monde. C’est surtout ce que Vatican II a imposé dans plusieurs textes, à tous les adeptes, qui se trouvent par ces décrets forcément contraints de prendre part à cette évangélisation/massacre.

Le ‘‘Congrès Mission’’ tenu les 30 septembre et 1er octobre 2018, se voulait un lieu d’échange et de formation pour découvrir différentes manières de proposer la foi chrétienne au monde d’aujourd’hui. L’archevêque Giovanni Pietro Dal Toso, président des Œuvres pontificales missionnaires (OPM), est revenu sur le sens de l’évangélisation lors du Congrès Mission, qui s’est déroulé à Paris du 29 au 30 septembre 2018. Il rappelle tout bonnement que « l’Église n’existe que pour évangéliser », et il a précisément expliqué qu’elle « ne peut pas priver les hommes de la Bonne Nouvelle qu'ils sont aimés de Dieu et sauvés par lui ».

Il est étonnant de voir cet archevêque aller plus loin en ajoutant : « Évangéliser c’est donner à l’homme l’expérience du Dieu qui l’aime pour que cet homme, cette femme, apprenne à aimer pleinement. C’est avant tout par amour pour cet homme et pour cette femme que nous sommes appelés à évangéliser », et un peu plus loin : « il s’agit de sauver l’homme en lui apprenant le chemin de l’amour tel que le Christ l’a montré par sa parole et par sa vie ».

Il est plus qu’étonnant de voir cette personne, qui ne connait pas assez son Nouveau Testament, ni la différence entre aimer et égorger, mentionner l’amour de Jésus, Jésus qui dit dans l’évangile selon Luc : « Quant à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence » (19 :27) ! Entre aimer et égorger il y a tout de même une différence !!

Et par comble l’Archevêque ajoute : « En quittant le monde, il a investi les apôtres exactement de cette charge : « Allez et annoncez l’Évangile à toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit » (28 : 19). Et d’ajouter pour terminer : « Voilà pourquoi l’Église n’existe que pour évangéliser ». Attention, poursuit-il « ce n’est pas parce qu’il y a une Église que la mission existe. C’est à cause de la mission que l’Église a été instituée » !

Il me peine de rappeler à ce monsieur que l’invention de la Trinité, composée du Père, du fils et du Saint Esprit, eut lieu au Ier concile de Constantinople en 381. Comment se fait-il qu’elle se trouve dans les évangiles qui furent écrits, selon l’Eglise, entre l’année 70 et 120 ? Si ce n’est encore une preuve flagrante des falsifications qui grouillent dans la Bible et qui sont imposées comme des vérités historiques. Bien plus, dans la Bible Sinaïticus écrite au IVe siècle, cet évangile de Matthieu s’arrête au verset 8. Inutile d’ajouter qu’elle prouve l’existence de quelques milliers de contradictions.

Un autre exemple typique de ces « variations » comme les appelle le Vatican, et qui abondent dans la Bible, on trouve dans l’A.T., Samuel 2, parlant de la prise de Rabba et de David, il est dit dans l’édition de 1671, et même dans celle en arabe de la même année : « Quant à sa population, il la prit et les a fait scier avec la scie, et les écrasa avec des pics et des haches, les coupa avec les couteaux et les brûla dans des fours à briques. Ainsi il fit avec toutes les villes des Ammonites. David et toute l’armée revinrent à Jérusalem » (12 : 31). Et comme par magie, ce même verset se trouve dans la Bible de Jérusalem, éd. du Cerf, 1986 et toutes nouvelles éditions : « Quant à sa population, il l’a fit sortir, la mit à manier la scie, les pics ou les haches de fer et l’employa au travail des briques ; il agissait de même pour toutes les villes des Ammonites. David et toute l’armée revinrent à Jérusalem ». Ce qui veut dire : De victimes sciées, dépecées, brûlées dans des fours à briques, ils devinrent des ouvriers qui savent manier la scie, les pics ou les haches !

Ce n’est pas sans raison que la Britannica assure que ces contrefaçons, contradictions et autres dépassent les 180.000 cas prouvés.
Évangéliser, monsieur Bergoglio, c’est ce n’est pas seulement : Annoncer l'Évangile de Jésus-Christ, convertir à la foi chrétienne ou Christianiser. Le sens ne varie point dans tous les dictionnaires. Mais cela veut dire en même temps, juste en même temps : déraciner les autres de leur foi, surtout les musulmans, puisque l’Islam représente le plus grand défi lancé à toutes ces manipulations. Il n’a été Révélé que pour dénoncer toutes sortes de manipulations commises dans le Message monothéiste, et pour ramener le monde vers le Vrai Monothéisme, qui veut dire : la Transcendance Infinie et Absolue d’Allah (contraction de l’arabe : الإله, c-à-d : Le DIEU). Autrement dit, l’Islam est une accusation Divine contre les manipulations des Textes commises par l’Eglise. Il suffit de lire la Lettre/Préface que saint Jérôme a écrit au pape Damase, au IVe siècle, pour saisir tout de suite ce que vaut le travail de contrefaçon réalisé par ce saint et que le Vatican insiste à imposer à tout le monde.

