alterinfo.net

Twitter

« Insultes antisémites » contre Finkielkraut

georges zeter

« Barre-toi, sale sioniste de merde », « grosse merde sioniste », « nous sommes le peuple », « la France elle est à nous »... Et toute la classe politique en un bel ensemble dénonce ces propos à caractère antisémite...Ca y est, le grand mot est lâché !
...Comme tous ces dingues veulent faire passer une loi qui dirait que « traiter quelqu’un de « sale sioniste », reviendrait à dire « sale juif »... Pourtant, il y a tellement de sionistes non juifs, tel Manuel Valls, mais non, comme la loi gayssot, le lobby ne lâche rien et utilise toutes les ficelles pour pousser cette loi contre « l’antisémitisme » qui serait liberticide, mais on n’est plus à ça près... D’ailleurs, n’oublions pas que la France est le seul pays au monde qui rend le boycotte des produits israéliens illégal, cette campagne BDS, est passible de prison et forte amende si prouvée. Il suffit donc, en France de manifester devant un rayon de fruits venant d’Israël qui sont en vente, pour se retrouver menotter.
... Et le cœur des grandes pleureuses comme à chaque fois se met en branle : le macron, qui ne veut pas en louper une en tête de gondole : « Les injures antisémites dont il a fait l’objet sont la négation absolue de ce que nous sommes et de ce qui fait de nous une grande nation. Nous ne les tolèrerons pas. » Ca y est, le président/roi « noussoye » ; et oui, si un jour comme macron vous devenez roi, vous devrez savoir « noussoyer », comme le roi soleil avec ses « nous ». Encore appelé « pluriel de majesté », ou pluralis majestatis.
Comme le boss a perdu la tête, les sous fifres se mettent au diapason dans la surenchère à l’antisémitisme:
- Benjamin Griveaux tout en retenue :
- « La haine à l’état brut dans les rues de Paris contre Alain Finkielkraut hué aux cris de « sale Juif ». La bête immonde tapie dans l’anonymat d’une foule. Ceux qui insultent ont le visage découvert. J’espère qu’ils seront identifiés, poursuivis et lourdement condamnés. » Je ne crois pas que nous ayons eu autant de malfaisants qui jettent de l’huile sur le feu que cette bande là ; où a-t-il entendu « sale juif ? » Dans ses songes de lèche bottes ? Où veulent-ils en arriver ? A un coup d’état, une guerre civile, car, à sans arrêt insulter, manipuler la réalité, corrompre, mentir, mépriser, un jour le couvercle va sauter, et libérer des forces qu’un Griveaux ne pourra pas contrer.
Laurent Wauquiez qui ferait bien mieux de la boucler au lieu de débiter des âneries.
- « D'abjects crétins... Révoltante confirmation de ce qu'Alain Finkielkraut a pointé lui-même : l'antisémitisme se drape dans les habits de l'antiracisme et se nourrit de la chasse aux prétendus islamophobes. Quand ouvrirons-nous les yeux ? » Ils sont ouvert en grand justement patate ! Et traiter l’air de rien les gilets jaunes d'abjects crétins, tu ne l’emmèneras pas au paradis !
Marine Le Pen, toujours pas trop loin d’une récup.
- « L’agression d’Alain Finkielkraut aujourd’hui est un acte détestable et choquant, qui illustre la tentative d’’infiltration du mouvement des GiletsJaunes par l’extrême-gauche antisémite. » Ces gens là, sans honneur, toujours prêt a se bouffer le nez à notre compte, se rendent ils compte, que « le peuple » se met de mieux en mieux à comprendre leurs manœuvres et coups bas ? Non ! La découverte de la réalité va être violent.
Gérard Larcher, le mammouth du sénat, qui depuis 1 demi siècle bâfre, bâfre...
- « Non vous n'êtes pas le peuple, vous êtes la "France" de la haine, celle qui nous fait honte. Ces manifestations doivent cesser! La République ne peut plus accepter que ses valeurs et l'état de droit soient bafoués. Je veux dire à Alain Finkielkraut que je suis meurtri ce soir. » Ben oui, mon Gégé, les manifs ne cesseront que lorsque toi et tous les parasites du sénat auront été foutus dehors, sans congé et sans solde pour tous comptes.
Benoît Hamon, monsieur 4%... Socialiste ? Le pauvre Jaurès doit en attraper des hémorroïdes...
- « Je combats les idées réactionnaires et radicales d’Alain Finkielkraut. Mais je condamne sans aucune réserve ceux qui l’ont conspué, insulté et traité d’un « sale sioniste » qui voulait dire « sale juif ». Et laissez la Palestine en dehors de cette violence antisémite gratuite. »
Sont même allé chercher Manu Valls la loose: « qui a jugé ces insultes à vomir », il oublie celui là, qu’il nous a donné la chiasse pendant 3 ans...
Ian Brossat (à reluire), tête de liste PCF aux Européennes, a estimé qu'« on peut détester les idées de Finkielkraut, mais que rien ne peut justifier qu’on s’attaque à lui en tant que juif ».
