... ... ...
...

alterinfo.net

Twitter
Israël : « Quel jour glorieux ! »

georges zeter

… 58 morts plus tard, sans oublier les 2400 blessés… Mais pour un Netanyahou, c’est un « jour glorieux ». Lors de la cérémonie d’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem, il a remercié Donald Trump « Quel jour glorieux ! Souvenez-vous toujours de ce moment, c’est un jour historique. C’est un grand jour pour Jérusalem et pour l’État d’Israël. Un jour qui restera dans nos mémoires pour des générations et des générations ».
En fait cet article devrait s’arrêter là, car, que peut on ajouter ?
Célébrer l’implantation de l’ouverture d’une ambassade unilatéralement contre l’ONU, en déroulant un tapis rouge du sang palestinien et s’en glorifier… Et surtout le silence complice de la « communauté internationale », où deux seuls pays, la Turquie et l’Afrique du Sud ont rappelés les ambassadeurs d’Israël dans leur pays, ou la Turquie aussi a parlé sans langue de bois diplomatique de « terrorisme d’État » et de « génocide », mais où, au même instant, l’ambassadrice d’Israël en Belgique, Simona Fränkel, une grosse bonne femme parlant français avec un accent germanique, droite dans ses bottes balance que, tous les palestiniens tués sont TOUS des terroristes, enfants et bébés inclus, et sous entend que ces « barbares » utilisent leurs femmes et enfants comme boucliers ; Qu’au nom de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a appelée avec « fermeté-molle » - « toutes les parties à agir avec la plus grande retenue, afin d’éviter des pertes de vies humaines supplémentaires », et dans le même registre, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian « appelle l’ensemble des acteurs à faire preuve de responsabilité afin de prévenir un nouvel embrasement au Proche-Orient ». Enfin, Londres et Pékin ont appelés à la « retenue », et pour la bonne bouche, Emmanuel Macron a quant à lui « condamné les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants ». Y’a pas de quoi foutre la trouille au gouvernement d’extrême droite israélien, qui depuis des décennies entend les protestations falotes des puissances du nord, comme une remontrance à un gamin qui aurait piqué un carambar chez l’épicier du coin : en clair, rien à branler et shalom chez vous !
Quant aux U.S…« Israël a fait preuve de retenue », assure l'ambassadrice américaine à l'ONU et utilise son droit de veto pour bloquer toutes décisions. Alors qu’ajouter à « ça » ?
Donc, pourquoi développer plus ? Aux vues de toutes ces renonciations, ces lâchetés, ces abjections, ces renoncements à toute humanité. Un pays colonisateur, raciste, gouverné par des psychopathes meurtriers et criminels de guerre, des exterminateurs, qui se donnent des claques dans le dos depuis fin avril suite aux cartons des snippers planqués sur les collines en face de la bande de Gaza et qui tuent à coups de balles dum-dum, ou de balles explosives interdites par la convention de Genève, des manifestants, des civiles désarmés, qu’ajouter ?
Nous, les gens, les peuples devons subir le manque de décision, la collusion, la soumission de nos représentants qui depuis les sarkozy et autres pantins du « monde civilisé », se roulent dans la fange haineuse avec ce gouvernement d’extrême droite israélien ; il est fort à parier que si un referendum était organisé une majorité écrasante de français demanderaient à ce que notre nation coupe les ponts avec cette entité, et demande à ce que tous les pays européen boycottent tout ce qui vient d’Israël, et non pas accepter que pendant qu’on assassine, le business continue « as usual » ; le Giro italien soit durant 5 jours sur ces terres colonisées comme si de rien n’était, que, histoire de faire de la propagande culturelle, le concours de l’eurovision (ah bon, c’est un pays européen maintenant ?) barre la route à leur chanteuse « toy-toy » et que ce pays tel l’Afrique du Sud en son temps soit banni de la communauté internationale, j’irai même jusqu’à dire de la communauté humaine, de part ses actes criminels impardonnables.