Un autre commentaire de l’archevêque Pietro Dal Toso parlant de la jeunesse qui participe à cette mascarade : « Un jeune a quelque chose d’un prophète et il faut qu’il en prenne conscience ». Si ce monsieur connait ou comprend ce qu’il dit clairement, qu’un jeune garçon a quelque chose d’un prophète », avec quelle conscience maléfique les ecclésiastes, tous grades confondus, foncent-ils bestialement sur leurs physiques pour les détruire à jamais ? Il est étonnant de voir ces gens accusés de tant de scandales homosexuels, parler de la sainteté du missionnaire, de voir que dans cette affaire de pédophilie le Vatican fait valoir tout bonnement ou tout simplement l’immunité pénale. Ces gens seraient-il au-dessus de la loi humaine ?

Dans sa troisième lettre de dénonciation du fléau pédophilique, Mgr Vigano dit clairement :
« Le pape François semble être ou complice dans la diffusion de cette corruption, ou, sachant ce qu’il fait, il est gravement responsable parce qu’il ne s’y oppose pas et n’essaye pas de la déraciner ».

Avec un tel accoutrement, des textes falsifiés à travers les âges, des adeptes incroyants mais obligés de participer à un massacre que vous appelez « un acte d’amour », on ne déclare pas la guerre à l’Islam et aux musulmans, mais on plie bagage, monsieur.


Zeinab Abdelaziz
Le 21 octobre 2018

La 3e lettre de Monseigneur Vigano :
https://www.medias-presse.info/mgr-vigano-acte-iii/99663/
La préface de st. Jérôme : http://www.alterinfo.net/Un-Aveu-qui-derange_a21918.html





Commentaires (6)
1. ALGIERS le 22/10/2018 08:54
Judaisme; christianisme, Islam

Supposant qu'il y ait plusieurs Dieux .....
Pourquoi pas une Déesse ou des Déesses..... on me dira ....Dieu n'est pas Féminin et pas Masculin...ce sont les hommes qui pensent que c'est Masculin...et que la Féminité est exclu ....

Aissa ou déformé par un YUSSUS par les Grecs et pourquoi en Grec.... Jésus n'était pas Grec non plus Romain...sa langue était Sémite Presque l'arabe....
D'ailleurs quand il a été exécuté voici ses dernières Paroles " illahi lima taraktani- qui veut dire...
"Mon dieu pourquoi vous m'avez abondonné" c'est de l'arabe bon sang......
Je ne suis pas un Arabe, je ne défends pas les arabes, les arabes sont assez grand pour se défendre.
Mais la vérité c'est la vérité....
Moise et Jésus sont des envoyés pour le peuple Juif et rien de plus..............
Quand à L'islam c'est un peu différent....
Certes Mohamed est un Sémite né en Arabie descendant de Ismaël....
Ismael fils d'Abraham sémite et de la servante Égyptienne... donc ou est l'Arabe dans tout ça aucunement.
Vivre avec un peuple ne change pas tes origines mais on devient citoyen de cette nation.....
L'islam avec La sourate EL Fatiha .... est la clé de toutes... el hamdou li llah rabi el alimine qui veut dire

Louange à Allah, Seigneur de l'univers.

Avec ceci, il est claire et très très claire.... islam est pour tous les êtres, que ça plaise ou pas aux autres religions ce sont des religions locales pour une communauté locale....
L'Islam n'est pas pour les Arabes que ça leur plaise ou pas, L'islam appartient à L'humanité... la Langue est certes en Arabe mais mais l'islam ne leur appartient pas .
Je dis aux arabes, Arrêtez de faire fatiguer le monde avec L'islam, et arrêtez de vous identifier à l'slam , plus vous essayez de vous accaparer et d'assimiler l'islam à votre mentalité et plus l'humanité s'en éloigne....
Votre mentalité et vos manières sont incompatibles avec la religion... Laissez l'islam en dehors de vos agissements

Les Juifs et chrétiens vos religions sont Désuètes, ni Moise ni Jésus sont venus pour une religion à répandre dans le monde......
Seul L'islam avait vocation à le faire...........
2. Kader le 24/10/2018 13:13
L'église apostolique et romaine reste une championne dans l’amplification de miracle construit sur mesure pour faire prosterner les gens devant sa grandeur miraculeuse qui n’est qu’une collection de mystères, jamais expliqués clairement, mais remplis de sous-entendus et de malentendus, de paraboles obscures, de rapprochements de termes sans signification, de jeux de mots pour les foules avides d’erreurs.