Je ne sais pas quel prof ils ont tous, mais bravo ! La leçon est récité impec, pas un mot manque : antisionisme = antisémitisme et donc, on doit entendre « sale juif », sans jamais avoir prononcé cette insulte anti religieuse...Et non pas raciste, car cela supposerait que le peuple juif est une race, mot d’ailleurs interdit par la loi française...Ca devient difficile dans notre pays de parler de certains sujets sans enfreindre la loi...
En novembre 2017, dans la Newsletter du CRIF, son président, Francis Kalifat, exigeait une loi interdisant l’antisionisme.
Mediapart rappelait : « L’antisionisme est une opinion et l’antisémitisme un délit. Criminaliser le premier constituerait une atteinte à la liberté d’expression. Cela relèverait, en outre, d’un analphabétisme historique: l’écrasante majorité des Juifs qui, dans l’entre-deux-guerres, rejetaient le sionisme étaient-ils antisémites ? Et la majorité des Juifs qui, aujourd’hui, choisissent de ne pas vivre en Israël, sont-ils antisémites ? » J’ajouterais, que la plupart des juifs, ne sont pas sémites, mais des européens d’origines... Alors que les vrais sémites sont les arabes et les juifs séfarades, d’ailleurs souvent ces derniers sont méprisés en Israël, car trop orientaux...Comme je disais, c’est impossible de parler de ce sujet incandescent sans se bruler les pieds fourchus...
Les chiffres des actes antisémites pleuvent chaque année : en 2017, + 69%, en 2018, + 74%, et cette année ça devrait se situer dans les combien ?
Deux pochoirs de Simone Weill tagués d’une croix gammée, un « juden » tracé sur une vitrine, quelques « quenelles » devant des cameras, et hop, branle bas de hurlements outragés pour ces crimes infectes qui rappellent les années sombres, les chemises brunes, la Shoah, la rafle du Vel d’hiv et l’antisémitisme viscérale des français, particulièrement ces gilets jaunes « qui nous emmerdent ».
En revenant à Finkielkraut... peut être tout simplement c’est que le public, qui a subit sa diatribe anti français, pro israélienne, anti palestinienne, anti musulmans, anti banlieue, en est arrivé à un vrai point de détestation ? A mon avis, si le BHL, mais pas idiot lui, se baladait dans le même coin, il aurait des chances de...Comme dans le temps jadis, lorsque le public n’aimait pas un artistes, une figure public et bien il lui balançait des tomates, sauf qu’aujourd’hui au prix du kg, les gilets jaunes n’en ont plus les moyens, alors ils balancent ce qu’ils ont de rancœur sur le cœur, et que ce soit ce petit personnage académicien ou un autre, le « peuple » a bien des raisons de détester cette clique qui le méprise ! Celui qui sème, se récupère en retour des noms d’oiseaux...Qui n’ont rien à voir avec l’antisémitisme. Rien !
------------------------------------------------
Dernière minute : Article du figaro/Pravda en ce dimanche 17
« L'agression d'Alain Finkielkraut samedi à Paris a fait largement réagir la classe politique et médiatique. Le philosophe et académicien a reçu de très nombreux messages de soutien. Mais les voix tendant à minimiser la portée des insultes antisémites qui ont visé l'académicien sont légion sur les réseaux sociaux. Aux déclarations de personnages connues, s'ajoutent des centaines de tweet d'internautes anonymes, souvent proches de l'extrême gauche ou des milieux indigénistes, pour estimer qu'Alain Finkielkraut serait «raciste» envers les musulmans et que l'«antisionisme» ne serait pas de l'antisémitisme. » Ahah !!!Suis-je d’extrême gauche ou indigéniste ? Même pas ! J’suis, moi, qui a encore toute sa tête et son bon sens, et je souligne et assume : samedi, l’académicien s’est fait insulté, parce que plein de gens ne l’aime pas et se contre foutent de sa religion !
Je terminerais en citant Thomas Guénolé :
« Cela fait des années qu'Alain Finkielkraut répand la haine en France. Contre les jeunes de banlieue. Contre les musulmans. Contre l'Education nationale. Etc.
L'insulter, comme insulter quiconque, est condamnable. Mais le plaindre, certainement pas. » Total d’accord mec !

Georges Zeter/février 2019


Ps : j’ai utilisé essentiellement l’article en note de bas de page pour ses nombreuses citations de personnalités.



Commentaires (2)
1. Sam le 18/02/2019 23:11
Super article George ! Comme toujours ! Continue d’être un exemple de liberté de la vraie expression. Merci
2. Bob le 19/02/2019 13:21
On trouvera toujours quelque chose à mettre après anti ! On a de la marge, ils n'ont pas encore reconnu le klingon ! Ha ha ha !
Nouveau commentaire :



Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73