Au lieu de ça, qu’entendons nous de la part des médias, des politiques? « Israël a le droit de se défendre », « de protéger ses frontières » (les frontières avec le Liban et la Syrie au nord, ainsi que les territoires palestiniens, ne sont pas unanimement reconnus internationalement.) Et puis histoire de rendre leur immonde salade digeste, les manifestants sont désignés comme « terroristes », « provocateurs » et « extrémistes », ils n’ont aucun droit dans les « implantations » (colonies), et de s’approcher du « mur de sécurité » (le mur de séparation), tout cela souligné à double traits par le refrain : « la seule vraie démocratie de la région », et son « armée la plus morale du monde ». Fermez le banc et bang ! dans ta gueule de Gazaouis !
Il faut toutefois souligner qu’un grand nombre de citoyens israéliens sur place manifestent, s’opposent à l’encontre les décisions sanguinaires d’un Netanyahu et de sa clique de criminels, mais, ils sont peu entendus et encore moins relayés dans les médias européens, c’est la chape de plomb durci… Quant à la diaspora, il est démontré qu’elle s’est détachée des décisions et de la politique inique venue de Tel-Aviv depuis des lustres.
D’un autre coté, si ces cinglés du meurtre de masse sont aux manettes c’est bien qu’une majorité de dingos les y ont mis ; à preuve, la diabolisation du Palestinien autorise toutes les transgressions. Des citoyens israéliens s’installent sur des miradors pour assister en direct aux tirs à balles réelles sur cibles humaines. Quel beau spectacle ! Ces mêmes faisaient la même chose lors des bombardements par l’aviation de Gaza en 2014 sur des civiles (encore), tout ca sous les hourras, vive nos pilotes !!!
Vu de l’extérieur, ce pays fout la trouille; ses bombardements en Syrie sur des iraniens, ses embrouilles incessantes avec l’Iran allié de la Russie et de la Chine, ses conflits avec les pays arabes voisins –, ses velléités d’hégémonie dans la région et son rêve de grand Israël, en occupant la Jordanie, la Syrie, la Palestine et les arabes dehors… Sa volonté d’être un état seulement « pur », juif à 100%, tout ça sous la protection du grand Satan U.S, qui a besoin d’eux pour le pétrole, les gazoducs et donne 38 milliards « d’aide » en 10 ans pour s’armer jusqu’à, au-delà des dents. Peut on dire sans être traité d’antisémite, que cet état, ressemble à s’y méprendre à l’Allemagne des années 30… Où, les mêmes erreurs de décisions se répètent : la France ne s’opposant pas de manière frontale et de tout son poids à cet énergumène de « bibi-sans limites » ; Les nations majeures européennes faisant le gros dos, et où même certaines, membres des 27, (Hongrie, Autriche et république Czech) transféreront leur ambassade à Jérusalem. Il est pourtant démontré qu’avec de tels grands malades, le discours et les actes forts sont payants ; au lieu de cela, et sans vouloir créer la panique, ce pays va entrainer toute la planète terre vers un conflit militaire et nucléaire. Les faucons de Tel-Aviv, capitale d’Israël sont prêt à aller jusqu’à : « … et après nous le déluge », ils iront tout au bout, c’est certain, alors ?

Georges Zeter/mai 2018

Ps : très intéressante conférence : « La France et la Palestine », par Bruno GUIGUE, ex-Haut fonctionnaire d’Etat français, essayiste et politologue.
https://www.youtube.com/watch?v=aNlOTpPb-24

Simona Fränkel, ambassadrice d’Israël en Belgique
https://www.youtube.com/watch?v=PuKDehziDW4
DESSIN DE : Ghilas AÏNOUCHE ? D’Algérie. Merci !!!


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :


Alter Info apa
Journal d'opinion en ligne
ISSN n° 1773-0163 / CNIL n° 1070854.
Agence de presse associative
TI de Mulhouse sous les références : Volume LXXXIII (83) Folio n°73