Comme celle dans la Genèse Dieu a besoin de descendre sur terre pour voir si les bruits qui lui sont arrivé aux oreilles sont vrais concernant Sodome, et pourtant on ne peut rien caché a Dieu.

GENESE 19 20 Et l’éternel dit: Le cri contre Sodome et Gomorrhe s'est accru, et leur péché est énorme.
21 i[C'est pourquoi je vais descendre, et je verrai s'ils ont agi entièrement selon le bruit venu jusqu'à moi; et si cela n'est pas, je le saurai
.
]i
Donc le Dieu de la Bible a toujours besoin de vérifier les faits !!!
En final aucune fausse croyance ne supporte la concurrence.
3. Stanrob le 27/10/2018 14:26
Évangéliser est pourtant effectivement un acte d’amour.
4. Kader le 27/10/2018 15:47
@ Stanrob

Pour qui cet acte d’Amour ?

Quant on sait que le principal credo de l’église a toujours un rôle important d’évangélisateur, et cette nécessité d’évangéliser a été fortement rappelée dans le deuxième concile du Vatican, c’est toute l’Église qui a reçu cette charge, donc les travaux des convertis consistaient à ramener le plus grand nombre de brebis dans le sein de l’église.
Les activités de prosélytisme existent, qu’elles soient qualifiées d’activité missionnaire ou devoir d’évangélisation, ces activités peuvent se définir comme le zèle déployé pour répandre la foi et rallier des personnes à une doctrine, dont certains n’hésitent à la refuser.
Si vous aviez des infos sur la manière dont on peut apostasier la foi chrétienne sans risquer l’excommunication, conformément au droit pénal de l'Église, je suis preneur !!!!!!
5. samion le 03/11/2018 12:24
A ce stade, toute honte bue ... parler d'actes d'Amour (évangéliser) sic, après avoir fait passer la conscience des
armes ... il est fort à parier en effet, d'une solution finale .. en préparation. Une sorte de feuille de route, de prochaine étape.

D'un point de vue dogmatique, en effet, aucun alignement possible ni envisageable, entre l'"Amoureux" et ceux des croyants qui adorent un Dieu Unique. Le Seul, Le Transcendant.
Mais al-babba est plus perspicace et son Amour plus ardent que zélé, plus profond que ce qu'il laisse transparaître.

D'un point de vue culturel, je pense que ça ne va pas être facile et même ardu. Accepter ou partager l'idée d'un "mariage pour tous" reviendrait en effet à faire accepter et faire croire que l'Eglise est en effet la femme, l'épouse de Dieu, le fils Jesus et le pape comme Prophète.

"Sophia", n'est-ce pas la première invention humaine et technologique a recevoir la nationalité d'un Etat ? - elle fait partie d'une communauté désormais et pas des moindres. Aucune réaction sinon quelques timides interrogations, dans le monde arabe et musulman - à peine dans le monde qui accepte lui aussi subjugué, la pilule qu'un pays islamique accordent des droits humains à une machine. Le débat est donc clos. Subjugué, le prince des croyants a surpassé.

Comment alors troquer la relation directe et privilégié du Croyant en un Dieu et Unique et Transcendant contre celle d'une famille décomposée ? Quelques tours de passe passe.

Le dogme et la culture ne sont pas l'issue dans ce contexte. Mais aujourd'hui, tout porte à croire que le degré de résistance par la foi, dans la région, a fortement diminué, par le nombre. Que reste-t-il donc de la référence à Abraham ? C'est d'autant plus facile à évangéliser.

Il n'y a aucun doute, l'Amoureux fait référence ici à la Terre d'Abraham et son héritage. Bcp d'analyses y font référence.

https://w2.vatican.va/content/francesco/fr/cotidie/2017/documents/papa-francesco-cotidie_20170626_fier-promesse-dieu.html

Nous sommes des hommes et des femmes qui marchons vers une promesse, vers une rencontre, vers quelque chose — une terre, dit-il à Abraham — que nous devons recevoir en héritage.

Le message du Prophète Amoureux est on ne peut plus clair, il est même reçu 5/5.

http://www.alterinfo.net/notes/MBS-recoit-une-delegation-de-chretiens-evangeliques-americains_b27187851.html

Puisqu'ils l'ont reçu en héritage, il faut bien la délimiter, la partager et y inviter les géomètres.
6. Kader le 05/11/2018 19:15
Alors pour cette insolite nationalité de Robot, applaudissons assez fort ce Souverain qui se veut moderne. !!!!!!
Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73