alterinfo.net

Twitter

GÉNÉROSITÉ YANKEE

Djeha

Covid-19: Aide américaine de deux millions de dollars à l'Algérie


R.N., Le Quotidien d’Oran, S. 23 mai 2020

«Le gouvernement américain apporte un appui de deux millions de dollars pour contribuer à lutter contre le Covid-19 en Algérie et atténuer son impact sur la société algérienne», annonce un communiqué de l'ambassade des Etats-Unis à Alger. Un appui qui «atteste des liens étroits de longue date entre nos deux peuples», ajoute le communiqué. Selon la même source, «ce soutien financier sera canalisé par l'intermédiaire d'organisations travaillant en coopération avec le gouvernement algérien pour lutter contre le virus».

«Après des mois de lutte contre cette pandémie aux Etats-Unis et à l'étranger, l'Amérique reste le plus grand pays donateur à la riposte mondiale au Covid-19. Depuis le début de l'épidémie du Covid-19, les Etats-Unis ont engagé plus de 900 millions de dollars dans le monde en aide d'urgence sanitaire, humanitaire, économique et au développement», affirme encore le communiqué de l'ambassade des Etats-Unis à Alger. (R.N., Le Quotidien d’Oran, S. 23 mai 2020)




Tu parles Charles!

Environ 0.05$ par habitant, soit (au taux du dollar pratiqué au square Port Saïd)le prix d’un quart de masque (40DA)

Une charité pour le peuple algérien.

Le 24 avril, après le Sénat, les élus de la Chambre des représentants ont validé une nouvelle enveloppe de 483 milliards de dollars (450 milliards d’euros environ). Un plan qui doit encore être promulgué par Donald Trump, probablement ce vendredi soir. Cette aide s’ajoute au plan de 2 000 milliards de dollars (1 863 milliards d’euros) voté fin mars ?



Les États-Unis s'accordent sur un plan de relance «historique» de l'écon...

La Maison Blanche et le Sénat se sont mis d’accord sur un plan colossal de relance de l’économie américaine, qui...


Que les Algériens ne s’en fassent pas trop.

Ces sommes ont surtout servi aux très grandes entreprises et aux marchés financiers.

Elles ne sont allées que très marginalement aux très petites entreprises (TPE) et aux dizaines de millions de chômeurs américains qui ont perdu leur emploi.

La charité, ce n’est pas trop dans les moeurs en Amérique, surtout quand ce sont les Républicains qui sont aux manettes.

Observez plutôt une autre charité, particulièrement singulière celle-là.

Le peuple égyptien crève la dalle et supporte autant qu’il peut un régime de bananes en uniforme asservi aux sionistes et incapable de résister aux lois de la gravitation.

Le régime de sa majesté Sissi n’a rien trouvé de plus intelligent alors que son pays est dans l’indigence aggravée par un secteur touristique sinistré, de faire un don, il y a quelques jours, aux Etats-Unis d’Amérique en grave situation de besoin comme on l’a vu ci-dessus.

Et ceci au nom du peuple égyptien.

Lire la dépêche ci-dessous.

Le « soft power » des larbins


Djeha, S. 23 mai 2020.


Le coronavirus permet à l'Egypte de déployer son "soft power"

AFP, J. 14/05/2020 à 09:51
Des caisses de matériel médical estampillées de la mention "Du peuple égyptien au peuple américain" enfournées dans un avion cargo. La présidence égyptienne a largement diffusé une vidéo visant à montrer son aide à ses alliés dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

Tandis que le nombre de morts liés à la pandémie approche les 300.000 dans le monde, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a envoyé plusieurs tonnes d'aide médicale aux Etats-Unis, à la Grande-Bretagne, à la Chine, à l'Italie et au Soudan, déployant un "soft power" inédit.

Toutefois, d'après des experts, ce genre d'initiatives est loin d'être soutenu au sein du pays qui, avec ses 100 millions d'habitants, vient de franchir la barre des 10.000 contaminations dont près de 600 morts, selon les chiffres officiels.

Dans une surprenante inversion des rôles, l'Egypte, qui reçoit annuellement 1,3 milliards de dollars (1,2 milliards d'euros) d'aide américaine, a en effet envoyé un avion contenant quatre tonnes d'aide médicale le mois dernier aux Etats-Unis.

Le représentant démocrate Dutch Ruppersberger, à la tête d'un groupe d'amitié entre les deux pays, a fait état notamment de 200.000 masques, 48.000 couvre-chaussures et 20.000 bonnets chirurgicaux.

"Voilà pourquoi la diplomatie internationale et le maintien des relations avec des alliés comme l'Egypte sont essentiels pas seulement en temps de crise mais tous les jours", a-t-il écrit sur Twitter.

Mais, a-t-il dit à l'AFP, "ce genre d'activité n'aura pas d'effet durable sur la perception du gouvernement égyptien à l'étranger". "Ce qui va impressionner les autres sera une gestion réussie du Covid-19 et une remise sur pieds de l'économie".

- Séduire les Egyptiens -

Outre montrer ses capacités d'aide envers l'étranger, cette initiative menée par le président Sissi est aussi destinée à gagner l'estime de son propre peuple, selon Yezid Sayigh.

Or elle n'a pas été forcément bien perçue.

En mars, la ministre égyptienne de la Santé Hala Zayed, n'avait pas hésité à se rendre à Pékin pour témoigner de la "solidarité" de l'Egypte avec la Chine --où est apparue l'épidémie en décembre 2019-- puis en avril en Italie --épicentre européen du Covid-19--, remettant au ministre italien des Affaires étrangères Luigi di Maio des masques et des gants.

Mme Zayed avait alors essuyé une volée de critiques sur les réseaux sociaux de la part d'internautes égyptiens qui déploraient eux des pénuries de matériel médical en Egypte.

Spécialiste des sciences politiques à l'Ecole des études orientales et africaine de l'Université de Londres, Reem Adou El-Fadl estime aussi que l'initiative de l'Egypte est destinée à séduire sa propre population.

Or selon elle, la diplomatie n'y est guère arrivée, alors que les Egyptiens déplorent un "manque d'investissement dans la santé publique entre autres lacunes de l'administration actuelle".


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73